Élie de Saint Gille/Glossaire

Anonyme
Texte établi par Gaston Raynaud (p. 185-192).

GLOSSAIRE
Pour les mots qui ne se trouvent pas ici, voyez le Glossaire
de l’édition d’Aiol.

A

Abarges 1640, etc. (pour herberges), postes militaires.

Abresce 1289, verger ?

Acliner, act. 911, saluer en s’inclinant.

Acovrir 1444, couvrir.

Aficier 1003, mettre avec force.

Afiner 2381. venir à bout.

Aguissié 622, aiguisé.

Aïrous 647, etc., plein de colère.

Aissement 524, place, commodité.

Alenti 708, ralenti.

Aler ; subj. imp. alison 581. Voy. Va.

Aloe 687, etc., prim. d’alouette.

Amanevi 1207, adroit.

Amirel 1654, [forme d’]amiral.

Angarde 274, 344, etc., colline, pente.

Angevine 898, 937 ; voy. Nesple.

Anonsion 1373, annonciation [de la Vierge].

Antis 672, etc., ancien.

Apresser 394, être près ; 1420, 1444, presser, tourmenter.

Arche 55, voûte, et par ext. crypte : l’apostle que on requiert en l’arche, Saint Jacques de Compostelle ?

Asmoine 2697, aumône.

Averse, la gent — 2333, les ennemis.

Avillier 1550, avilir.

Bacin 2482.

Barbacane 1318, ouvrage extérieur de fortification.

Baronie 3, haute valeur, chevalerie

Baulier 890, s’élancer.

Beffe 2063, paroles trompeuses.

Beubanche 1819, orgueil.

Behorder 127, jouter avec des bâtons.

Bisse 930, biche.

Boche 806, bosse.

Boine le nous a faite 2064, il nous a fait un bon tour.

Bot 2640, crapaud.

Boucel 1060, outre à vin.

Boutellas 2197 (forme voulue par l’assonance), boutellier.

Bouton 519, voy. Nesple.

Brace, sa — 1715, ses bras.

Bresteke 2460, 2545, palissade defendant une ouverture de fortification.

Bricon, voy. Bris.

Bris 248, 514, 1380, fou.

Bu 742, 762, tronc du cor.

C

Cabetenc 1700, étoffe précieuse. (Le mot turc caftân, fr. cafetan, auquel semble se rattacher cabetenc, signifie robe d’honneur ; on peut supposer que l’on a pris le nom de la robe pour l’étoffe avec laquelle elle est faite).

Caele, excl. affirm. 2262. Voy. aussi dans Aiol.

Çaingler 2013, sangler.

Campel, estor — 94, 710, 1583, etc., bataille rangée [par opposition à la joute ou combat singulier].

Canas 2313, 2316, barques (canas est mis ici à la place de canars).

Canel 1928, rigole.

Caple, maintenir le — 225, entretenir le combat.

Carnable 425, charnel, parent par le sang.

Chevalerie, au plur. 132, prouesses de chevalier.

Chierere, fém. 1936, flambeau.

Cingler, voy. Singler.

Cisne 1058, cygne.

Coitos 1173, rapide ; cointos 496.

Commant 285, ordre.

Communable, estre — 369, partager en commun.

Communal, estor —2205, mêlée.

Conble 754, partie supérieure [du bouclier].

Confait 45, de quelle nature.

Confesse 331, 1425, confession (au sens relig.).

Confort 473, solidité.

Conroi 1315, soin, souci

Consienche 1796, pensée, désir.

Consuivre, atteindre ; subj. imp. consuiest 2032 ; conseüs 2276.

Contenant 1305, contenance.

Contrais, nom. sing. 995, paralysé.

Contrester 1802, disputer ; 2350, résister.

Convenance 1492, convention ; convenant 1584 ; covenant 2093.

Converser 92, 2467, vivre, habiter.

Corgies 594, étrivières.

Coudre 459, (en parlant d’une lance) appliquer.

Coupé 1894, épithète du pied du cheval.

Coureor, épith. de cheval, 1123, bon à la course.

Couveitable 1717, désirable.

Covertoir 1444, couverture.

Covoitous 1697, désirable, de prix.

Covranche 1782, secret.

Creable 428, croyant.

Crestelé, a plonc — 2549, dont les créneaux sont en plomb.

Crois del cief 1153, sommet de la tête.

Croissir 897, faire grincer, ébrécher.

Cuingnie 583, cognée.

Cuit, marc d’or — pesé 1105.

D

Dansele 2336, demoiselle.

Defiler 540, couler en filet

Delivre, a — 24, 128, 131, etc., à l’aise.

Demor, sans — 1353, sans retard.

Demoranche 1830, etc., retard.

Desclaver 1038, déclouer.

Desclore 483, ouvrir.

Deserte 602, salaire.

Deslaier 681, retarder.

Deslicier 135, démailler, propr. rompre les fils entrelacés qui composaient les mailles de haubert.

