Les Eaux de Saint-Ronan/30

Les Eaux de Saint-Ronan
Traduction par Albert Montémont.
Ménard (Œuvres de Walter Scott, volume 25p. 374-375).


CHAPITRE XXX.

INTRUSION.


Sur ma parole, j’irai avec vous jusqu’au bout de la rue ! je suis une espèce de lierre, je m’accrocherai.
Shakspeare. Mesure pour mesure.


Le capitaine Jekill s’en retournait aux Eaux lorsqu’il fut abordé par Touchwood qui se mit à cheminer avec lui. Jekill tenta long-temps en vain de se débarrasser de la société de cet inconnu qui l’empêchait de se livrer tranquillement à ses réflexions au sujet de l’entretien qu’il venait d’avoir avec Francis Tyrrel. Enfin, ne pouvant eu venir à bout, il se résigna à voyager avec lui. Touchwood dirigea habilement la conversation sur les affaires du comte Étherington et de Francis Tyrrel, et, par une question adroite et jetée à l’improviste, il obtint de son compagnon l’aveu du duel qui avait eu lieu entre les deux jeunes gens. Satisfait de la réussite de sa ruse, Touchwood quitta le capitaine, après lui avoir déclaré qu’il venait d’apprendre ce qu’il désirait savoir, et le laissant irrité et confus de son indiscrétion involontaire.