Différences entre versions de « Page:Le Roman du Renart, 1826, tome 4.djvu/204 »

m
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
<poem class="verse" ><div style="margin:0;margin-left:-4em;">[[File:Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d204-Portée sans paroles.png|350px|Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d204-Portée sans paroles]]</div>Jamais amours n’oublierai, n’onques ne fis.<ref>7515 J’aim loyaument et amerai tous jours.</ref>
 
<poem class="verse" ><div style="margin:0;margin-left:-4em;">[[File:Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d204-Portée sans paroles.png|350px|Le Roman du Renart, 1826, tome 4-d204-Portée sans paroles]]</div>Jamais amours n’oublierai, n’onques ne fis.<ref>7515 J’aim loyaument et amerai tous jours.</ref>
 
U que voit son fil, si l’acole,
 
U que voit son fil, si l’acole,
{{NumVers|1780}}Tel joie en eut ç’à se parole
+
{{NumVers|1780}}Tel joie en eut ç’à se parole
Ne pot venir dedens grant tans.
+
Ne pot venir dedens grant tans.
Contre Roussiel li joie grans
+
Contre Roussiel li joie grans
 
Fu, c’à Troies n’ot por Elaine
 
Fu, c’à Troies n’ot por Elaine
 
Si grant. Son fil Rousiel en maine
 
Si grant. Son fil Rousiel en maine
Ligne 23 : Ligne 23 :
 
{{NumVers|1800}}Et toute li os s’apareille
 
{{NumVers|1800}}Et toute li os s’apareille
 
D’armes, qu’il cuident assali
 
D’armes, qu’il cuident assali
Soient. Non sont, plusior au cri </poem>
+
Soient. Non sont, plusior au cri</poem>
27 660

modifications