Différences entre les versions de « Page:La Fontaine - Fables choisies, Barbin 1692, tome 2.djvu/98 »

État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
En-tête (noinclude) :En-tête (noinclude) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
  +
{| width=100% cellpadding=5 border=0
  +
| width=10% align="left" | 98
  +
| width=80% align="center" | FABLES CHOISIES.
  +
| width=10% align="right" |  
  +
|}
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
<poem>Sa plainte fut de l’Olimpe entenduë.
+
<br />Sa plainte fut de l’Olimpe entenduë.
Mercure vient. Elle n’eſt pas perduë,
+
<br />Mercure vient. Elle n’eſt pas perduë,
Luy dit ce Dieu, la connoîtras-tu bien ?
+
<br />Luy dit ce Dieu, la connoîtras-tu bien ?
Je crois l’avoir prés d’icy rencontrée.
+
<br />Je crois l’avoir prés d’icy rencontrée.
Lors une d’or à l’homme eſtant montrée,
+
<br />Lors une d’or à l’homme eſtant montrée,
Il répondit : Je n’y demande rien.
+
<br />Il répondit : Je n’y demande rien.
Une d’argent ſuccede à la premiere ;
+
<br />Une d’argent ſuccede à la premiere ;
Il la refuſe. Enfin une de bois.
+
<br />Il la refuſe. Enfin une de bois.
Voilà, dit-il, la mienne cette fois ;
+
<br />Voilà, dit-il, la mienne cette fois ;
Je ſuis content, ſi j’ay cette derniere.
+
<br />Je ſuis content, ſi j’ay cette derniere.
Tu les auras, dit le Dieu, toutes trois.
+
<br />Tu les auras, dit le Dieu, toutes trois.
Ta bonne foy ſera recompenſée.
+
<br />Ta bonne foy ſera recompenſée.
En ce cas-là je les prendray, dit-il.
+
<br />En ce cas-là je les prendray, dit-il.
L’Hiſtoire en eſt auſſi-toſt diſperſée.
+
<br />L’Hiſtoire en eſt auſſi-toſt diſperſée.
Et {{voc|boquillon|Boquillons}} de perdre leur outil,
+
<br />Et {{voc|boquillon|Boquillons}} de perdre leur outil,
Et de crier pour ſe le faire rendre.
+
<br />Et de crier pour ſe le faire rendre.
Le Roi des Dieux ne ſçait auquel entendre.
+
<br />Le Roi des Dieux ne ſçait auquel entendre.
Son fils Mercure aux criards vient encor,
+
<br />Son fils Mercure aux criards vient encor,
À chacun d’eux il en montre une d’or.
+
<br />A chacun d’eux il en montre une d’or.
Chacun eût cru paſſer pour une beſte</poem>
+
<br />Chacun eût cru paſſer pour une beſte
7 055

modifications