Différences entre les versions de « L’Oiseau bleu (Maeterlinck) »

m
Le_ciel_est_par_dessus_le_toit: match
m (Le_ciel_est_par_dessus_le_toit: match)
 
{{TextQuality|75%}}
 
==__MATCH__:[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/15]]==
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/15]]==
{{acte|I}}
Le théâtre représente l'intérieur d'une cabane de bûcheron, simple, rustique, mais non point misérable. Cheminée à manteau où s'assoupit un feu de bûches. Ustensiles de cuisine, armoire, huche, horloge à poids, rouet, fontaine, etc. Sur une table, une lampe allumée. Au pied de l'armoire, de chaque côté de celle-ci, endormis, pelotonnés, le nez sous la queue, un Chien et une Chatte. Entre eux deux, un grand pain de sucre blanc et bleu. Accrochée au mur, une cage ronde renfermant une tourterelle. Au fond, deux fenêtres dont les volets intérieurs sont fermés. Sous l'une des fenêtres, un escabeau. A gauche, la porte d'entrée de la maison, munie d'un gros loquet. A droite, une autre porte. Échelle menant à un grenier. Également à droite, deux petits lits d'enfant, au chevet desquels, sur deux chaises, des vêtements se trouvent soigneusement pliés.
{{didascalie|[Au lever du rideau, Tyltyl et Mytyl sont profondément endormis dans leurs petits lits. La Mère Tyl les borde une dernière fois, se penche sur eux, contemple un moment leur sommeil, et appelle de la main le père Tyl qui passe la tête dans l'entrebâillement de la porte. La Mère Tyl met un doigt sur les lèvres pour lui commander le silence, puis sort à droite sur la pointe des pieds, après avoir éteint la lampe. La scène reste obscure un instant, puis une lumière dont l'intensité augmente peu à peu filtre par les lames des volets. La lampe sur la table se rallume d'elle-même. Les deux enfants semblent s'éveiller et se mettent sur leur séant.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/16]]==
un moment leur sommeil, et appelle de la main le père Tyl qui passe la tête dans l'entrebâillement de la porte. La Mère Tyl met un doigt sur les lèvres pour lui commander le silence, puis sort à droite sur la pointe des pieds, après avoir éteint la lampe. La scène reste obscure un instant, puis une lumière dont l'intensité augmente peu à peu filtre par les lames des volets. La lampe sur la table se rallume d'elle-même. Les deux enfants semblent s'éveiller et se mettent sur leur séant.]}}
 
{{personnage|TYLTYL}}
Pas encore; c'est demain. Mais le petit Noël n'apportera rien cette année....
{{p
{{personnage|MYTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/17]]==
ersonnage|MYTYL}}
Pourquoi?...
Oh! qu'ils sont clairs!...
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/18]]==
|TYLTYL}}
C'est les lumières de la fête.
Il en sort douze petits garçons!...
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/19]]==
TYLTYL}}
T'es bête!... C'est des petites filles....
Là!... En as-tu assez?... C'est-y pas la meilleure?... Il y en a des lumières! Il y en a!...
{{personnage|MYTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/20]]==
MYTYL}}
Qu'est-ce qu'ils font donc ceux qui font tant de bruit?...
Des poupées?... C'est trop bête; ça ne les amuse pas....
{{personnage|MYTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/21]]==
MYTYL}}
Et autour de la table, qu'est-ce que c'est tout ça?...
{{personnage|MYTYL}}
{{didascalie|[incrédule.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/22]]==
incrédule.]}}
Tous les jours?...
Et les petits qui dansent!...
{{pers
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/23]]==
onnage|TYLTYL}}
Oui, oui, dansons aussi!...
C'est papa!...
{{didascalie|[Comme ils tardent à ouvrir, on voit le gros loquet se soulever de lui-même, en grinçant; la porte s'entrebâille pour livrer passage à une petite vieille habillée de vert et coiffée d'un chaperon rouge. Elle est bossue, boiteuse, borgne; le nez et le menton se rencontrent, et elle marche courbée sur un bâton. Il n'est pas douteux que ce ne soit une fée.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/24]]==
la porte s'entrebâille pour livrer passage à une petite vieille habillée de vert et coiffée d'un chaperon rouge. Elle est bossue, boiteuse, borgne; le nez et le menton se rencontrent, et elle marche courbée sur un bâton. Il n'est pas douteux que ce ne soit une fée.]}}
{{personnage|LA FÉE}}
Je n'en veux pas; il n'est pas assez bleu. Il faudra que vous m'alliez chercher celui dont j'ai besoin.
 
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/25]]==
 
{{personnage|TYLTYL}}
Il faudra partir tout de suite.
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/26]]==
|TYLTYL}}
Vous viendrez avec nous?...
Et votre bon-papa et votre bonne-maman?...
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/27]]==
TYLTYL}}
Ils sont morts....
Nous jouions à manger des gâteaux.
{{personnage|LA FÉE}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/28]]==
LA FÉE}}
Vous avez des gâteaux?... Où sont-ils?
Heu!... Chez nous c'est plus noir, plus petit, sans gâteaux....
 
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/29]]==
 
{{personnage|LA FÉE}}
{{didascalie|[de plus en plus irritée.]}}
Mais il n'est pas crevé!... Insolent! misérable!... Il est plus beau que l'autre; il est plus grand, plus clair, il est bleu comme le ciel.... Et mes cheveux, vois-tu?... Ils sont blonds comme les blés.... on dirait de l'or vierge!... Et j'en ai tant et tant que la tête me pèse.... Ils s'échappent de partout.... Les vois-tu sur mes mains?...
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/30]]==
vierge!... Et j'en ai tant et tant que la tête me pèse.... Ils s'échappent de partout.... Les vois-tu sur mes mains?...
{{didascalie|[Elle étale deux maigres mèches de cheveux gris.]}}
C'est le gros Diamant qui fait voir....
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/31]]==
 
