Ouvrir le menu principal

Anonyme
Texte établi par Gaston Raynaud (p. 195-203).

INDEX
DES NOMS PROPRES DE PERSONNES
ET DE LIEUX


Les chiffres qui se rapportent aux vers du poème français sont précédés des lettres fr. ; ceux qui indiquent les pages de la saga ont la mention sag. p.

A

Abilande, fr. 1489. Cf. Scheler, Le bast. de Buill., p. 321. — Voy. Morin.

Abilant, fr. 1488. — Voy. Abilande et Clamador.

Afrique, sag. p. 126.

Agamer (le comte), chevalier de Julien de Saint-Gilles, sag. p. 101 ; le même sans doute qu’Agamer de Lesam, sag. p. 101. — Voy. Agamor.

Agamor, chevalier de Saint-Gilles, p 138 ; c’est peut-être le même qu’Agamer.

Aimart, le même qu’Aimer pour l’assonance, fr. 1476, sag. p. 138.

Aimer (le comte), chevalier de Saint-Gilles, fr. 66, 167, 2496, etc., sag. p. 101. — Voy. Aimart.

Aimeri de Nerbone, père de Guillaume d’Orange et aïeul d’Élie, dans la geste de Monglane, fr. 848, 868, etc.

Aitropé, roi de Barbastre, fr, 255. — Aux vers 468 et 471, la correction est à supprimer. — Voy. Salatré.

Alexandrie (Égypte), sag. p. 118. — Voy. Alixandre, Jossé, Ruben et Tanabré.

Alixandre, fr. 1295, Alexandrie en Égypte. — Voy. Alexandrie et Jossé.

Almarie, sag. p. 126, Almeria en Espagne. — Voy. Aumarie.

Amauri (le comte), oncle de Julien de Saint-Gilles, fr. 198, sag. p. 102.

Angers, sag. p. 103. — Voy. Angiers.

Angiers, fr. 229, Angers. — Voy. Angers.

Anjou, sag. p. 103.

Anséïs de cartage (allusion au roman d’), fr. 67.

Anseune, Voy. Garin.

Apolin, fr. 441, etc., Apollon (considéré comme une divinité des Sarrasins). — Voy. Apollon.

Apollon, sag. p. 117. — Voy. Apolin.

Arabe, fr. 276, Arabie.

Arabi, fr. 218, Sarrasins.

Aragon, adj., fr. 1826, 2060, etc., d’Aragon.

Ardane, fr. 1181, 2511, etc. ; ce nom de lieu qui, dans l’esprit du remanieur, s’applique certainement aux Ardennes du nord-est de la France, est la patrie de Tieri, père de Galopin, célèbre dans plusieurs chansons de geste.

Ardenois, fr. 2551, des Ardennes. — Voy. Ardane.

Arle, fr. 2205, Arles, sag. p. 121.

Artur de Bretagne (le roi), sag. p. 117. — Voy. Artus.

Artus de Bretaigne (le roi), fr. 654. — Voy. Artur.

Ataignant de Sorbrie, fils de Macabré, fr. 688, 1300 ; appelé au v. 1427 Ataignant d’Oliferne.

Auberi, chevalier de Saint-Gilles, sag. p. 101.

Aumarie, fr. 923, Almeria en Espagne. — Voy. Almarie.

Auvergne, fr. 210 (la sag. donne Anjou à la place d’Auvergne, p. 103).

Avisse, sœur de Loeys, épouse Elie, fr. 2703 ; Avise, fr. 2748.

Aymer, voy. Aimer.

Aymeri, voy. Aimeri.

Ayoul, fr. 2760, Aiol (le fils d’Elie) ; Ayous, fr. 2757.

B

Baligant, paien, fr. 1007. — Voy. Malgant.

Barbastre, fr. 255, Barbastro (Espagne). (Une branche de la geste de Guillaume au court nez porte le nom de Siège de Barbastre).

Basin, célèbre voleur qui a donné son nom à un roman perdu, fr. 1980. Cf. G. Paris, Hist. poét. de Charl., p. 315-322.

Baudas, fr. 667, 886, etc., sag. p. 139, etc., Bagdad. — Voy. Lubien, Luchibus et Truant.