Desmesuré 801, sans raison.

Destendre, neutr. 570, se détendre, [en parlant d’une flèche] être lancée.

Destorber 2603, jeter le trouble parmi.

Destriés (forme orthographique de destriers), 596.

Detraire 1642, tirer (sur sa chaîne ?).

Deugié 1893, etc., fin, délicat.

Deveer, refuser ; 3e pers. ind. prés. deviee 1545

Disme 258, dixième.

E

Enbronc, adj. 2335, la tête basse.

Encensier 1707, encensoir.

Enclin, adj. 2335, affaissé.

Encortiner 910, entourer de rideaux.

Encusser 1617, accuser.

Enflé 109, orgueilleux.

Enforcié, d’avoir — 1138, très riche.

Engreser 1981, tourmenter, presser.

Enpené 2562, portant plumes.

Enpire 27, réunion de vassaux.

Enpointe 21, coup de pointe [opposé à l’action de brandir].

Enqui 701, .

Ensoigne 303, peine, embarras.

Entaillier 1927, creuser, 2045, incruster.

Entendre ; ind. parf. entendié 1942 ; subj. imp. entendiest 1917.

Enverser 106, tomber à la renverse.

Erbous, voy. Herbous.

Escange, metre —1933, avoir en échange.

Escarboncle 989, escarboucle.

Escas 1975, échecs.

Escondire 151, refuser.

Eskiec 262, 521, butin de guerre.

Eslicier 544, se défiler. Cf. Deslicier.

Esmal 1467, émail.

Esmal 1971, estimation.

Esmeril 687, 2155, sorte de faucon. Voy. Littré, Émerillon 1.

Esmier 543, mettre en pièces [mot-à-mot en miettes].

Espie 807, etc., espion.

Espondele 1443, bord du lit.

Esrant 299, etc., sur-le-champ.

Esrour 1383, mouvement, agitation.

Essordre 2297, sortir, surgir.

Estachier 1941, attacher.

Estre 252, outre, sans compter.

Estres, plur. fém. 1858, lieux, êtres.

Esvoler, s’ — 2325, prendre son vol.

Euriel 1368, loriot (lat. aureolus).

Eve 1855, eau.

F

Falie, cose — 926, chose de rien.

Fauçart 675, arme en forme de faux. Voy. Du Cange, Falcastrum 2.

Ferande, barbe — 1490, etc., barbe grisonnante.

Fermeté (même mot que Ferté), 2704, citadelle.

Festu 789, voy. Nesple.

Feutré 1925, garni de feutre.

Fil, le grant — 1194, le grand courant, la mer.

Flanbe 2140, flamme.

Flatir, neut. 229, se ramasser en fuyant.

Flor 2443, farine blutée.

Flori 542, etc., peint à fleurs [en parlant d’un bouclier].

Fondre 1725, foudre. Cf. aussi pour cette forme Sainte-Palaye, VI, 255.

Fons, en sains — lever 2392, purifier aux saintes sources, baptiser.

Freté 542, 155, château-fort.

Friente 1384, bruit des chevaux.

Froncie, pel — 1735, peau ridée.

G

Gaimenter, se — 2367, se lamenter.

Gaïngerie 1290, pâturages.

Galasien 1667, etc., de Galatie.

Gangart 109, épithète injurieuse.

Garche 1545 (semble déjà avoir dans ce vers le sens dépréciatif du mot actuel garce).

Gascon, épith. de cheval, 504.

Gaverlot 1970, javelot.

Gentement 1693, noblement.

Geteïs 1469, fondu, coulé. Cf. Tresjeté.

Giet 2326, liens pour retenir les pieds des faucons.

Gones 1119, jupe d’un manteau ? mais il faut sans doute corriger goles, qui paraît signifier la bordure d’une fourrure (cf. Engoulé, dans Aiol).

Graille 2523, trompette.

Graille (pour graïlle) 1985, 1990, grille.

Grans sire 1086, grand-père.

Gués 541, gué.

Guicet 802, etc., petite porte.

Guienage 60, 422, escorte ; guionage 260.

H

Hautal 1481, élevé.

Herberges, voy. Abarges.

Herbergerie 889, auberge.

Herbous : 1° adj. 501, rempli d’herbe ; 2° subst. 584, etc., gazon.

Hicier 1591, exciter en sifflant.

I

Igués 1704, égaux.

Iqui 307, ici.

J

Joianche 1820, joie (mais c’est plutôt une faute pour joiante).

Jor, pris adv. 178, en aucun jour.

Jougler 1674, jongleur.

Juisemant, le grant — 289, le jugement dernier.

Justichier 993, maltraiter ; 1150, dompter.

L

Laissor 461, faculté, liberté.

Lasnete 1695, lanière.

Limon 1665, support [d’un lit].

Loanche 1829, louange.

Loier 1034, 1265, récompense.

Lonc 75, en rapport avec, selon.

Lor 475, lorier.

M

Machoner 2432, travailler à démolir.

