Différences entre les versions de « Page:Baucher - Méthode d'équitation basée sur de nouveaux principes, Dumaine, 1874.djvu/87 »

(Alex_brollo: split)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
En-tête (noinclude) :En-tête (noinclude) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
{{Nr||— 65 —}}
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
<nowiki />
Flexion directe ou ramener.
 
   
 
{{Centré|'''Flexion directe ou ramener.'''}}
On alternera les flexions latérales avec la flexion
 
  +
On alternera les flexions latérales avec la flexion directe ou mise en main. Outre les moyens indiqués pour les flexions de mâchoire, la flexion directe s’obtiendra encore avec la rêne droite du bridon appuyée sur l’encolure et tenue dans la main droite. Avec la main gauche, on prendra la rêne du même côté à trois centimètres de la bouche. Les deux rênes seront tendues graduellement, et leur action amènera le cheval a céder complètement de la mâchoire et de l’encolure. (Voy. ({{lp|Flexions de la mâchoire et de l'encolure|84|Pl9|''Planche'' 9}}))
directe ou mise en main. Outre les moyens indiqués
 
pour les flexions de mâchoire, la flexion directe
 
s'obtiendra encore avec la rêne droite du bridon
 
appuyée sur l'encolure et tenue dans la main droite.
 
Avec la main gauche, on prendra la rêne du même
 
côté à trois centimètres de la bouche. Les deux
 
rênes seront tendues graduellement, et leur action
 
amènera le cheval a céder complètement de la
 
mâchoire et de l'encolure. (Voy. Planche 9.)
 
   
Si l'encolure fléchissait avant la mâchoire, il fau-
+
Si l’encolure fléchissait avant la mâchoire, il faudrait opposer une force spontanée de la main, pour empêcher cette flexion défectueuse et prématurée.
drait opposer une force spontanée de la main, pour
 
empêcher cette flexion défectueuse et prématurée.
 
   
Quelques jours de cet exercice assureront la
+
Quelques jours de cet exercice assureront la légèreté de la mâchoire et de l’encolure.
légèreté de la mâchoire et de l'encolure.
 
   
Il est indispensable que le cavalier se rende
+
Il est indispensable que le cavalier se rende compte de la disposition du poids et des forces de sa monture; car leur mauvaise répartition retarderait le progrès de l’éducation.
compte de la disposition du poids et des forces de sa
 
monture; car leur mauvaise répartition retarderait
 
le progrès de l'éducation.
 
   
  +
Supposons donc que, le cheval étant en place, le poids soit trop porté sur l’avant-main. Dans ce cas, les résistances seraient énormes et presque insurmontables, si, au préalable, on ne forçait le poids à se reporter sur l’arrière-main par une pression soutenue du mors, ce qui se ferait sans chercher à
Supposons donc que, le cheval étant en place, le
 
poids soit trop porté sur l'avant-main. Dans ce cas,
 
les résistances seraient énormes et presque insur-
 
montables, si, au préalable, on ne forçait le poids à
 
se reporter sur l'arrière-main par une pression sou-
 
tenue du mors, ce qui se ferait sans chercher à
 
1 205

modifications