Begibus, nom de démon, fr. 2357.

Behorges, fr. 2705, Bourges.

Beraut de Valodru, païen, fr. 2075.

Berhart, chevalier de Saint-Gilles, sag. p. 138.

Bernard, voy. Bernart.

Bernart, chevalier de Saint-Gilles, sag. p. 138.

Bernart de Brusbant, frère de Guillaume d’Orange, fr. 224, 265, 319, etc., sag. p. 103, 105, 115, etc.

Berrart, frère de Galopin, fr. 1182.

Berri (le), fr. 210, sag. p. 103.

Bertran, fils de Bernart de Brusbant et neveu de Guillaume d’Orange, fr. 223, 264, etc., sag. p. 103, 104, etc.

Beruier, fr. 2623, du Berri.

Bevon de Commarchis, fr. 2497, Beuve de Commarchis, frère de Guillaume d’Orange ; Beves de C., fr. 2514 ; Bueves de C., fr. 2531.

Biaulande, fr. 18, Beaulande, peut-être Nice ? Cf. G. Paris, Hist. poét. de Charl., p. 80 (en note).

Biterne, fr. 1402, 1872, sag. p. 152. Cette ville, renommée pour ses étoffes de soie, semble être en Egypte, puisque Pharaon en est roi.

Blaives, fr. 424, Blèves (Sarthe) ; peut-être le même que Blaye.

Blaye (Gironde), sag. p. 95.

Borgengon, fr. 2622, Bourguignon.

Brabant, voy. Brusbant.

Brandis, fr. 2487, 2540, Brindisi.

Brandone, païen, fr. 562.

Brehaigne, fr. 1488 ; il faut sans doute lire Behaigne, Bohème.

Bretagne, sag. p. 103. — Voy. Bretaigne.

Bretaigne, fr. 211, 654, Bretagne. — Voy. Bretagne.

Breubant, Brubant, voy. Brusbant.

Brusbant (seule forme régulière). — Voy. Bernart.

C

Caïfas, fils de Macabré, fr. 1512, 1526, etc., sag. p. 140, 142, etc.

Calabre, voy. Rodoant.

Castele, fr. 2103, Castille.

Charle, fr. 50, Charlemagne ; Karles, fr. 1982. — voy. Charlemagne.

Charlemagne, sag. p. 95, 165. — Voy. Charle.

Chartes, fr. 48, Chartres. — Voy. Chartres.

Chartres, fr. 61, sag. p. 96. — Voy. Chartes.

Clamador, roi païen d’Abilant, — fr. 1488.

Clin, voy. Roche de Clin.

Codroé, roi païen, fr. 1026, 1036. Ce personnage semble être mis en lieu et place de Baligant. Cf. l’Introduction, chap. vi.

Commarchis, voy. Bevon.

Corsaut de Tabarie, roi païen, fr. 330, 343, sag. p. 104, 107. Ce personnage, tué au v. fr. 341, reparaît au v. 2428. Cf. l’Introduction, chap. vi.

Corsus, voy. Corsaut.

Costantin macart, fr. 2311 (allusion ?).

D

Dalbier (le gué de), sag. p. 128.

Damas, capitale du royaume de Jubien, roi de Baudas sag. p. 156, 162.

Darbes, château fort de Julien, sag. p. 99.

Denise (saint), fr. 2621, saint Denis, patron de la France.

Drouin roi païen, vassal de Ruben, sag. p. 169, 172, 173.

E

Écosse, sag. p. 126.

Ector, voy. Hector.

Engleterre, fr. 1428, Angleterre.

Ernaud, voy. Hernaut.

Esclabonie, fille de Lubien, fr. 2200.

Esclers, fr. 1040, 2358, etc., Slaves, puis par ext. païens.

Espaigne, fr. 49, etc. Espagne.

F

Fabrin : 1° dieu païen, sag. p. 160 ; — 2° chevalier chrétien, sag. p. 170.

Faliber, roi païen, vassal de Ruben, sag. p. 169, 172, 173.

Faraon, voy. Feraon.

