Ouvrir le menu principal
Gervais Clouzier, 1680 (1 / 2, pp. 133-135).
◄  Du cheval qui pisse le sang ⅬⅠ : Remede pour les Testicules retirez dans le corps, par la violence de la douleur. De la sixiéme espece de Tranchées  ►


CE n’est pas icy l’endroit, où l’on devroit parler de cette maladie, & quelques Critiques pourront le trouver mauvais, Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/148 Chap.
ⅼⅰ
.
avoir recours au Livre intitulé, La Gloria del Cavallo Opera del illustre Signior pasqual Caraciollo, imprimé à Venise, dans son neufiéme Livre, où il dit tout ce qui se peut écrire sur ce sujet, aussi bien que sur toutes les maladies des Chevaux, dont il a parlé tres-doctement dans tout son Livre.

Je ne vous propose point icy la poudre divretique de la Reine, pulvis divreticus Reginæ, c’est un fatras d’ingrediens divretics difficiles à trouver & chers à acheter, il n’est point de Livre de Medecine qui ne vous en fournisse une longue & ample liste ; mais il est de la prudence d’en choisir les plus propres. J’aurois pu grossir fort inutilement ce Volume de cent pareilles descriptions, plus pleines de paroles que suivies d’effet : car à dire nettement les choses comme je les ay éprouvées tres-souvent, lors qu’on a leu les Livres de Medicine, on croit qu’on guerira toutes les infirmitez par les beaux effets qu’ils promettent des vertus des simples : mais quand on en vient à l’expérience on se trouve bien loin de compte ; il faut donc adjoûter une foy bien circonspecte à tout ce qu’ils nous promettent, la plus-part de ceux qui écrivent prennent d’un autre Auteur, & celuy-là d’un autre, pas un n’aura mis en pratique ce qu’ils debittent, & cinquante l’auront dit l’un après l’autre dans leurs Livres, parce que l’autre l’a dit ; j’estime plus une experience faite avec les toutes observations necessaires, que toutes les belles promesses en l’air de beaucoup d’Autheurs ; je ne veux pas dire que tous en usent de mesme ; Car il y en a qui n’écrivent que ce qu’ils ont experimenté, mais il y en a peu, & le choix en est mal-aisé.