Chansons et rondes enfantines/Cadet Rousselle

List2.svg Pour les autres éditions de ce texte, voir Cadet Rousselle.

Chansons et rondes enfantines, Texte établi par Jean-Baptiste WeckerlinGarnier (p. 72-76).


CADET ROUSSELLE




\language "italiano"
melody = \relative do' {
  \set Staff.instrumentName =  \markup \fontsize #-2 #"CHANT"
  \set Staff.midiInstrument = #"piccolo"
  \tempo \markup \fontsize #0 { "Allegretto  " } 4=100
  \clef treble
  \key sib \major
  \time 6/8
  \partial 8*3 fa8^\mf sol la | sib4 sib8 sib4 re8 | sib4. do8 do do | do4 sib8 la4 sol8 | \break
  fa4. fa8 sol la | sib4 sib8 sib4 re8 | sib4. do8 do do | do4 sib8 la4 sol8 | \break
  fa4 r8 do'8^\p do do | do4 re8 mib4 re8 | re4 do8 do do do | do4 re8 mib4 re8 | \break
  re4 do8^\f sib4.-> | sib4.-> sib8 la sol | fa4. \stemUp sib8 la sib | \stemNeutral do4 do8 sib4 la8 | sib4 r8 \bar "|."

}

text = \lyricmode {
Ca -- det Rous -- selle a trois mai -- sons,
Ca -- det Rous -- selle a trois mai -- sons,
Qui n’ont ni pou -- tres, ni che -- vrons,
Qui n’ont ni pou -- tres, ni che -- vrons_:
C’est pour lo -- ger les hi -- ron -- del -- les_;
Que di -- rez -vous d’Ca -- det Rous -- sel -- le_?
Ah_! Ah_! Ah_! mais, vrai -- ment,
Ca -- det Rous -- selle est bon en -- fant_!
}

upper = \relative do' {
  \clef treble
  \key sib \major
  \time 6/8
  \partial 8*3 fa8_\mf sol la | <sib re,>4 <sib re,>8 <sib re,>4 <re fa,>8 | <sib re,>4. <do mib,>4 <do mib,>8 | <do mib,>4 <sib sol>8 <la fa>4 <sol mib>8 | \break
  <fa re>4. <fa re>8 <sol mib> <la do,> | <sib re,>4 <sib re,>8 <sib re,>4 <re fa,>8 | <sib re,>4. <do fa, do>4 <do fa, do>8 | << { do4 sib8 la4 sol8 } \\ { <fa re>4. <mi sib> } >> | \break
  <fa la,>4 r8 do'_\p fa, do' | <do fa,>4 <re fa,>8 \stemUp <mib fa,>4 <re fa,>8 | << { re4 do8 do[ fa, do'] } \\ { fa,4. r4 r8 } >> | \stemNeutral <fa' fa,>4. <fa fa,> | \break
  <fa fa,>4. sib,4 sib'8 | sib,4 sib'8 sib, la sol | fa4. <sib re,>4 <sib re,>8 | <do sol do,>4 <do sol do,>8 <sib mib, do>4 <la mib do>8 | <sib re,>4 r8 \bar "|."
}

lower = \relative do {
  \clef bass
  \key sib \major
  \time 6/8
  \partial 8*3 r4 r8 | sib4 fa'8 sib4 fa8 | sib,4 fa'8 sib4 fa8 | sib,4 fa'8 sib4 fa8 | \break
  sib,4 fa'8 sib4 fa8 | sib,4 fa'8 sib4 fa8 | sib,4 sib'8 la,4 la'8 | sol,4 sol'8 do,,4 do'8 | \break
  fa,4 r8 r4 r8 | la'4 sib8 do4 sib8 | sib4 la8 r4 r8 | <do la>4 <re sib>8 <mib do>4 <re sib>8 | \break
  <re sib>4 <do la>8^\f <re sib>4.-> | <mib do>4. <mi dod> | re4. \stemDown <sol, sol,>4 <sol sol,>8 | \stemUp <mib mib,>4 <mib mib,>8 <fa fa,>4 <fa fa,>8 | <fa sib,>4 r8 \bar "|."
}

