Différences entre versions de « Page:Verne - Voyages et aventures du capitaine Hatteras.djvu/467 »

m (Phe: split)
 
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
Il prit son fusil, appela Duk et s’engagea dans les plaines du nord ; le docteur, Johnson et Bell le virent s’éloigner presque indifféremment. Pendant une heure, ils n’entendirent pas une seule fois la détonation de son fusil, et ils le virent revenir sans qu’un seul coup eût été tiré ; mais l’Américain accourait comme un homme épouvanté.
 
Il prit son fusil, appela Duk et s’engagea dans les plaines du nord ; le docteur, Johnson et Bell le virent s’éloigner presque indifféremment. Pendant une heure, ils n’entendirent pas une seule fois la détonation de son fusil, et ils le virent revenir sans qu’un seul coup eût été tiré ; mais l’Américain accourait comme un homme épouvanté.
   
Qu’y a-t-il ? lui demanda le docteur.
+
« Qu’y a-t-il ? lui demanda le docteur.
   
 
— Là-bas ! sous la neige ! répondit Altamont avec un accent d’effroi en montrant un point de l’horizon.
 
— Là-bas ! sous la neige ! répondit Altamont avec un accent d’effroi en montrant un point de l’horizon.
Ligne 17 : Ligne 17 :
 
— Vivants ?
 
— Vivants ?
   
— Morts… gelés… et même…
+
— Morts… gelés… et même… »
   
 
L’Américain n’osa achever sa pensée, mais sa physionomie exprimait la plus indicible horreur.
 
L’Américain n’osa achever sa pensée, mais sa physionomie exprimait la plus indicible horreur.
Ligne 29 : Ligne 29 :
 
Le docteur s’approcha, puis il recula, pâle, les traits décomposés, pendant que Duk aboyait avec une sinistre épouvante.
 
Le docteur s’approcha, puis il recula, pâle, les traits décomposés, pendant que Duk aboyait avec une sinistre épouvante.
   
Horreur ! horreur ! fit-il.
+
« Horreur ! horreur ! fit-il.
   
 
— Eh bien ? demanda le maître d’équipage.
 
— Eh bien ? demanda le maître d’équipage.
Ligne 37 : Ligne 37 :
 
— Que voulez-vous dire ?
 
— Que voulez-vous dire ?
   
— Regardez !
+
— Regardez ! »
   
 
Cette ravine avait été naguère le théâtre d’une dernière lutte des hommes
 
Cette ravine avait été naguère le théâtre d’une dernière lutte des hommes
4 580

modifications