Ouvrir le menu principal

Page:Bellerive - Brèves apologies de nos auteurs féminins, 1920.djvu/74

Cette page a été validée par deux contributeurs.


GAËTANE ET GINEVRA



Aux noms des femmes de lettres qui ont particulièrement fait honneur à la région de Québec, telles que Laure Conan, Françoise (née à Trois-Pistoles), et Madeleine, nous sommes heureux d’ajouter celui de Gaëtane de Montreuil, Mme Charles Gill, dont le mari fut poète et artiste-peintre, et dont nous avons récemment déploré la perte, et celui de Ginevra : Mlle Georgiana Lefebvre.

Toutes deux, nées à Québec, jouissent en effet d’un prestige loyalement acquis au prix de longues et persévérantes années de labeur au service des meilleures causes ; Gaëtane, à Montréal, où depuis 1900 à nos jours elle a collaboré à la Presse, au Journal de Françoise, au Pays Laurentien, à la Bonne Parole et à la Revue Moderne ; Ginevra, à Québec, où depuis 1905 elle rédige la page féminine au journal le Soleil.

Déjà en 1901, Madeleine écrivait au sujet de Gaëtane, alors rédactrice de la page féminine à la Presse, ce gracieux paragraphe d’article :

« Mlle Bélanger, qui signe de si agréables articles du pseudonyme de Gaëtane de Montreuil, dans la Presse, est une Québecquoise, possédant bien le charme puissant des habitantes de sa ville natale. Ses écrits le dégagent absolument : c’est un parfum