Femenie, fr. 887, anc. Philomelium, désert de l’Asie-Mineure, pays prétendu des Amazones. Cf. Riant, Expéd. et pèler. des Scandin., p. 147 note 4.

Feraon, fr. 2310, sag. p. 158 Pharaon. — Voy. Pharaon.

Flamenc, fr. 2623, Flamands.

France, Franche, fr. 201, 590, 640, 1084, etc., sag. p. 93, etc.

François, fr. 2622, Français.

G

Gaddin, prince païen, sag. p. 171.

Gafer le fort, sag. p. 117.

Gaiant (la tere al), fr. 562, Babylonie ? Cf. Guill. de Tyr, dans les Hist. des Crois., t. II. p. 536.

Gaidonet, païen, fr. 350 (doit sans doute être assimilé à Granduse d’Orcle).

Galibert, roi païen, vassal de Ruben et frère de Maskalbert, sag. p. 169, 172, 173.

Galopin, larron, puis écuyer d’Elie, fr. 1162, 1166, etc., sag. p. 131, 132, etc.

Gamart, chevalier de Saint-Gilles. sag. p. 138.

Gambon, païen, fr. 256.

Garin, fr. 1980, Guérin (conspirateur découvert par Basin). — Voy. Basin.

Garin d’Anseune, frère de Guillaume d’Orange, fr. 2496, 2532.

Garin de Piereplate, Guérin, prétendant à la main d’Orable, fr. 41, sag. p. 94.

Garlant, roi païen, fr. 2237.

Garnimas (les puis de) fr. 1979, (montagnes citées sans doute dans le roman de Basin).

Gautier : 1° fr. 1207 (le même que Gontier) ; — 2° chevalier chrétien, fr. 1475.

Gavain, fr. 654, Gauvain, le héros connu de la Table Ronde.

Gérart, fils de Guillaume d’Orange, sag. p. 179, 180.

Gerardot le roux, chevalier de Saint-Gilles, fr. 168. — Voy. Gerard.

Gerard, chevalier chrétien, fr. 763, 1475 (peut-être le même que Gerardot le rous).

Gigant de Valterne, roi païen, sag. p. 151.

Gillimer de Corin, chevalier de Saint-Gilles, sag. p. 101.

Godefroi, sénéchal de Julien de Saint-Gilles, fr. 2452, 2464. etc.

Golafre, nom de géant, sag. p. 117. Est-ce le même que celui qu’on trouve dans le Mainet ? Cf. G. Paris, Hist. poét. de Charl., p. 486.

Gondracle de Clis, chevalier de Jubien, sag. p. 156 (sans doute le même que Gontable d’Orlie).

Gontable d’Orlie, roi païen, fr. 2237. — Voy. Gondracle de Clis.

Gontier, païen, fr. 1009, 1221, 1256, sag. p. 128, 132, 134. — Voy. Gautier 1°.

Gossé, voy. Jossé.

Granduse d’Orcle, roi païen, sag. p. 104. Voy. Gaidonet.

Guérin, voy. Garin.

Guibourc, femme de Guillaume d’Orange, sag. p. 105.

Guichart, chevalier de Saint-Gilles, fr. 1477.

Guillaume d’Orange, fils d’Aimeri de Nerbone et oncle d’Elie, fr. 222, 263, 284, 317, etc., sag. p. 103, 104, etc.

Guimer l’amoreus, chevalier de Saint-Gilles, fr. 1476.

H

Hakon, roi de Norvège, sag. p. 161 (a fait traduire la saga).

Hector : 1° chevalier païen, fr. 1206, 1211 etc., sag. p. 128, 132, 133, 134 ; — 2° roi païen amoureux de Rosamonde, fr. 1489.

Hélène, femme de Ménélas, sag. p. 152.

Hernaut, frère de Guillaume d’Orange, fr. 224, 265, 319, 624, etc., sag. p. 103, 106, etc.

Hugon de Paris, chevalier de Saint-Gilles, fr. 1477.

I

Irlande, fr. 894, 900 (considérée comme une ville).

J

Jacob (le pays de), sag. p. 96.

Jodoan de valdune, roi païen, vassal de Jubien, sag. p. 152.