Ah!...
Quand on le tient ainsi, tu vois.... un petit tour de plus, on revoit le Passé.... Encore un petit tour, et l'on voit l'Avenir.... C'est curieux et pratique et ça ne fait pas de bruit....
{{pe
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/32]]==
rsonnage|TYLTYL}}
Papa me le prendra....
N'aie pas peur; ce sont les heures de ta vie qui sont heureuses d'être libres et visibles un instant....
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/33]]==
TYLTYL}}
Et pourquoi que les murs sont si clairs?... Est-ce qu'ils sont en sucre ou en pierres précieuses?...
Chut!... Ne parle pas trop haut, c'est le Feu.... Il a mauvais caractère.
{{didascalie|[Ce dialogue n'a pas interrompu la féerie. Le Chien et la Chatte, couchés en rond au pied de l'armoire,
{{didascalie|[Ce dialogue n'a pas interrompu la féerie. Le Chien et la Chatte, couchés en rond au pied de l'armoire, poussant simultanément un grand cri, disparaissent dans une trappe, et à leur place surgissent deux personnages, dont l'un porte un masque de bouledogue, et l'autre une tête de chatte. Aussitôt, le petit homme au masque de bouledogue que nous appellerons dorénavant le Chien se précipite sur Tyltyl qu'il embrasse violemment et accable île bruyantes et impétueuses caresses, cependant que la petite femme au masque de chatte que nous appellerons plus simplement la Chatte se donne un coup de peigne, se lave les mains et se lisse la moustache, avant de s'approcher de Mytyl.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/34]]==
poussant simultanément un grand cri, disparaissent dans une trappe, et à leur place surgissent deux personnages, dont l'un porte un masque de bouledogue, et l'autre une tête de chatte. Aussitôt, le petit homme au masque de bouledogue que nous appellerons dorénavant le Chien se précipite sur Tyltyl qu'il embrasse violemment et accable île bruyantes et impétueuses caresses, cependant que la petite femme au masque de chatte que nous appellerons plus simplement la Chatte se donne un coup de peigne, se lave les mains et se lisse la moustache, avant de s'approcher de Mytyl.]}}
{{personnage|LE CHIEN}}
{{personnage|LA CHATTE}}
{{didascalie|[s'
{{didascalie|[s'approchant de Mytyl et lui tendant la main, cérémonieusement, avec circonspection.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/35]]==
approchant de Mytyl et lui tendant la main, cérémonieusement, avec circonspection.]}}
Bonjour, Mademoiselle.... Que vous êtes jolie ce matin!...
{{didascalie|[Cependant, la féerie a poursuivi son cours: le Rouet s'est mis à tourner vertigineusement dans son coin en filant de splendides rayons de lumière; la Fontaine, dans l'autre angle, se prend à chanter d'une voix sur-aiguë et, se transformant en fontaine lumineuse, inonde l'évier de nappes de perles et d'émeraudes, à travers lesquelles s'élance l'âme de l'Eau, pareille à une jeune fille ruisselante, échevelée, pleurarde, qui va incontinent se battre avec le feu.]}}
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/36]]==
TYLTYL}}
Et la dame mouillée?...
Est-ce qu'il a des sucres d'orge?...
{{personnage|LA FÉE}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/37]]==
LA FÉE}}
Mais il n'a que ça dans ses poches, et chacun de ses doigts en est un....
{{didascalie|[Tyltyl tourne vivement le diamant.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/38]]==
 
Pas si vite!... Mon Dieu! Il est trop tard!... Tu l'as tourné trop brusquement. Ils n'auront pas le temps de reprendre leur place, et nous aurons bien des ennuis....
J'ai de la veine.... Je n'ai pas pu rentrer dan le silence; la trappe s'est refermée trop vite..
{{personnage|LA CHATTE}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/39]]==
 
La mienne aussi.... Que va-t-il arriver?... Est-ce que c'est dangereux?
Je ne trouve plus ma cheminée!...
{{personnage|L'EAU}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/40]]==
L'EAU}}
{{didascalie|[qui tente vainement de rentrer dans le robinet.]}}
Moi aussi! moi aussi!...
{{personnage|LA FÉE}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/41]]==
LA FÉE}}
Voilà qui est des mieux. Du reste, il est trop tard pour reculer; vous n'avez plus le choix, vous sortirez tous avec nous.... Mais toi, le Feu, ne t'approche de personne, toi, le Chien, ne taquine pas la Chatte, et toi, l'eau, tiens-toi droite et tâche de ne pas couler partout....
Ce n'était rien.... C'est le grillon qui chante....
{{personnage|LA MÈRE TYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/42]]==
TYL}}
Tu les vois?...
{{scène|II}}
{{Center|'''CHEZ LA FÉE'''}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/43]]==
CHEZ LA FÉE'''}}
 