\score {
  <<
    \new Voice = "mel"
    {  \autoBeamOff \melody }
    \new Lyrics \lyricsto mel \text
    \new PianoStaff <<
      \set PianoStaff.instrumentName = \markup \fontsize #-2 #"PIANO "
      \new Staff = "upper" \upper
      \new Staff = "lower" \lower
    >>
  >>
  \layout {
    \context { \Staff \RemoveEmptyStaves }
    indent = 0.5\cm
    \override Rest #'style = #'classical
    \override Score.BarNumber #'stencil = ##f
    % line-width = #120
    \set fontSize = #-1
  }
  \midi { }
}
\header { tagline = ##f}



La chanson de Cadet Rousselle est une forme nouvelle de celle de Jean de Nivelle, qu’on peut lire dans les Chansons folastres tant superlifiques que drolatiques des Comédiens français, par le sieur de Bellone, 1612, où elle commence ainsi :

Jean de Nivelle a trois enfants, (bis)
Dont il y en a deux marchands, (bis)
_L’autre escure la vaisselle :
_Hay avant Jean de Nivelle,
___Hay hay hay avant,
Jean de Nivelle est un galant[1].

Malgré la ressemblance du rythme des paroles, on peut être certain que l’air de 1612 n’était pas celui qu’on chante aujourd’hui ; cette forme vive et délurée n’existait pas alors, ni dans la chanson populaire ni, moins encore, dans la musique des compositeurs.

Cadet Rousselle a trois habits, (bis)
Deux jaunes, l’autre en papier gris ; (bis)
Il met celui-là quand il gèle,
Ou quand il pleut, ou quand il grêle :
xxxAh ! ah ! ah ! mais vraiment,
Cadet Rousselle est bon enfant !
 
Cadet Rousselle a trois beaux yeux, (bis)
L’un r’garde à Caen l’autre à Bayeux ; (bis)
Comme il n’a pas la vu’ bien nette,
Le troisième c’est sa lorgnette :
xxxAh ! ah ! etc.
Cadet Rousselle a une épé’, (bis)
Très longue, mais toute rouillé’ ; (bis)
On dit qu’ell ne cherche querelle
Qu’aux moineaux et qu’aux hirondelles :
xxxAh ! ah ! etc.
 
Cadet Rousselle a trois garçons, (bis)
L’un est voleur, l’autre est fripon ; (bis)
Le troisième est un peu ficelle,
Il ressemble à Cadet Rousselle :
xxxAh ! ah ! etc.
 
Cadet Rousselle a trois gros chiens, (bis)
L’un court au lièvr’, l’autre au lapin ; (bis)
L’ troisièm’ s’enfuit quand on l’appelle,
Comm’ le chien de Jean de Nivelle :
xxxAh ! ah ! etc.
Cadet Rousselle a trois beaux chats, (bis)
Qui n’attrapent jamais les rats ; (bis)
Le troisièm’ n’a pas de prunelle,
Il monte au grenier sans chandelle :
xxxAh ! ah ! etc.
 
Cadet Rousselle a marié (bis)
Ses trois filles dans trois quartiers ; (bis)
Les deux premièr’s ne sont pas belles,
La troisièm’ n’a pas de cervelle :
xxxAh ! ah ! etc.
Cadet Rousselle a trois deniers, (bis)
C’est pour payer ses créanciers ; (bis)
Quand il a montré ses ressources,
Il les resserre dans sa bourse :
xxxAh ! ah ! etc.
 
Cadet Rousselle ne mourra pas, (bis)
Car, avant de sauter le pas, (bis)
On dit qu’il apprend l’orthographe,
Pour fair’ lui-mêm’ son épitaphe :
xxxAh ! ah ! etc.
  1. Pour plus de détails sur Jean de Nivelle, on peut consulter les Bulletins de la Société des Compositeurs de musique.