Ouvrir le menu principal
Gervais Clouzier, 1680 (1 / 2, pp. 427-429).
◄  Remede pour le Farcin à cul de poulle ⅭⅩⅬⅤ : Ptisanne Allemande, pour guerir le Farcin. Pour le Farcin inveteré  ►


PRenez racines d’angelique, de gentiane, de valeriane, de benoiste, d’aristoloche ronde, & de guimauves, de Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/442 Chap.
ⅽⅹⅼⅴ
.
toûjours le poulmon corrompu & pourry ; quelques-uns ont aussi le foye tout lardé d’ulceres, & en partie consumé par la pourriture : Je voudrois demander à ceux qui assurent qu’ils ont un remede infaillible pour le Farcin, si leur remede rétablira ce foye pourry ? S’il ne le fait, le Cheval ne guerira pas, car c’est une partie noble qui corrompra & alterera toûjours le sang, & empéchera la guerison du Farcin, qui ne vient que d’un sang corrompu ; c’est ce qui fait voir le peu d’experience des gens qui se vantent d’avoir de pareilles receptes : car tout Homme ne peut dire autre chofe du farcin, sinon qu’il le guerira, s’il est guerissable, car si le foye est corrompu & ulceré, ce qui arrive souvent mesme dans le commencement du farcin, duquel ce foye corrompu a esté la cause, il n’est pas curable ; que si le facin est inveteré, il aura peut-estre alteré la substance du poulmon, comme j’ay déja dit : & comme quoy un remede mis au front, dans l’oreille, pendu à la queue, ou au crin, ou des onguents mis sur les boutons, gueriront-ils le poulmon ulceré & gâté ? s’ils ne le guerissent, le farcin subsistera toûjours, car il a sa racine dans le poulmon, ou dans le foye corrompu. On peut conclure de ce raisonnement, que tous ceux qui parlent du farcin, ne le connoissent pas, & n’en ont gueres veu : il a beaucoup d’analogie avec la grosse verolle, la lepre, & les écroüelles.