Un magnifique vestibule dans le palais de la Fée Bérylune. Colonnes de marbre clair à chapiteaux d'or et d'argent, escaliers, portiques, balustrades, etc.
{{personnage|LA CHATTE}}
Par ici. Je connais tous les détours de ce palais.... La Fée Bérylune l'a hérité de Barbe-Bleue.... Pendant que les enfants et la Lumière rendent visite à la petite fille de la Fée, profitons de notre dernière minute de liberté.... Je vous ai fait venir ici, afin de vous entretenir de la situation qui nous est faite.... Sommes-nous tous présents?...
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/44]]==
de la Fée, profitons de notre dernière minute de liberté.... Je vous ai fait venir ici, afin de vous entretenir de la situation qui nous est faite.... Sommes-nous tous présents?...
{{personnage|LE SUCRE}}
{{personnage|LE FEU}}
{{didascalie|[entre les dents.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/45]]==
entre les dents.]}}
Elle n'a pas son parapluie....
Le voilà!... Il a mis la plus belle robe de Barbe-Bleue....
{{didascalie|[Entre le Pain, dans le costume qu'on vient de décrire. La robe de soie est péniblement croisée sur son énorme ventre. Il tient d'une main la garde du cimeterre passé dans sa ceinture et de l'autre la cage destinée à l'Oiseau-Bleu.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/46]]==
sur son énorme ventre. Il tient d'une main la garde du cimeterre passé dans sa ceinture et de l'autre la cage destinée à l'Oiseau-Bleu.]}}
{{personnage|LE PAIN}}
Il fallait lui acheter un abat-jour!...
{{personn
{{personnage|LA CHATTE}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/47]]==
age|LA CHATTE}}
Et la Fée, qu'a-t-elle répondu?...
{{personnage|LA CHATTE}}
Écoutez-moi.... Nous tous ici présents, animaux, choses et éléments, nous possédons une âme que l'homme ne connaît pas encore. C'est pourquoi nous gardons un reste d'indépendance; mais, s'il trouve l'Oiseau-Bleu, il saura tout, il verra tout, et nous serons complètement à sa merci.... C'est ce que vient de m'apprendre ma vieille amie la Nuit, qui est en même temps la gardienne des mystères de la Vie.... Il est donc de notre intérêt d'empêcher à tout prix qu'on ne trouve cet oiseau, fallût-il aller jusqu'à mettre en péril la vie même des enfants....
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/48]]==
l'Oiseau-Bleu, il saura tout, il verra tout, et nous serons complètement à sa merci.... C'est ce que vient de m'apprendre ma vieille amie la Nuit, qui est en même temps la gardienne des mystères de la Vie.... Il est donc de notre intérêt d'empêcher à tout prix qu'on ne trouve cet oiseau, fallût-il aller jusqu'à mettre en péril la vie même des enfants....
{{personnage|LE CHIEN}}
{{personnage|LE CHIEN}}
C'est idiot!... Il y a l'Homme, voilà tout!... Il faut lui obéir et faire tout ce qu'il veut!... Il n'y a que ça de vrai.... Je ne connais que lui!... Vive l'Homme!... A la vie, à la mort, tout pour l'Homme!... l'Homme est dieu!...
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/49]]==
lui obéir et faire tout ce qu'il veut!... Il n'y a que ça de vrai.... Je ne connais que lui!... Vive l'Homme!... A la vie, à la mort, tout pour l'Homme!... l'Homme est dieu!...
{{personnage|LE PAIN}}
{{personnage|LA CHATTE}}
Est-ce que tous ici, l'Eau, le Feu, et vous-mêmes le Pain et le Chien, nous ne sommes pas victimes d'une tyrannie sans nom?... Rappelez-vous le temps où, avant la venue du despote, nous errions librement sur la face de la Terre.... l'Eau et le Feu étaient les seuls maîtres du monde; et voyez ce qu'ils sont devenus!... Quant à nous, les chétifs descendants des grands fauves.... Attention!... N'ayons l'air de rien.... Je vois s'avancer la Fée et la Lumière.... La Lumière s'est mise du parti de l'Homme; c'est notre pire ennemie.... Les voici....
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/50]]==
la Lumière.... La Lumière s'est mise du parti de l'Homme; c'est notre pire ennemie.... Les voici....
{{didascalie|[Entrent à droite, la Fée et la Lumière, suivies de Tyltyl et de Mytyl.]}}
{{didascalie|[Il va bondir sur la chatte, mais Tyltyl, qui a prévenu son mouvement, l'arrête d'un geste menaçant.]}}
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/51]]==
TYLTYL}}
A bas, Tylô!... Prends garde; et s'il t'arrive encore une seul fois de....
{{personnage|LA FÉE}}
{{didascalie|[au Pain.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/52]]==
Pain.]}}
Ouvre ta robe turque et donne leur une tranche de ton bon ventre.
Pas du tout.... Au contraire; c'est très avantageux, ils repoussent tout de suite, et de cette façon, j'ai toujours des doigts propres et neufs....
{{personnage|LA FÉE}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/53]]==
LA FÉE}}
Voyons, mes enfants, ne mangez pas trop de sucre. N'oubliez pas que vous souperez tout à l'heure chez vos grands-parents....
{{personnage|LA FÉE}}
Par là.... Vous êtes au seuil du «Pays du Souvenir». Dès que tu
Par là.... Vous êtes au seuil du «Pays du Souvenir». Dès que tu auras tourné le Diamant, tu verras un gros arbre muni d'un écriteau, qui te montrera que tu es arrivé.... Mais n'oubliez pas que vous devez être rentré tous les deux à neuf heures moins le quart.... C'est extrêmement important.... Surtout soyez exacts, car tout serait perdu si vous vous mettiez en retard.... A bientôt....
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/54]]==
auras tourné le Diamant, tu verras un gros arbre muni d'un écriteau, qui te montrera que tu es arrivé.... Mais n'oubliez pas que vous devez être rentré tous les deux à neuf heures moins le quart.... C'est extrêmement important.... Surtout soyez exacts, car tout serait perdu si vous vous mettiez en retard.... A bientôt....
{{didascalie|[Appelant la Chatte, le Chien, la Lumière, etc.]}}
{{scène|III}}
{{Center|'''LE PAYS DU SOUVENIR'''}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/55]]==
LE PAYS DU SOUVENIR'''}}
Un épais brouillard d'où émerge, à droite, au tout premier plan, le tronc d'un gros chêne muni d'un écriteau. Clarté laiteuse, diffuse, impénétrable.
Eh bien, ou qu'ils sont, bon-papa et bonne-maman?
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/56]]==
TYLTYL}}
Derrière le brouillard.... Nous allons voir....
{{personnage|TYLTYL}}
{{didascalie|[encore un peu méfiant.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/57]]==
encore un peu méfiant.]}}
Attention!... On ne sait pas encore s'ils remuent.... Restons derrière l'arbre....
{{personnage|GRAND'MAMAN TYL}}
 
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/58]]==
Tyltyl! Mytyl!... C'est toi!... C'est elle!... C'est eux!...
{{personnage|GRAND'MAMAN TYL}}
{{didascalie|[les contemplant et les accablant de caresses.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/59]]==
les contemplant et les accablant de caresses.]}}
Mon Dieu, qu'ils sont jolis et bien débarbouillés!... C'est maman qui t'a débarbouillé?... Et tes bas ne sont pas troués!... C'est moi qui les reprisais autrefois. Pourquoi ne venez-vous pas nous voir plus souvent?... Cela nous fait tant de plaisir!... Voilà des mois et des mois que vous nous oubliez et que nous ne voyons plus personne....
Eh bien, chaque fois que vous pensez à nous, nous nous réveillons et nous vous revoyons....
{{p
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/60]]==
ersonnage|TYLTYL}}
Comment, il suffit que....
{{didascalie|[sursautant.]}}
Que dis-tu?... Qu'est-ce qu'il dit?... Voilà qu'il emploie des mots que nous ne comprenons plus.... Est-ce que c'est un mot nouveau, une invention nouvelle?...
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/61]]==
Est-ce que c'est un mot nouveau, une invention nouvelle?...
{{personnage|TYLTYL}}
Oui, oui, tout irait bien, si seulement vous veniez nous voir plus souvent.... Te rappelles-tu, Tyltyl?... La dernière fois, j'avais fait une belle tarte aux pommes.... Tu en as mangé tant et tant que tu t'es fait du mal....
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/62]]==
TYLTYL}}
Mais je n'ai pas mangé de tarte aux pommes depuis l'année dernière.... Il n'y a pas eu de pommes cette année....
{{didascalie|[regardant autour de soi avec ravissement.]}}
Comme tout est bien de même, comme tout est à sa place!... Mais comme tout est plus beau!... Voilà l'horloge avec la grande aiguille dont j'ai cassé la pointe....
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/63]]==
place!... Mais comme tout est plus beau!... Voilà l'horloge avec la grande aiguille dont j'ai cassé la pointe....
{{personnage|GRAND'PAPA TYL}}
{{didascalie|[remarquant avec stupéfaction que le merle est parfaitement bleu.]}}
Mais il est bleu!... Mais c'est lui, l'Oiseau-Bleu que je dois rapporter à la Fée!... Et vous ne disiez pas que vous l'aviez ici! Oh! qu'il est bleu, bleu, bleu, comme une bille de verre bleu!...
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/64]]==
comme une bille de verre bleu!...
 