Jonacle, païen, fr. 2306. — Voy. Jonatré.

Jonas (allusion à la légende de), fr. 1962.

Jonatré (qu’il vaut mieux lire Jonatre), païen, sag. p. 158 (le même que Jonacle).

Josias, roi d’Irlande, fr. 894.

Jossé d’Alixandre, roi d’Alexandrie (Égypte), fr. 371, 653, 873, 1207, etc., sag. p. 117, 120, etc.

Jossien : 1° roi païen, fr. 448, sag. p. 110 ; — 2° fr. 1567, 1569 (le meme que Jossé).

Josué : 1° païen, fr. 257 ; — 2° fr. 1248, 1681 (le même que Jossé).

Jubien, sag. p. 139, 140, etc., (nom donné à Lubien par la saga).

Judas, fr. 2310, sag. p. 130.

Julien de Saint-Gille, père d’Elie, fr. 10, 32, 62, etc., sag. p. 96, 100, etc.

K

Kareld d’Alfatt, païen, sag. p. 158.

Karle Martel (dicton placé dans la bouche de), Charles-Martel, fr. 2383.

Karles, voy. Charle.

L

Letifer de la Roche de Garas païen, sag. p. 158 (le même que Luchibus de la Roche Baudas).

Leun, fr. 798, 839, 865, Laon.

Loeys (le roi), fr. 50, 201, etc., Louis-le-Pieux. — Voy. Louis.

Loire (la), fr. 220.

Louis (le roi), sag. p. 122 etc. — Voy. Loeys.

Lubien de Baudas, roi païen, fr. 1490, 1497, 1506 etc. — Voy. Jubien.

Luchibus de la Roche Baudas, fr. 2309. — Voy. Letifer.

Luiserne d’outre mer, fr. 1868, Lucarne-Outremer (Manche).

M

Macabré, roi de Sobrie, père de Rosamonde, fr. 253, 714, etc., sag. p. 118, 121, etc.

Macart, voy. Costantin.

Mahomet, dieu païen, fr. 260, 379, 385, etc., sag. p. 107, 108, etc.

Mahon, voy. Mahomet.

Maine (le), fr. 210.

Malatré, roi païen, sag. p. 108, 109. — Voy. Salatré.

Malchabarié, roi païen, sag. p. 104.

Maldras de Sorfreynt, roi païen, vassal de Jubien, sag. p. 152.

Malgant, roi païen, sag. p. 134 ; c’est sans oute le même que Baligant.

Malinge, roi vassal de Jubien, sag. p. 156.

Malpriant, roi païen, fr. 258, 487 etc., sag. p. 104, 111, etc., Malpris (pour l’assonance), fr. 2151 ; Priant (faute évidente), fr. 469.

Malpris, voy. Malpriant.

Malvergié, roi païen, fr. 2307 (a le même rôle dans le fr. que Selebrant dans la saga).

Marchegai, cheval d’Elie dans Aiol, fr. 2566.

Margant l’irascible, sag. p. 117. — Voy. Mordrant.

Mars, païen, sag. p. 158.

Maskalbert, roi païen, vassal de Ruben et frère de Galibert, sag. p. 169, 172, 173.

Menalis, païen, fr. 667.

Ménélas (le roi), sng. p. 152.

Monmartre, fr. 202, Montmartre.

Montpellier, sag p. 103.

Mordrant l’aïrous. fr. 655 (peut-être faut-il voir dans ce personnage, appelé Margant par la saga, le héros Mordret de la Table Ronde ?)

Morin d’Abilande, roi païen, fr. 1489.

Murgale de Sor, fr. 2074, sans doute le même que Murgale de Turnie, fr. 1056.

N

Navaire, fr. 49, 71, Navarre.

Nerbone sor mer, fr. 848. etc., Narbonne.

Noiron Pré, fr. 84, jardins de Néron (où l’empereur fit brûler les chrétiens).

O

Oliferne, fr. 1427, Alep ? — Voy. Ataignant.

Olive, sœur d’Elie, fr. 30, 40. — Voy. Orable 2°.

Omer, conseiller de Macabré, sag. p. 142, 143.

Onebras, vassal de Jubien, sag. p. 157.

