Ouvrir le menu principal
Gervais Clouzier, 1680 (1 / 2, pp. 429-432).
◄  Ptisanne Allemande, pour guerir le Farcin ⅭⅩⅬⅥ : Pour le Farcin inveteré. Pour le Farcin qui vient à la teste des Chevaux  ►


IL y a du Farcin inveteré qui jette de si profondes racines, qu’il est malaisé de le guerir, & mesme il ne guerira jamais si le foye ou le poulmon est corrompu & gâté ; mais comme on n’a point de certitude de cela, on ne veut pas laisser perir un Cheval, sans luy donner quelque secours, mesme souvent l’une de ces deux parties n’est qu’échauffée, desséchée, ou legerement ulcerée, & par de bons remedes elle peuvent se rétablir & revenir dans leur premiere forme. Mais comme les medicamens ont perdue leur vertu contre cette méchante maladie, & n’ont pas éteint le virus, qui redouble la malignité du mal, & qui le rend si rebelle, il est necessaire de travailler avec soin pour en avoir contentement : & je ne conseillerois jamais à un homme, quelque épreuve qu’il ait fait de son remede, de se vanter qu’il guerira ces farcins inveterez, ces grosses cuisses, dont les boutons poussent de la chair comme de gros champignons, & autres, où plusieurs Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/444 Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/445 Chap.
ⅽⅹⅼⅵ
.
est encor jeune, & qu’on luy a veu deux & trois fois les jambes pleines d’eaux, luy tirer environ deux livres de sang, luy faire user des décoctions de gayac ou de buys au deffaut, en suite le purger, sécher les eaux & s’en servir. Si ces ordures reviennent encore apres cela, il luy faut faire prendre des décoctions dix jours, le purger & quand il ne purgera plus & aura tres-bien recouvré l’appétit, luy donner encore dix jours de suitte les mesmes décoctions de gayac, il y a apparence que le Cheval en sera quitte pour toûjours.

On peut donner si on veut au lieu des décoctions du gayac, d’esquine, ou de salsepareille, environ deux onces de la poudre de l’une des trois, dans une pinte de vin blanc, & continüer autant de temps que si on donnoit des décoctions ; cela fera non pas le mesme effet, particulierement celle d’esquine pour les Chevaux maigres, secs, & bilieux, que les décoctions, mais il en fera beaucoup, & sur tout le sassafras.