Ouvrir le menu principal
Gervais Clouzier, 1680 (1 / 2, pp. 329-333).
◄  Des playes sur le Boulet, & sur les parties Nerveuses ⅭⅫ : Pour preserver de la rage, tant les Hommes, que toutes sortes d’animaux. Pour morsure de beste veneneuse  ►


COmme je ne vous pourrois rien donner qui fût approchant de ce que j’ay veu dans un petit Livret imprimé à Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/344 Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/345 Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/346 Chap.
ⅽⅻ
.
ses sans estre obligé d’aller se faire baigner dans la mer, faites brûler une écaille d’huistre, seulement celle de dessous, laquelle bien calcinée mettez-la en poudre, & avec quatre œufs faites-en une omolette que vous fricasserez avec de l’huile d’olive, faites-la manger au malade, & qu’il soit en suite six heures sans rien manger : il faut estre à jeun en la mangeant, il guerira : & pour plus de précaution, il faut reïterer le remede de deux jours l’un trois fois.

Pour les Chiens on leur fait manger la poudre d’écaille calcinée avec de l’huile d’olive, puis on les laisse jeûner ; il leur faut faire prendre la poudre d’une écaille de dessous, qui est la dose, celle de dessus estant inutile, & reïtérer trois fois comme pour les Hommes.

Aux Chevaux, Bœufs & Vaches, il faut la poudre de quatre ou cinq écailles bien calcinées comme j’ay dit, & leur faire avaller avec de bon huile d’olive, & reïterer jusques à deux fois seulement de deux jours l’un, l’ayant fait jeûner six heures avant & autant apres.

Le plus de poudre ne peut nuire, ainsi il en faut faire avaller le plus qu’on peut aux Chevaux & autres bestes.

Mais comme il y a bien des endroits où l’on ne pourroit pas facilement avoir des écailles d’huistre, quand on est aux lieux où ils abondent il en faut faire calciner, & les garder au besoin, car la poudre est incorruptible.

Pour les bien calciner, il faut en mettre une quantité sur la braise, les couvrir avec du charbon noir, qui s’allumant brûlera l’écaille, & la laisser dans le feu jusques à ce qu’elle soit toute blanche & se rompe facilement, en suite les mettre en poudre & les garder au besoin.

L’eau Theriacalle, est bonne pour les maux cy-dessus, mais en vain cherchera-on à la Theriaque l’effet qu’on trouve dans son jardin avec facilité.