Ouvrir le menu principal
Gervais Clouzier, 1680 (1 / 2, pp. 173-175).
◄  Beaume pour jambes usées & travaillées ⅬⅩⅧ : Des Malandres & Solandres. Des Sur-os, Fusées, & Osselets  ►


LEs Malandres sont des maux qui paroissent au plys du genoüil par des crevasses, d’où il coule quelques eaux rousses, acres & mordicantes, qui sont douloureuses & qui font souvent boitter le Cheval, ou du moins luy tiennent les jambes roides au sortir de l’écurie : elles sont aisées à connoistre, en ce que le poil est toûjours herissé en cet endroit, & qu’il y a souvent une espece Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/188 Chap.
ⅼⅹⅷ
.
graisse de porc fondue, avec un peu de cire blanche pour luy donner corps, on remuë le tout bien chaud avec une racine d’orcanette pour donner la couleur de rose, & ensuitte on lave bien la composition avec de l’eau de rozes pour luy donner l’odeur : la graisse blanche toute pure vaut autant que ce pretendu onguent rosat y qui n’est qu’une pure farfanterie, & qui se debitte comme de bon onguent en bien des endroits.