Ouvrir le menu principal
Calmann Lévy, éditeur (p. 323-324).


III

CARLO SOLIVA[1]


SONNET TRADUIT DE L’ITALIEN


Du beau dans tous les arts, disciple intelligent,
Tu possédas longtemps la science profonde
Que n’encourage point la vanité d’un monde
Insensible et rebelle au modeste talent.

Dans le style sacré, dans le style élégant,
Sur le divin Mozart ta puissance se fonde,
Puis dans Cimarosa, ton âme se féconde,
Et de Paesiello tu sors jeune et vivant.


C’est que, sous notre ciel, tu sentis la Nature
L’emporter dans les cœurs sur la science pure,
Et qu’au doux chant natal tu fus initié.

Si, dans ce peu de mots, je ne puis de ta vie
Résumer les travaux, la force et le génie,
Laissons dire le reste aux pleurs de l’amitié !

  1. Compositeur italien.