Ouvrir le menu principal


ΙΛΙΟΥ ΠΕΡΣΙΣ LE SAC DE TROIE
a

τὰ περὶ τòν ἵππον οἱ Τρῶες ὑπότως ἔχοντες περιστάντες βουλεύονται ὅ τι χρὴ ποιεῖν. καὶ τοῖς μὲν δοκεῖ κατακρημνίσαι αὐτόν, τοῖς δὲ καταφλέγειν, οἳ δὲ ἱερὸν αὐτὸν ἔφασαν δεῖν τῆι Ἀθηνᾶι ἀνατεθῆναι. καὶ τέλος νικᾶι ἡ τούτων γνώμη. τραπέντες δὲ εἰς εὐφροσύνην εὐωχοῦνται ὡς ἀπηλλαγμένοι τοῦ πολέμον. ἐν αὐτῶι δὲ τ].[ δύο δράκοντες ἐπιφανέντες τόν τε Λαοκόωντα καὶ τὸν ἕτερον τῶν παίδων διαφθείρουσιν. ἐπὶ δὲ τῶι τέρατι δυσφορήσαντες οἱ περὶ τὸν Αἰνείαν ὑπεξῆλθον εἰς τὴν Ἴδην.

a

Les Troyens se méfient du cheval en bois, ils se tiennent autour et délibèrent: certains veulent le jeter dans un précipice, d’autres veulent l'incendier et d'autres encore disent qu'il faut le consacrer à Athéna, et c'est leur point de vue qui finalement l'emporte. Ils se mettent à célébrer par des festivités la fin de la guerre. Mais au cours de celles-ci deux serpents font leur apparition et tuent Laocoon et l'un de ses deux fils. Alarmés par ce prodige, Enée et ses suivants s'éloignent vers le Mont Ida.

b

καὶ Σίνων τοὺς πυρσοὺς ἀνίσχει τοῖς Ἀχαιοῖς, πρότερον εἰσεληλυθὼς προσποίητος. οἳ δὲ ἐκ Τενέδον προσπλεύσαντες, καὶ οἱ ἐκ τοῦ δουρείου ἵππου, ἐπιπίπτουσι τοῖς πολεμίοις. καὶ πολλοὺς ἀνελόντες τὴν πόλιν κατὰ κράτος λαμβάνουσι. καὶ Νεοπτόλεμος μὲν ἀποκτείνει Πρίαμον ἐπὶ τὸν τοῦ Διος τοῦ ἑρκείον βωμὸν καταφυγόντα. Μενέλαος δὲ ἀνευρὼν Ἑλένην ἐπὶ τὰς ναῦς κατάγει, Δηΐφοβον φονεύσας.

b

Puis Sinon, après s'être introduit par un subterfuge dans la ville, agite alors, le brandon qui sert de signal aux Achéens. Ils font voile depuis Tenedos, et en compagnie des hommes dans le cheval de bois fondent sur l'ennemi. Puis ils en tuent un grand nombre et s’emparent de la ville. Puis Néoptolème tue Priam, qui s'était réfugié auprès de l'autel de Zeus protecteur de la maison [=Zeus Herkeios] ; Ménélas trouve Hélène et la conduit aux navires après avoir tué Déiphobe.

c

Κασσάνδραν δὲ Αἴας ὁ Ἰλέως πρὸς βίαν ἀποσπῶν συνεφέλκεται τὸ τῆς Ἀθηνᾶς ξόανον ἐφ̉ ὧι παροξυνθέντες οἱ Ἕλληνες καταλεῦσαι βουλεύονται τὸν Αἴαντα. ὃ δὲ ἐπὶ τὸν τῆς Ἀθηνᾶς βωμὸν καταφεύγει, καὶ διασώζεται ἐκ τοῦ ἐπικειμένου κινδύνου. ἐπεὶ δὲ ἀποπλέουσιν οἱ Ἕλληνες, φθορὰν αὐτῶι ἡ Ἀθηνᾶ κατὰ τὸ πέλαγος μηχανᾶται.

c

Ajax fils d'Ilée [=?Oilée] emmenant de force Cassandra, traîne derrière lui la statue en bois d'Athéna. Les Grecs sont furieux et décident de bombarder de pierres Ajax. Mais il se réfugie auprès de l'autel d'Athéna et échappe ainsi au danger immédiat. Plus tard, quand les Grecs rentreront chez eux, Athéna s'arrangera pour le faire périr par la mer.

d

καὶ Ὀδυσσέως Ἀστυάνακτα ἀνελόντος, Νεοπτόλεμος Ἀνδρομάχην γέρας λαμβάνει, καὶ τὰ λοιπὰ λάφυρα διανέμονται. Δημοφῶν δὲ καὶ Ἀκαμας Αἴθραν εὑρόντες ἄγουσι μεθ̉ ἑαυτῶν. ἔπειτα ἐμπρήσαντες τὴν πόλιν Πολυξένην σφαγιάζουσιν ἐπὶ τὸν τὸῦ Ἀχιλλέως τάφον.

(Texte de la Chrestomathie de Proclos)

d

Puis Ulysse tue Astyanax, Néoptolème prend Andromaque comme part d'honneur et ils se partagent le reste du butin. Démophon et Acamas trouvent Aethra et la prennent avec eux. Ils mettent le feu à la ville et massacrent Polyxène sur la tombe d’Achille.

(voir aussi l'Épitomé du pseudo-Apollodore (V,16-23,25ES),(VI,6ES))