Ouvrir le menu principal
Cette page n’a pas encore été corrigée
4
PREFACE.

ditions eſtoient requiſes à le faire ſage ? Pourquoy eſtoit-il fat ? Pourquoy ſeroit-il ſage ? Enquoy congnoiſſez-vous la folie antique ? Enquoy congnoiſſez vous la ſageſſe prefente ? Qui le fift fat ? qui l’a faict ſage ? Le nombre deſquels eſt plus grand, ou de ceux qui l’aymoient fat, ou de ceux qui l’ayment fage ? quant de temps fut-il fat ? quant de temps fut-il ſage ? dont procédait la folie antécédente ? dont procède la ſageſſe ſubſequente ? Pourquoy en ce temps, non plus tard, print fin l’antique folie ? pourquoy en ce temps, non pluſtoſt, commença la ſageſſe preſente ? Quel mal nous eſtoit de la folie précédente ? quel bien nous eſt de la ſageſſe fuccedente ? Comment ſeroit la folie antique abolie ? comment ſeroit la ſageſſe preſente reſtauree ?

Reſpondez ſi bon vous ſemble, d’autre adiuration n’vferay-ie enuers vos reuerences, craignant altérer vos paternitez. N’ayez honte, faictes confeffion à Her dertyflet, ennemy de Paradis, ennemy de vérité. Courage enfans, fi eftes des miens, beuuez trois ou cinq fois pour la première partie du fermon, puis refpondez à ma demande, fi eftes de l’autre aualifque Sathanas. Car ie vous iure mon grand hurluburlu, que fi autrement ne m’aydezl à la folution du probiefme fufdit, défia & n’y a gueres, ie me repens vous l’auoir propofé. Pourtant que ce m’eft pareil eftrif comme fi le loup tenais par les aureilles, fans efpoir de fecours. Plaift ? l’entends bien, vous n’eftes déliberez de refpondre. Non feray-ie par ma barbe, feulement vous allegueray ce qu’en auoit prédit en efprit prophétique vn vénérable docteur autheur du livre intitulé La Cornemuſe des prélats. Que dit-il le paillard. Eſcoutez vietz-d’azes eſcoutez.