Mission (Gilkin)

La NuitLibrairie Fischbacher (Collection des poètes français de l’étranger) (p. 93).




MISSION



J’imposerai les mains sur ta face hérétique,
Jeune orgueilleux, plus dur que le roc et l’airain ;
Tes yeux captifs, que clôt mon geste souverain,
Te font le serf de ma volonté magnétique.

Suis-moi. Je tiens les clés du temple prophétique ;
La triple mitre d’or coiffe mon front serein.
Reçois le sacre au fond du sanglant souterrain,
Puis remonte au soleil, mon doux martyr mystique !

Immole-toi toi-même à l’autel éternel ;
Fais-nous communier en ton sang fraternel ;
Sois le nouvel agneau des permanents oracles.

Moi, loin de la Lumière où tu triomphes seul,
Feu divin, Fils du Ciel, Enfant de mes miracles,
Des cieux pleins de dieux morts je tisse ton linceul.