Ouvrir le menu principal
Gervais Clouzier, 1680 (1 / 2, pp. 310-315).
◄  Onguent de l’Hermite ⅭⅥ : Pour cheval foulé sur le garrot. Eau Vulneraire  ►


AYant parlé des playes simples, nous continuërons icy celles qui sont precedées par une tumeur & enflure.

Les Chevaux qui se sont battus, & mordus les uns les autres sur le col, & souvent assez prés du garrot, s’ils sont entamez & blessez, pour les guerir il faut tenir la partie nette, & laver avec eau de chaux ou l’eau de vie, ou la frotter avec l’eau & le savon, comme je dit cy-devant, ou la laver avec l’eau seconde, & la traitter comme une playe simple, s’il y a fimplement contusion l’eau de vie y sera bonne, si la playe est petite, la graisser avec de l’huile de noix battue avec du vin rouge, le tout à froid, & continuer; la playe sera bien-tost guerie.

Les Chevaux qui ont le garrot large & charnu, sont plus difficiles à guerir des playes qu’ils y ont, que ceux qui l’ont sans chair, où il n’y a que la peau & les os ; parce que cette abondance de chair fournit trop d’humidité à cause qu’elle est pres du mouvement que la nature remplit de flegme pour le faciliter ; cette humidité penetre les chairs, les fait surmonter, & empéche qu’on ne puisse dessécher la partie, ny la faire guerir que difficilement, & dans un tres-grand espace de temps.

Le Cheval se blesse sur le garrot quand la selle ayant les arçons trop large ou entr’ouverts, le foule & le meurtrit : les Mareschaux d’abord selon leur methode ordinaire, appliquent dessus un restrainctif, avec bol en poudre, vinaigre & blancs d’œufs, j’approuve le suivant, & il guerira si le mal n’est pas grand.

Le battez six blancs d’œufs avec un morceau d’alun gros à peu près comme un œuf, pandant environ demy quart d’heure sans intermission jusqu’à ce que le tout soit en escume fort époisse, Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/325 Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/326 Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/327 Page:Solleysel - Parfait mareschal - 5è éd., 1680 - tome 1.djvu/328 Chap.
ⅽⅵ
.
si : que si les onguents n’operent pas assez, poudrez toute la playe avec de la couperose blanche & de l’onguent pardessus, & continuez de la sorte jusqu’à ce que les chairs soient assez resserrées.