« Page:Le Tour du monde - 03.djvu/233 » : différence entre les versions

(→‎Page non corrigée : Page créée avec « époque (commencement de décembre) le printemps balayait les frimas, la nature semblait renaître, et avec elle l’ardeur dans tous les êtres. Tout nous invitait donc... »)
 
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
En-tête (noinclude) :En-tête (noinclude) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
[[Catégorie:Images à reprendre]]
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 18 : Ligne 18 :
peine formés, et dont il n’a eu le temps de goûter que
peine formés, et dont il n’a eu le temps de goûter que
les douceurs.
les douceurs.

[[Fichier:Le Tour du monde-03-p233.jpg|thumb|center|500px|{{c|Terre de Feu. — Les pics du détroit de l’Amirauté. — Dessin de E. de Bérard d’après King et Fitzroy.}}]]


L’établissement chilien, on l’a vu, est encore bien peu
L’établissement chilien, on l’a vu, est encore bien peu
56 780

modifications