Ouvrir le menu principal

Comment Rondibilis medicin conseille Panurge.

Chapitre XXXI.



Panurge continuant son propous, dist. Le premier mot que dist celluy qui escouilloit les moines beurs à Saussignac, ayant escouillé le frai Cauldaureil, feut : aux aultres. Ie diz pareillement : aux aultres. Cza, monsieur nostre maistre Rondibilis, depeschez moy. Me doibz ie marier ou non ? Par les ambles de mon mulet (respondit Rondibilis) ie ne sçay que ie doibue respondre à ce problème. Vous dictez que sentez en vous les poignans aiguillons de sensualité. Ie trouue en nostre faculté de Medicine, & l’auons prins de la resolution des anciens Platonicques, que la concupiscence charnelle est refrenée par cinq moyens. Par le vin. Ie le croy, dist frère Ian. Quand ie suys bien yure, ie ne demande qu’à dormir. I’entends (dist Rondibilis) par vin prins intemperamment. Car par l’intempérance du vin adulent au corps humain refroidissement de sang, resolution des nerfs, dissipacion de semence generatiue, hebetation des sens, peruersion des mouuemens. Qui sont toutes impertinences à l’acte de generation. Defaict vous voyez painct Bacchus Dieu des Yuroignes, sans barbe, & en habit de femme, comme tout effœminé, comme eunuche & escouillé. Aultrement est du vin prins temperement. L’antique prouerbe nous le designe, on quel est dist : que Venus se morfond sans la compaignie de Ceres & Bacchus. Et estoit l’opinion des anciens, scelon le recit de Diodore Sicilien, mesmement des Lampsaciens : comme atteste Pausanias, que messer Priapus feut filz de Bacchus & Venus.

Secondement par certaines drogues & plantes, les quelles rendent l’home refroidy, maleficié, & impotent à generation. L’experience y est en Nymphæa Heraclia, Amerine, Saule, Cheneué, Periclymenos, Tamarix, Vitex, Mandragore, Cigüe, Orchis le petit, la peau d’vn Hippopotame, & aultres : les quelles dedans les corps humains tant par leurs vertus elementaires, que par leurs proprietez specificques glassent & mortifient le germe prolificque : ou dissipent les espritz, qui le doibuoient conduire aux lieux destinez par nature : ou oppilent les voyes & conduictz, par les quelz pouoit estre expulsé. Comme au contraire nous en auons qui eschauffent, excitent, & habilitent l’home à l’acte Vénérien. Ie n’en ay besoing (dist Panurge) Dieu mercy, & vous, nostre maistre. Ne vous desplaife toutesfoys. Ce que I’en diz, n’est par mal que ie vous veuille.

Tiercement (dist Rondibilis) par labeur assidu. Car en icelluy est faicte si grande dissolution du corps, que le sang qui est par icelluy espars pour l’alimentation d’vn chascun membre, n’a temps, ne loisir, ne faculté de rendre celle resudation seminale, & superfluité de la tierce concoction. Nature particuliairement se la reserue, comme trop plus necessaire à la conseruation de son indiuidu, qu’à la multiplication de l’espece & genre humain. Ainsi est dicte Diane chaste, laquelle continuellement trauaille à la chasse. Ainsi iadis estoient dictz les Castres, comme castes : es quelz continuellement trauailloient les Athletes & soubdars. Ainsi escript Hippocrates lib. de aëre, aqua, & locis, de quelques peuples en Scythie, les quelz de son temps plus estoient impotens que Eunuches, à l’esbatement Vénérien : par ce que continuellement ilz estoient à cheual & au trauail. Comme au contraire disent les Philosophes, Oysiueté estre mere de Luxure. Quand lon demandoit à Ouide, quelle cause feut parquoy Ægistus deuint adultere ? rien plus ne respondoit, si non, parce qu’il estoit ocieux. Et qui housteroit Oyfiueté du monde, bien toust periroient les ars de Cupido : son arc, sa trousse, & ses fleches, luy seroient en charge inutile : iamais n’en feriroit persone. Car il n’est mie si bon archier, qu’il puisse ferir les Grues volans par l’aër, & les Cerfz relancez par les boucaiges, comme bien faisoient les Parthes : c’est à dire les humains tracassans & trauaillans. Il les demande quoys, assis, couchez, & à seiour. De faict Theophraste quelques foys interrogé, quelle beste, quelle chose il pensoit estre Amourettes ? respondit que c’estoient passions des espritz ocieux. Diogenes pareillement disoit Paillardise estre l’occupation des gens non aultrement occupez. Pourtant Canachus Sicyonien sculpteur voulent donner entendre que Oysiueté, Paresse, non chaloir, estoient les gouuernantes de ruffiennerie, feist la statue de Venus, assise, non de bout, comme auoient faict tous ses predecesseurs.