{{didascalie|[Suppliant.]}}
{{personnage|TYLTYL}}
{{didascalie|[s'approchant des ruches.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/65]]==
s'approchant des ruches.]}}
Oh oui!... Ça sent le miel!... Les ruches doivent être lourdes!... Toutes les fleurs sont si belles!... Et mes petites sœurs qui sont mortes, sont-elles ici aussi?...
{{personnage|TYLTYL}}
{{didascalie|[remarquant le petit Chien qui jappe autour d'eux.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/66]]==
remarquant le petit Chien qui jappe autour d'eux.]}}
Voilà Kiki dont j'ai coupé la queue avec les ciseaux de Pauline.... Il n'a pas changé non plus....
Ce n'est pas possible.... Elle ne sonne jamais....
{{personnage|GRAND'PAPA TYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/67]]==
GRAND'PAPA TYL}}
Parce que nous ne pensons plus à l'heure.... Quelqu'un a-t-il pensé à l'heure?...
{{personnage|GRAND'MAMAN TYL}}
Voilà!... C'est déjà fait.... A table, les enfants.... Si vous êtes pressés, ne perdons pas de temps....
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/68]]==
Si vous êtes pressés, ne perdons pas de temps....
{{didascalie|[On a allumé la lampe et servi la soupe. Les grands-parents et les enfants s'assoient autour du repas du soir, parmi des bousculades, des bourrades, des cris et des rires de joie.]}}
{{didascalie|[un instant déconcerté, mettant ensuite la main sur la joue, avec ravissement.]}}
Oh! oui, c'était comme ça, les claques que tu donnais quand tu étais vivant.... Bon-papa, qu'elle est bonne et que ça fait du bien!... Il faut que je t'embrasse!...
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/69]]==
quand tu étais vivant.... Bon-papa, qu'elle est bonne et que ça fait du bien!... Il faut que je t'embrasse!...
{{personnage|GRAND'PAPA TYL}}
Revenez tous les jours!...
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/70]]==
TYLTYL}}
Oui, oui! nous reviendrons le plus souvent possible....
{{didascalie|[Tous agitent des mouchoirs tandis que Tyltyl et Mytyl s'éloignent lentement. Mais déjà, durant les dernières répliques, le brouillard du début s'est graduellement reformé, et le son des voix s'est affaibli, de manière qu'à la fin de la scène, tout a disparu dans la brume et qu'au moment où le rideau baisse, Tyltyl et Mytyl se retrouvent seuls visibles sous le gros chêne.]}}
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/71]]==
TYLTYL}}
C'est par ici, Mytyl....
{{scène|IV}}
{{Center|'''LE PALAIS DE LA NUIT'''}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/72]]==
LE PALAIS DE LA NUIT'''}}
Une vaste et prodigieuse salle d'une magnificence austère, rigide, métallique et sépulcrale, donnant l'impression d'un temple grec ou égyptien, dont les colonnes, les architraves, les dalles, les ornements seraient de marbre noir, d'or et d'ébène. La salle est en forme de trapèze. Des degrés de basalte, qui occupent presque toute sa largeur, la divisent en trois plans successifs qui s'élèvent graduellement vers le fond. A droite et à gauche, entre les colonnes, des portes de bronze sombre. Au fond, porte d'airain monumentale. Une lumière diffuse qui semble émaner de l'éclat même du marbre et de l'ébène éclaire seule le palais.
{{personnage|LA CHATTE}}
{{didascalie|[
{{didascalie|[se laissant choir avec accablement sur les degrés de marbre.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/73]]==
se laissant choir avec accablement sur les degrés de marbre.]}}
C'est moi, mère la Nuit.... Je n'en peux plus....
{{personnage|LA CHATTE}}
Il le tiendra bientôt, si nous ne faisons pas quelque miracle.... Voici ce qui se passe: la Lumière qui le guide et qui nous trahit tous, car elle s'est mise entièrement du parti de l'Homme, la Lumière vient d'apprendre que l'Oiseau-Bleu, le vrai, le seul qui puisse vivre à la clarté du jour, se cache ici, parmi les oiseaux bleus des songes qui se nourrissent des rayons de lune et meurent dès qu'ils voient le soleil.... Elle sait qu'il lui est interdit de franchir le seuil de votre palais; mais elle y envoie les enfants; et comme vous ne pouvez pas empêcher l'Homme d'ouvrir les portes de vos secrets, je ne sais trop comment tout cela finira.... En tout cas, s'ils avaient le malheur de mettre la main sur le véritable Oiseau-Bleu, nous n'aurions plus qu'à disparaître....
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/74]]==
puisse vivre à la clarté du jour, se cache ici, parmi les oiseaux bleus des songes qui se nourrissent des rayons de lune et meurent dès qu'ils voient le soleil.... Elle sait qu'il lui est interdit de franchir le seuil de votre palais; mais elle y envoie les enfants; et comme vous ne pouvez pas empêcher l'Homme d'ouvrir les portes de vos secrets, je ne sais trop comment tout cela finira.... En tout cas, s'ils avaient le malheur de mettre la main sur le véritable Oiseau-Bleu, nous n'aurions plus qu'à disparaître....
{{personnage|LA NUIT}}
Qu'est-ce que j'entends?... Ils sont donc plusieurs?
{{personnage|LA CHATTE}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/75]]==
 
