L’Abîme (Rollinat)/La Médisance

L’Abîme : poésie
G. Charpentier et Cie, éditeurs (p. 47-48).


LA MÉDISANCE


La Médisance est un moustique
Aux ailes de loquacité,
Décochant l’aigre et le caustique
À travers la fugacité
De sa fantasque gymnastique.

Mais a-t-elle instinct ou tactique,
Inconscience ou volonté ?
Serait-elle problématique
La Médisance ?


— Allons ! vieux cœur jésuitique,
Ne te sonde pas à côté !
Tu sais bien que la vanité
Croit nous hausser par la critique
Voilà pourquoi chacun pratique
La Médisance.