Différences entre les versions de « Page:Baucher - Méthode d'équitation basée sur de nouveaux principes, Dumaine, 1874.djvu/93 »

État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
En-tête (noinclude) :En-tête (noinclude) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
{{Nr||— 71 —}}
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 3 : Ligne 3 :
 
Même exercice pour les changements de direction.
 
Même exercice pour les changements de direction.
   
Le cheval répondant aux moindres tensions des
+
Le cheval répondant aux moindres tensions des rênes de filet ou de bride, on les remplacera par un nouvel effet de rênes, qui disposera ses forces pour répartir le poids de la manière la plus favorable au mouvement.
rênes de filet ou de bride, on les remplacera par un
 
nouvel effet de rênes, qui disposera ses forces pour
 
répartir le poids de la manière la plus favorable au
 
mouvement.
 
   
Il servira encore, par une juste opposition de la
+
Il servira encore, par une juste opposition de la main, à corriger les écarts de la croupe, et à placer, point important, le cheval parfaitement droit ; c’està-dire, la croupe sur la ligne des épaules.
main, à corriger les écarts de la croupe, et à placer,
 
point important, le cheval parfaitement droit ; c'est-
 
à-dire, la croupe sur la ligne des épaules.
 
   
Ce nouvel effet de rênes transportera le poids
+
Ce nouvel effet de rênes transportera le poids d’une partie sur l’autre sans détruire l’harmonie des forces. Résultat jusqu’alors inconnu.
d'une partie sur l'autre sans détruire l'harmonie
 
des forces. Résultat jusqu'alors inconnu.
 
   
  +
Précédemment, en rétablissant l’équilibre du poids, on détruisait souvent l’ensemble des forces ; puis, en rétablissant l’équilibre des forces, on ramenait le poids à sa mauvaise disposition première. N’est-ce pas là un travail sans fin ?
Précédemment, en rétablissant l'équilibre du
 
poids, on détruisait souvent l'ensemble des forces ;
 
puis, en rétablissant l'équilibre des forces, on ramenait
 
le poids à sa mauvaise disposition première.
 
N'est-ce pas là un travail sans fin ?
 
   
Expliquons le moyen qui, malgré sa simplicité, va
+
Expliquons le moyen qui, malgré sa simplicité, va remédier à ces tâtonnements infructueux.
remédier à ces tâtonnements infructueux.
 
   
Les premiers assouplissements ont mis l'animal
+
Les premiers assouplissements ont mis l’animal à même de répondre à ce nouveau procédé.
à même de répondre à ce nouveau procédé.
 
   
  +
Le cheval étant au pas, on séparera les rênes de la bride, une dans chaque main. Si l’on débute par la rêne droite, la main droite se portera à gauche et appuiera la rêne contre l’encolure. Celle-ci se contournera, la tête s’inclinera, et les épaules du cheval
Le cheval étant au pas, on séparera les rênes de
 
la bride, une dans chaque main. Si l'on débute par
 
la rêne droite, la main droite se portera à gauche et
 
appuiera la rêne contre l'encolure. Celle-ci se contournera,
 
la tête s'inclinera, et les épaules du cheval
 
1 205

modifications