Ce n'est rien; ce sont nos amis: le Pain et le Sucre; l'Eau est indisposée et le Feu n'a pu venir, parce qu'il est parent de la Lumière.... Il n'y a que le Chien qui ne soit pas pour nous; mais il n'y a jamais moyen de l'écarter....
Pourquoi qu'il est si gros?...
{{personnage|LA NUIT}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/76]]==
NUIT}}
C'est parce qu'il dort bien....
{{personnage|LA NUIT}}
Mais, mon petit ami, tu comprends
Mais, mon petit ami, tu comprends bien que je ne puis donner ainsi mes clefs au premier venu.... J'ai la garde de tous les secrets de la Nature, j'en suis responsable et il m'est absolument défendu de les livrer à qui que ce soit, surtout à un enfant....
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/77]]==
bien que je ne puis donner ainsi mes clefs au premier venu.... J'ai la garde de tous les secrets de la Nature, j'en suis responsable et il m'est absolument défendu de les livrer à qui que ce soit, surtout à un enfant....
{{personnage|TYLTYL}}
{{didascalie|[se résignant à l'inévitable.]}}
Enfin.... Voici celle qui ouvre toutes les portes de la salle.... Tant pis pour toi s'il t'arrive malheur.... Je ne réponds de rien.
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/78]]==
salle.... Tant pis pour toi s'il t'arrive malheur.... Je ne réponds de rien.
{{personnage|LE PAIN}}
{{personnage|TYLTYL}}
{
{{didascalie|[prenant la clef et montant les premières marches.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/79]]==
{didascalie|[prenant la clef et montant les premières marches.]}}
Commençons par ici.... Qu'y a-t-il derrière cette porte de bronze?...
Finissons-en....
{{didascalie|[Il tourne la clef et entr'ouvre prudemment la porte. Aussitôt s'échappent cinq ou six Spectres de formes diverses et étranges qui se répandent de tous cotés. Le Pain épouvanté jette la cage et va se cacher au fond de la salle, pendant que la Nuit, pourchassant les Spectres, crie à Tyltyl : ]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/80]]==
de formes diverses et étranges qui se répandent de tous cotés. Le Pain épouvanté jette la cage et va se cacher au fond de la salle, pendant que la Nuit, pourchassant les Spectres, crie à Tyltyl : ]}}
{{personnage|LA NUIT}}
{{didascalie|[Le Chien en ramène deux autres.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/81]]==
 
Et encore ceux-ci.... Voyons, vite, rangez-vous.... Vous savez bien que vous ne sortez plus qu'à la Toussaint.
{{didascalie|[Tyltyl entre dans la caverne et ressort aussitôt après.]}}
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/82]]==
TYLTYL}}
L'Oiseau-Bleu n'y est pas.... Elles ont l'air bien malades, vos Maladies.... Elles n'ont même pas levé la tête....
{{didascalie|[Tyltyl, avec mille précautions, entrebâille la porte de manière qu'il n'y ait qu'une petite fente où il puisse appliquer l'œil. Aussitôt, il s'arc-boute en criant : ]}}
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/83]]==
TYLTYL}}
Vite! vite!... Poussez donc!... Elles m'ont vu!... Elles viennent toutes!... Elles ouvrent la porte!...
Est-ce qu'on peut ouvrir?...
{{personnage|LA NUIT}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/84]]==
LA NUIT}}
Parfaitement.... Elles sont assez tranquilles; c'est comme les Maladies....
Tiens!... Celle-ci est plus sombre.... Qu'est-ce que c'est?...
{{personnage|LA NUIT}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/85]]==
LA NUIT}}
Il y a plusieurs Mystères derrière celle-ci.... Si tu y tiens absolument, tu peux l'ouvrir aussi.... Mais n'entre pas.... Sois bien prudent, et puis préparons-nous à repousser la porte, comme nous avons fait pour les Guerres....
Et celle-ci?... Est-elle aussi terrible?...
{{personnage|LA NUIT}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/86]]==
LA NUIT}}
Non, il y a un peu de tout.... J'y mets les Étoiles sans emploi, mes parfums personnels, quelques Lueurs qui m'appartiennent, tels que feux-follets, vers luisants, lucioles; on y serre aussi la Rosée, le Chant des Rossignols, etc..
Et qu'elles sentent bon!...
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/87]]==
TYLTYL}}
Et qu'elles chantent bien!...
Pourquoi?...
 
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/88]]==
 
{{personnage|LA NUIT}}
{{personnage|LA NUIT}}
Parce que je ne veux pas que tu te perdes.... Parce que nul de ceux, entends-tu, nul de ceux qui l'ont entr'ouverte, ne fût-ce que de l'épaisseur d'un cheveu, n'est revenu vivant à la lumière du jour.... Parce que tout ce qu'on peut imaginer d'épouvantable, parce que toutes les terreurs, toutes les horreurs dont on parle sur terre, ne sont rien, comparées à la plus innocente de celles qui assaillent un homme dès que son œil effleure les premières menaces de l'abîme auquel personne n'ose donner un nom.... C'est au point que moi-même, si tu t'obstines, malgré tout, à toucher cette porte, je te demanderai d'attendre que je sois à l'abri dans ma tour sans fenêtres.... Maintenant c'est à toi de savoir, à toi de réfléchir....
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/89]]==
l'abri dans ma tour sans fenêtres.... Maintenant c'est à toi de savoir, à toi de réfléchir....
{{didascalie|[Mytyl, tout en larmes, pousse des cris de terreur inarticulés et cherche à entraîner Tyltyl.]}}
{{personnage|LE CHIEN}}
{{didascalie|[haletant et hoquetant d'épouvante contenue.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/90]]==
haletant et hoquetant d'épouvante contenue.]}}
Moi, je reste, je reste.... Je n'ai pas peur.... Je reste!... Je reste près de mon petit dieu.... Je reste!... Je reste....
{{didascalie|[Mytyl et les autres accourent. Ils entrent tous dans le jardin éblouissant, hormis la Nuit et la Chatte.]}}
 