Quartement, par feruente estude. Car en icelle est faicte incredible resolution des espritz, tellement qu’il n’en reste de quoy poulser aux lieux destinez ceste resudation generatiue, & enfler le nerf cauerneux : duquel l’office est hors la proiecter pour la propagation d’humaine Nature. Qu’ainsi soit, contemplez la forme d’vn home attentif à quelque estude. Vous voirez en luy toutes les arteres du cerueau bendées comme la chorde d’vne arbaleste, pour luy fournir dextrement espritz suffisans à emplir les ventricules du sens commun, de l’imagination & apprehension, de la ratiocination & resolution, de la memoire & recordation : & agilement courir de l’vn à l’aultre par les conduictz manifestes en anatomie sus la fin du retz admirable, on quel se terminent les arteres : les quelles de la fenestre armoire du cœur prenoient leur origine, & les espritz vitaulx affinoient en longs ambages, pour estre faictz animaulx. De mode que en tel personnaige studieux vous voirez suspendues toutes les facultez naturelles : cesser tous sens exterieurs : brief, vous le iugerez n’estre en soy viuent, estre hors soy abstraict par ecstase : & direz que Socrates n’abusoit du terme, quand il disoit Philosophie n’estre aultre chose que meditation de mort. Par aduenture est ce pour quoy Democritus se aueugla, moins estimant la perte de sa veue, que diminution de ses contemplations : les quelles il sentoit interrompues par l’esguarement des œilz. Ainsi est vierge dicte Pallas Déesse de Sapience, tutrice des gens studieux. Ainsi sont les Muses vierges. Ainsi demeurent les Charités en pudicité éternelle. Et me soubuient auoir leu, que Cupido quelques foys interrogé de sa mère Venus, pour quoy il n’assailloit les Muses ? respondit, qu’il les trouuoit tant belles, tant nettes, tant honestes, tant pudicques, & continuellement occupées : l’vne à contemplation des astres, l’autre à supputation des nombres, l’autre à dimension des corps Geometricques, l’aultre à inuention Rhetoricque, l’aultre à composition Poëticque, l’aultre à dispofition de Musique : que approchant d’elles, il desbandoit son arc, fermoit sa trousse, & extaignoit son flambeau par honte & craincte de leurs nuire. Puys houstoit le bandeau de ses œilz pour plus apertement les veoir en face, & ouyr leurs plaisans chantz & odes Poëticques. Là prenoit le plus grand plaisir du monde. Tellement que souuent il se sentoit tout rauy en leurs beaultez & bonnes grâces, & s’endormoit à l’harmonie. Tant s’en fault qu’il les voulsist assaillir, ou de leurs estudes distraire. En cestuy article ie comprens ce que escript Hippocrates on liure susdict, parlant des Scythes, & au liure intitulé, De geniture, disant tous humains estre à génération impotens, es quelz l’on a vne foys couppé les artères parotides, les quelles sont à cousté des aureilles, par la raison cy dauant exposée, quand ie vous parlois de la resolution des espritz, & du sang spirituel, du quel les artères sont réceptacles : aussi qu’il maintient grande portion de la geniture sourdre du cerueau, & de l’espine du dours.

Quintement, par l’acte Vénérien. le vous attendois là (dist Panurge) & le prens pour moy. Vse des præcedens qui vouldra. C’est (dist frère Ian) ce que Fray Scyllino prieur de sainct Victor lez Marseille appelle maceration de la chair. Et suys en ceste opinion : aussi estoit l’Hermite de saincte Radegonde au dessus de Chinon : que plus aptement ne porroient les hermites de Thebaïde macérer leurs corps, dompter certe paillarde Sensualité, deprimer la rebellion de la chair, que le feisant vingt & cinq ou trente foys par iour. Ie voy Panurge (dist Rondibilis) bien proportionné en ses membres, bien temperé en ses humeurs, bien complexionné en les espritz, en aage competent, en temps oportun, en vouloir equitable de soy marier : s’il rencontre femme de semblable temperature, ilz engendreront ensemble enfans dignes de quelque monarchie Transpontine. Le plus toust sera le meilleur, s’il veult veoir ses enfans pourueuz. Monsieur nostre maistre (dist Panurge) ie le seray, n’en doublez & bien toust. Durant vostre docte discours ceste Pusse que i’ay en l’aureille, m’a plus chatouillé que ne feist oncques. le vous retiens de la feste. Nous y ferons chère & demie, ie le vous prometz. Vous y amenerez voftre femme, s’il vous plaist, auecques ses voisines, cella s’entend. Et ieu sans villenie.