Métamorphoses (Prudhomme)

List2 gray&blue.svgPour les autres utilisations de ce mot ou de ce titre, voir Métamorphoses.
Œuvres de Sully Prudhomme, poésies 1872-1878Alphonse Lemerre, éditeurPoésies 1872-1878 (p. 211-212).

Métamorphoses


Ô Nature, creuset des choses,
Être homme est un ingrat honneur ;
Prépare aux morts quelque bonheur
Dans le flux des métamorphoses :

Que le pied qui bat les chemins,
Racine plus tard, se repose,
Et que, plus tard, se change en rose
Le creux ensanglanté des mains ;

Que, dans les fortunes nouvelles
Des couples trop tôt désunis,
Les cœurs des femmes soient des nids,
Les cœurs d’hommes des hirondelles ;


Que les fronts n’aient plus désormais
L’ombre et la honte pour compagnes ;
Qu’ils soient des plus hautes montagnes
Les radieux et fiers sommets ;

Et qu’au sortir des justes tombes
Qui nous font devant toi pareils,
Les plus pauvres soient des soleils
Et les plus méchants des colombes !


Sully Prudhomme - Œuvres, Poésies 1872-1878 (page 224 crop).jpg