Vous voyez!... Ils sont trop!... Ils viennent
Vous voyez!... Ils sont trop!... Ils viennent dans mes mains!... Regardez donc, ils mangent les rayons de la lune!... Mytyl, où donc es-tu?... Il y a tant d'ailes bleues, tant de plumes qui tombent qu'on n'y voit plus du tout!... Tylô! ne les mord pas.... Ne leur fais pas de mal!... Prends-les très doucement!
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/91]]==
dans mes mains!... Regardez donc, ils mangent les rayons de la lune!... Mytyl, où donc es-tu?... Il y a tant d'ailes bleues, tant de plumes qui tombent qu'on n'y voit plus du tout!... Tylô! ne les mord pas.... Ne leur fais pas de mal!... Prends-les très doucement!
{{personnage|MYTYL}}
Non.... Je le vois là sur ce rayon de lune.... Ils n'ont pas pu l'atteindre, il se tenait trop haut....
{{didascalie|[Le rideau tombe. Aussitôt après, devant le rideau tombé, entrent simultanément, à gauche la Lumière, à droite Tyltyl, Mytyl et le Chien, accourant tout couverts des oiseaux qu'ils viennent de capturer. Mais déjà ceux-ci paraissent inanimés et, la tête pendante et les ailes brisées, ne sont plus dans leurs mains que d'inertes dépouilles.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/92]]==
Lumière, à droite Tyltyl, Mytyl et le Chien, accourant tout couverts des oiseaux qu'ils viennent de capturer. Mais déjà ceux-ci paraissent inanimés et, la tête pendante et les ailes brisées, ne sont plus dans leurs mains que d'inertes dépouilles.]}}
{{personnage|LA LUMIÈRE}}
{{scène|V}}
{{Center|'''LA FORÊT'''}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/93]]==
LA FORÊT'''}}
Une forêt. Il fait nuit. Clair de lune. Vieux arbres de diverses espèces, notamment: un chêne, un hêtre, un orme, un peuplier, un sapin, un cyprès, un tilleur, un marronnier, etc.
{{didascalie|[Murmure dans les feuilles du Chêne.]}}
 
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/94]]==
Toujours enrhumé?... La Réglisse ne vous soigne plus?... Toujours les rhumatismes?... Croyez-moi, c'est à cause de la mousse; vous en mettez trop sur vos pieds.... L'Oiseau-Bleu est toujours chez vous?...
{{didascalie|[obséquieuse, doucereuse, empressé se précipitant au-devant des enfants.]}}
Ah! voilà, mon petit maître!... Que vous avez
Ah! voilà, mon petit maître!... Que vous avez bonne mine et que vous êtes joli, ce soir!... Je vous ai précédé pour annoncer votre arrivée.... Tout va bien. Cette fois nous tenons l'Oiseau-Bleu, j'en suis sûre.... Je viens d'envoyer le Lapin battre le rappel afin de convoquer les principaux Animaux du pays.... On les entend déjà dans le feuillage.... Écoutez!... Ils sont un peu timides et n'osent approcher....
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/95]]==
bonne mine et que vous êtes joli, ce soir!... Je vous ai précédé pour annoncer votre arrivée.... Tout va bien. Cette fois nous tenons l'Oiseau-Bleu, j'en suis sûre.... Je viens d'envoyer le Lapin battre le rappel afin de convoquer les principaux Animaux du pays.... On les entend déjà dans le feuillage.... Écoutez!... Ils sont un peu timides et n'osent approcher....
{{didascalie|[Bruits d'animaux divers, tels que vaches, porcs, chevaux, ânes, etc. Bas à Tyltyl, le prenant à part.]}}
Vous tolérez pareille désobéissance?... Donnez-lui donc quelques coups de bâton sur le nez, il est vraiment insupportable!...
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/96]]==
TYLTYL}}
{{didascalie|[battant le Chien.]}}
Où faut-il me placer?
{{personnage|LA CHATTE}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/97]]==
 
Dans ce rayon de lune; vous y verrez plus clair.... Là! tournez doucement....
Des Hommes!... De petits Hommes!... On pourra leur parler!... C'est fini le Silence!... C'est fini!... D'où viennent-ils?... Qui est-ce?... Qui sont-ils?...
{{didascalie|[Au Tilleul qui s'avance en fumant tranquillement sa pipe.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/98]]==
qui s'avance en fumant tranquillement sa pipe.]}}
Les connais-tu, toi, père Tilleul?...
{{personnage|LE PEUPLIER}}
Silence!... Voici le Chêne qui sort de son palais!...
Silence!... Voici le Chêne qui sort de son palais!... Il a l'air bien souffrant ce soir.... Ne trouvez-vous pas qu'il vieillit?... Quel âge peut-il avoir?... Le Sapin dit qu'il a quatre mille ans; mais je suis sûre qu'il exagère.... Attention, il va nous dire ce que c'est....
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/99]]==
Il a l'air bien souffrant ce soir.... Ne trouvez-vous pas qu'il vieillit?... Quel âge peut-il avoir?... Le Sapin dit qu'il a quatre mille ans; mais je suis sûre qu'il exagère.... Attention, il va nous dire ce que c'est....
{{didascalie|[Le Chêne s'avance lentement. Il est fabuleusement vieux, couronné de gui et vêtu d'une longue robe verte brodée de mousse et de lichen. Il est aveugle, sa barbe blanche flotte au vent. Il s'appuie d'une main sur un bâton noueux et de l'autre sur un jeune Chêneau qui lui sert de guide. L'Oiseau-Bleu est perché sur son épaule. À son approche, mouvement de respect parmi les arbres qui se rangent et s'inclinent.]}}
Tyltyl, le fils du bûcheron?...
{{perso
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/100]]==
nnage|TYLTYL}}
Oui, monsieur....
{{didascalie|[lui imposant le silence.]}}
Il suffit!... Je n'entends pas les Animaux.... Où
Il suffit!... Je n'entends pas les Animaux.... Où sont-ils?... Tout ceci les intéresse autant que nous.... Il ne faut pas que nous, les Arbres, assumions seuls la responsabilité des mesures graves qui s'imposent.... Le jour où les Hommes apprendront que nous avons fait ce que nous allons faire, il y aura d'horribles représailles.... Il convient donc que notre accord soit unanime, pour que notre silence le soit également....
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/101]]==
sont-ils?... Tout ceci les intéresse autant que nous.... Il ne faut pas que nous, les Arbres, assumions seuls la responsabilité des mesures graves qui s'imposent.... Le jour où les Hommes apprendront que nous avons fait ce que nous allons faire, il y aura d'horribles représailles.... Il convient donc que notre accord soit unanime, pour que notre silence le soit également....
{{personnage|LE SAPIN}}
{{personnage|LE CHÊNE}}
Ces abstentions sont extrêmement regrettables.... Néanmoins, nous sommes en nombre suffisant.... Vous savez, mes frères, de quoi il est question. L'enfant que voici, grâce à un talisman dérobé aux puissances de la Terre, peut s'emparer de notre Oiseau-Bleu, et nous arracher ainsi le secret que nous gardons depuis l'origine de la Vie.... Or, nous connaissons assez l'Homme pour n'avoir aucun doute sur le sort qu'il nous réserve lorsqu'il se trouvera en possession de ce secret. C'est pourquoi il me semble que toute hésitation serait aussi stupide que criminelle.... L'heure est grave; il faut que l'enfant disparaisse avant qu'il soit trop tard....
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/102]]==
que voici, grâce à un talisman dérobé aux puissances de la Terre, peut s'emparer de notre Oiseau-Bleu, et nous arracher ainsi le secret que nous gardons depuis l'origine de la Vie.... Or, nous connaissons assez l'Homme pour n'avoir aucun doute sur le sort qu'il nous réserve lorsqu'il se trouvera en possession de ce secret. C'est pourquoi il me semble que toute hésitation serait aussi stupide que criminelle.... L'heure est grave; il faut que l'enfant disparaisse avant qu'il soit trop tard....
{{personnage|TYLTYL}}
Laisse-moi donc lui déchirer ses pantoufles de mousse à ce vieux goutteux-là!... On va rire!...
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/103]]==
 
