La Charité (Prudhomme)

List2 gray&blue.svgPour les autres utilisations de ce mot ou de ce titre, voir La Charité.
Œuvres de Sully Prudhomme, poésies 1872-1878Alphonse Lemerre, éditeurPoésies 1872-1878 (p. 196).

La charité


Sonnet


À Paul Dubois


Le Statuaire a fait d’un sépulcre un autel
Aux vertus de notre âge ; il a, dans la matière,
De la race moderne imprimé l’âme entière,
Afin qu’il en restât un symbole immortel !

L’antiquaire futur, dont le pieux appel
Fera de notre cendre émerger cette pierre,
Dira : « La femme alors avait cette paupière,
Et telle fut sa grâce, et son rôle fut tel.

Aux siècles orageux dont ce témoin subsiste,
Elle eut cette tendresse enveloppante et triste.
Unique abri du faible et du déshérité.

Le genre humain n’a dû, pendant sa longue enfance,
Le lait et le sommeil qu’à l’humble Charité :
Seule, avant la Justice, elle a pris sa défense. »