Manaide 1757, grâce, merci.

Mangons 505, 1171, sorte de monnaie. Voy. Du Cange, Mancusa.

Marberin 164, etc., de marbre.

Mat 1987, vaincu.

Matinet, dimin. de matin, 1045.

Mel 1777 (forme de mal), méchant.

Menbru 842, 870, fort de corps.

Menestrel 2753.

Menuement 1673, à coups menus.

Mescoisir 2186, voir de travers.

Mesple, voy. Nesple.

Moleste 1433, ennui.

Montenier, montagnard, épith. de cheval ; hermin — 1891. des montagnes de l’Arménie.

N

Naïe 386, 1413, négation de la 1re personne, non pas moi.

Naturel 316, 719, par naissance.

Nesple 335, etc., nêfle ; mesple 398. (À ajouter, ainsi que les mots Angevine, Bouton et Festu, à la liste des mots cités dans le gloss. d’Aiol au mot Paresis, avec le sens de peu de chose).

Ningromance, art de — 1665, enchantements.

Nis 179, pas même.

No, a — 1857, à la nage.

Noer, se — 969 ; noier 1643, nager.

O

Oie 928, 963, etc., oreille.

Orains 191, tout-à-l’heure.

Orille 933, etc., oreille.

Ostelerie, grant — 9, grands hospices.

Otriage 1721, octroi, don.

Ourler 1700, border.

P

Paier, se — 1748, se réconcilier.

Parçonnier 1554, co-partageant.

Parenté, masc. 2121, etc., famille.

Parovré — 1699, parachevé.

Perche, plaine — 2109 [à la distance d’une] perche (mesure de longueur) tout entière.

Pessanche 1817, etc., ennui.

Planciet 2417, étage.

Planoier 1993, caresser.

Pleve 650, pluie ; il vaut mieux lire pleue.

Poing au pl. 463, les deux côtés par lesquels on empoigne l’épée.

Poitrier 1926, poitrail.

Prison 314, etc., prisonnier.

Privé 432, intimement connu (iron.).

Puiment 2442, boisson mêlée de miel et d’épices.

Q

Quasse, adj. verb. fém. de casser, 352.

R

Raine 348, grenouille.

Randoner 488, etc., courir rapidement.

Rasoté 1590, hébété par l’âge.

Ravineus 2255, plein d’élan.

Regart, se doner — 1958, se méfier.

Regeter des piés 2027, ruer.

Regort 718, anse, petite baie.

Removoir 1922, remuer.

Resavoir 1848.

Roellis 1197, palissade.

Rote 1674, instrument de musique à cordes.

S

Safré 1063, etc., épithète du haubert.

Saïns voy. Samis.

Samis 576, faute du manuscrit pour saïns, liens.

Sear 1956, ce mot ne peut être l’infinitif seoir qui n’assonne pas en a ; le sens demande pourtant seoir, mais on ne sait comment expliquer la forme.

Semonse, faire — 208, faire appel à ses vassaux en cas de guerre.

Senestrier 634, etc. gauche.

Siglaton 1872, étoffe de laine et de soie. Voy. Du Cange, Cyclas.

Singler 2485, 2543, naviguer.

Soffraitous 590, dépourvu.

Soier 1508, couper.

Sorbrandir 21, brandir par-dessus.

Sorporter 2111, ébranler en portant.

Sors, part. de sourdre, 582 ; sours 645.

Sorveoir 392, regarder.

Souder 1449, mêler ? ou dissoudre ?

T

Temples 2180, tempes.

Tenir ; en tient a vous noiant ? 298, cela vous intéresse-t-il en rien ?

Tenror 605, tendresse.

Tollir le cours 643, rattraper à la course, couper la retraite.

Tornant 269, agile, dispos.

Touset 1732, tout jeune homme.

Trellie, bronge — 914, cuirasse à mailles.

Tresjent 1891, de noble espèce.

Tresjeté 1634, fondu, coulé.

Trespensé 1709, préoccupé, pensif.

Tressaillir (avec un rég. direct) 57, sauter par-dessus.

Trestorner 131, 500, faire un tour à cheval pour s’éloigner du but et y revenir avec plus de force ; ja nen ert trestorné 2145, rien ne l’empêchera.

V

Va, imp. d’aler, employé comme terme d’encouragement, 384.

Vair, épith. de cheval, 661, de plusieurs couleurs.

Vairet d’Espagne, épith. de cheval, 1622, etc., [cheval] d’Espagne de diverses couleurs.

Vasaument 1309, en bon chevalier.

Ventaille 2104, coiffe de mailles.

Venteler 2104, etc., flotter au vent.

Verable 440, véritable.

Verminer 1737, être véreux [en parlant d’un fruit].

Verser 2352, etc., renverser.

Vïele 1674, sorte de violon.

Vieuté, tenir en — 2025, 2656, mépriser.

Vieutre 1642, lévrier.

Viseus 1852, habile, avisé.

Vitaille 1102, victuaille.