Tais-toi donc!... Et va-t'en!... Mais va-t'en, vilaine bête!...
{{personnage|LE LIERRE}}
{{didascalie|[s'approchant assez craintivement du Chien.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/104]]==
s'approchant assez craintivement du Chien.]}}
Il ne mordra pas?...
{{personnage|LE LIERRE}}
{{dida
{{didascalie|[qui a ficelé le Chien comme un paquet.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/105]]==
scalie|[qui a ficelé le Chien comme un paquet.]}}
Où faut-il le porter?... Je l'ai bien bâillonné.... il ne souffle plus mot....
Ne vous inquiétez pas.... Ils sont un peu fâchés à cause que le Printemps est en retard.... Laissez-moi faire, j'arrangerai tout ça....
{{personnage|LE CHÊNE}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/106]]==
 
Cette unanimité était inévitable.... Il s'agit à présent de savoir, pour éviter les représailles, quel genre de supplice sera le plus pratique, le plus commode, le plus expéditif et le plus sûr; celui qui laissera le moins de traces accusatrices lorsque les Hommes retrouveront les petits corps dans la forêt....
Moi aussi. D'ailleurs, j'approuve tout d'avance....
{{personnage|LE HÊTRE}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/107]]==
LE HÊTRE}}
Moi, j'offre ma plus haute branche pour les pendre....
{{personnage|LE CHÊNE}}
Il y a donc un renégat parmi nous, comme parmi les Animaux?... Jusqu'ici, nous n'avions à déplorer que la défection des Arbres fruitiers; mais ceux-ci ne sont pas de véritables Arbres....
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/108]]==
Jusqu'ici, nous n'avions à déplorer que la défection des Arbres fruitiers; mais ceux-ci ne sont pas de véritables Arbres....
{{personnage|LE PORC}}
C'est le Sapin qui parle?... Hélas! je suis trop vieux! Je suis aveugle, infirme, et mes bras engourdis ne m'obéissent plus.... Non, c'est à vous, mon frère, toujours vert, toujours droit, c'est à vous, qui vîtes naître la plupart de ces Arbres, qu'échoit, à mon défaut, la gloire du noble geste de notre délivrance....
{{personnage|LE SAPIN}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/109]]==
LE SAPIN}}
Je vous remercie, mon vénérable père.... Mais comme j'aurai déjà l'honneur d'ensevelir les deux victimes, je craindrais d'éveiller la juste jalousie de mes collègues; et je crois qu'après nous, le plus ancien et le plus digne, celui qui possède la meilleure massue, c'est le Hêtre....
{{didascalie|[éclatant d'indignation.]}}
Vous avez peur de l'Homme!... Même ces petits enfants isolés et sans armes vous inspirent la terreur mystérieuse qui fit toujours de nous les esclaves que nous sommes!... Eh bien, non! C'est assez!... Puisqu'il en est ainsi, puisque l'heure est unique, j'irai seul, vieux, perclus, tremblant, aveugle, contre l'ennemi héréditaire!... Où est-il?...
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/110]]==
nous sommes!... Eh bien, non! C'est assez!... Puisqu'il en est ainsi, puisque l'heure est unique, j'irai seul, vieux, perclus, tremblant, aveugle, contre l'ennemi héréditaire!... Où est-il?...
{{didascalie|[Tâtonnant de son bâton, il s'avance vers Tyltyl.]}}
De quoi te mêles-tu?...Ne fais pas de bêtises!... C'est une mauvaise affaire!... Cela finira mal.... C'est nous qui trinquerons.... Laisse donc.... C'est affaire aux Animaux sauvages....
{{personnage|LE TAUREAU}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/111]]==
LE TAUREAU}}
Non, non!... C'est mon affaire!... Attendez!... Mais retenez-moi donc ou je fais un malheur!...
{{personnage|LE CHEVAL}}
{{didascalie|[piaffant fièrement.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/112]]==
fièrement.]}}
Vous allez voir ce que vous allez voir!... Aimez-vous mieux que je le déchire à belles dents ou que je vous l'abatte à coups de pied?...
{{didascalie|[Il se redresse sur un genou, brandissant son couteau et couvrant de son mieux sa petite sœur qui pousse des hurlements de détresse. Le voyant à demi renversé, tous les Animaux et les Arbres se rapprochent et cherchent à lui porter des coups. L'obscurité se fait subitement. Éperdument, Tyltyl appelle à l'aide.]}}
A moi! A moi!... Tylô! Tylô!... Où est la Chatte?... Tylô!... Tylette! Tylette!... Venez! venez!...
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/113]]==
... Tylô!... Tylette! Tylette!... Venez! venez!...
{{personnage|LA CHATTE}}
Aïe! c'est un coup du Saule!... Il m'a cassé la patte!...
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/114]]==
 
