Ouvrir le menu principal
Gervais Clouzier, 1680 (1 / 2, pp. 333-334).
◄  Pour preserver de la rage ⅭⅩⅢ : Pour morsure de beste veneneuse. De la Pousse  ►


QUoy que j’aye donné cy-devant un bon remede pour guerir les Chevaux, & autres bestes mordues de bestes enragées, je proposeray icy le moyen de guerir les morsures de certains petits animaux veneneux, faits comme des souris, qui sont plus gris, ont le nez plus pointu ; mais dont la morsure est si Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/348