Ils reviennent à la charge! Tous ensemble!... Cette fois, c'est le Loup!...
{{personnage|LE CHIEN}}
Attends, mon petit dieu.... Laisse-moi t'embrasser. Là, un bon coup de langue.... Ça te fera du bien.... Reste bien derrière moi.... Ils n'osent plus approcher.... Si!... Les voilà qui reviennent!... Ah! ce coup, c'est sérieux!... Tenons ferme!...
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/115]]==
Reste bien derrière moi.... Ils n'osent plus approcher.... Si!... Les voilà qui reviennent!... Ah! ce coup, c'est sérieux!... Tenons ferme!...
{{personnage|TYLTYL}}
Qu'est-ce donc?... Qu'y a-t-il?...Mais, malheureux! tu ne savais donc pas!... Tourne le Diamant! Ils rentreront dans le Silence et dans l'Obscurité; et tu ne verras plus leurs sentiments....
{{didascalie|[Tyltyl tourne le Diamant. Aussitôt les âmes de tous les Arbres se précipitent dans les troncs qui se referment. Les âmes des Animaux disparaissent également; et l'on voit, au loin, brouter une Vache et un Mouton paisibles, etc. La Forêt redevient innocente. Étonné, Tyltyl regarde autour de soi.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/116]]==
qui se referment. Les âmes des Animaux disparaissent également; et l'on voit, au loin, brouter une Vache et un Mouton paisibles, etc. La Forêt redevient innocente. Étonné, Tyltyl regarde autour de soi.]}}
{{personnage|TYLTYL}}
{{personnage|LA CHATTE}}
{{didascalie|[sortant d'un fourré en boitant.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/117]]==
sortant d'un fourré en boitant.]}}
Je crois bien!... Le Bœuf m'a donné un coup de corne dans le ventre.... On n'en voit pas la trace, mais il me fait bien mal.... Et le Chêne m'a cassé la patte....
{{scène|VI}}
{{Center|'''DEVANT LE RIDEAU'''}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/118]]==
DEVANT LE RIDEAU'''}}
{{didascalie|[Entrent Tyltyl, Mytyl, la Lumière, le Chien, le Chat, le Pain, le Feu, le Sucre, l'Eau et le Lait.]}}
En revue?... Comment qu'on fera?...
{{personnage|LA LUMIÈRE}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/119]]==
LA LUMIÈRE}}
C'est bien simple : à minuit, pour ne pas trop les déranger, tu tourneras le Diamant. On les verra sortir de terre; ou bien on apercevra au fond de leurs tombes ceux qui ne sortent pas....
{{personnage|LE CHIEN}}
{{didascalie|[claquant des dents.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/120]]==
claquant des dents.]}}
Moi?... Je ne tremble pas!... Moi, je n'ai jamais peur; mais si tu t'en allais, je m'en irais aussi....
C'est impossible.... L'ordre de la Fée est formel; du reste, il n'y a rien à craindre....
{{personnage|LE CHIEN}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/121]]==
LE CHIEN}}
Bien, bien, tant pis.... S'ils sont méchants, mon petit dieu, tu n'as qu'à faire comme ça.
{{scène|VII}}
{{Center|'''LE CIMETIÈRE'''}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/122]]==
LE CIMETIÈRE'''}}
 
Il fait nuit. Clair de lune. Un cimetière de campagne. Nombreuses tombes, tertres de gazon, croix de bois, dalles funéraires, etc.
Comment c'est fait, dis?...
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/123]]==
 
C'est tout blanc, très tranquille et très froid, et ça ne parle pas....
Ils ne peuvent sortir qu'à la nuit....
{{pers
{{personnage|MYTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/124]]==
onnage|MYTYL}}
Pourquoi?...
Est-ce que nous les verrons?...
 
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/125]]==
 
{{personnage|TYLTYL}}
Pourquoi qu'on les dérange moins?...
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/126]]==
 
Parce que c'est l'heure où ils sortent prendre l'air.
Je ne veux pas voir les morts!... Je ne veux pas les voir!...
{{personnage|TYLTYL}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/127]]==
TYLTYL}}
C'est bon, tu ne les verras pas, tu fermeras les yeux....
Ils sortent!... Ils sont là!...
{{didascalie|[Alors, de toutes les tombes béantes monte graduellement une floraison d'abord grêle et timide comme une vapeur d'eau, puis blanche et virginale et de plus en plus touffue, de plus en plus haute, surabondante et merveilleuse, qui peu à peu, irrésistiblement, envahissant toutes choses, transforme le cimetière en une sorte de jardin féerique et nuptial, sur lequel ne tardent pas à se lever les premiers rayons de l'aube. La rosée scintille, les fleurs s'épanouissent, le vent murmure dans les feuilles, les abeilles bourdonnent, les oiseaux s'éveillent et inondent l'espace des premières ivresses de leurs hymnes au soleil et à la vie. Stupéfaits, éblouis, Tyltyl et Mytyl, se tenant par la main, font quelques pas parmi les fleurs en cherchant la trace des tombes.]}}
==[[Page:Maeterlinck-L'oiseau bleu-1909.djvu/128]]==
se lever les premiers rayons de l'aube. La rosée scintille, les fleurs s'épanouissent, le vent murmure dans les feuilles, les abeilles bourdonnent, les oiseaux s'éveillent et inondent l'espace des premières ivresses de leurs hymnes au soleil et à la vie. Stupéfaits, éblouis, Tyltyl et Mytyl, se tenant par la main, font quelques pas parmi les fleurs en cherchant la trace des tombes.]}}
{{personnage|MYTYL}}
{{scène|VIII}}
{{Center|'''DEVANT LE RIDEAU QUI REPRÉSENTE DE BEAUX NUAGES'''}}
=== no match ===
LE RIDEAU QUI REPRÉSENTE DE BEAUX NUAGES'''}}
 
{{didascalie|[Entrent: Tyltyl, Mytyl, la Lumière, le Chien, la Chatte, le Pain, le Feu, le Sucre, l'Eau et le Lait.]}}
1 115 278

modifications