Ongrie, fr. 886, Hongrie. — Voy. Ungarie.

Orable : 1° païen, fr. 256 ; — 2° sœur d’Élie, sag. p. 94, 178, 179 (la même qu’Olive).

Orange, Orenge, sag. p. 164. — Voy. Guillaume d’Orange.

Orcanie, fr. 1313, Orcades.

Oriande, fr. 1826, Orient ?

Orlie, voy. Gontable d’Orlie.

Orliens, fr. 2705, Orléans.

P

Palerne, fr. 1871, Palerme.

Paris, fr. 48, 61, 202, etc., sag. p. 95, 96, etc. — Voy. Hugon.

Paris, de Troie, sag. p. 152.

Pavie, fr. 915, sag. p. 134.

Peitiers, fr. 198, Poitiers. — Voy. Poitiers.

Perse, fr. 2280.

Pharaon, roi de Biterne, sag. p. 152. — Voy. Feraon.

Piereplate, voy. Garin de Piereplate.

Pilate, fr. 655.

Piron, cheval du roi Ruben, sag. p. 169, 170.

Poitiers, sag. p. 102. — Voy. Peitiers.

Priant, voy. Malpriant.

Prinsaut l’aragon, cheval de Lubien, fr. 1826, 2060, 2105, etc., sag. p. 147, 151, etc.

Provence, fr. 387, 932, 1414, sag. p. 137

R

Rainewart au tinel, héros d’un épisode de la geste de Guillaume, fr. 2519, 2535.

Rains, fr. 865, Reims. — L’archevesque de Rains, voy. Turpin.

Rhône, sag. p. 121.

Robert (l’abbé), traducteur de la saga, p. 161.

Roche de Clin (la), fr. 220, la Roche-de-Glun, que le remanieur place sur la Loire.

Rodoant de Calabre, païen, fr. 290, 316, etc., sag. p. 104, 105, etc. — Voy. Rodoé.

Rodoé, fr. 254 (le même que Rodoant).

Romaigne, fr. 887, l’empire chrétien de Constantinople.

Rome, sag. p. 99.

Rosamonde, fille de Macabré, fr. 690, 902, 1294, etc., sag. p. 121, 126, etc.

Rousie, fr. 888, Russie (considérée comme une ville).

Ruben, roi d’Alexandrie et frère de Jubien, sag. p. 167. 168, etc.

S

Saint-Denis (l’abbaye de), sag. p. 103.

Saint Gilles, fr. 4, 387, 779, etc., sag. p. 93, 100.

Salatré : 1° écuyer de Julien, fr. 100, sag. p. 99, 125 ; — 2° roi païen, fr. 561, 756, etc., sag. p. 104, 111. (Ce personnage doit être remplace aux v. 405 et 448 par Malatré, neveu de Jossien 1° ; dès lors la correction de Salatré en Aitropé aux v. 468 et 471 devient inutile).

Salatrin, païen, fr. 666.

Salemon (légende de la femme de), fr. 1793, Salomon.

Samarien, nom de marchand, sag. p. 144, 176.

Sanghin, chevalier de Saint-Gilles, fr. 168.

Sarabit, nom de l’épée de Ruben, sag. p, 170.

Satenas, fr. 2308, Satan.

Scibras, vassal de Jubien, sag. p. 157.

Selebrant, païen, sag. p. 158. — Voy. Malvergié.

Sobrie, nom de la ville capitale de Macabré, fr. 1020, 1247, etc., sag. p. 121, 126, etc.

Sor, fr. 2074, Sur (Tyr) ?

Sorbrie, voy. Sobrie.

Surie, fr. 908, 922, 1295, Syrie.

T

Tabarie, Tibériade. — Voy. Corsaut.

Tanabraz, paien, sag. p. 158.

Tanabré, prince d’Alexandrie, sag. p. 118.

Tervargant, dieu païen, fr. 1261, 1605, etc.. sag. p. 119.

Thieri, chevalier de Saint-Gilles, fr. 167, sag. p. 101.

Thomas, marchand, sag. p. 125.

Tibaut, chevalier de Saint-Gilles, fr. 168.

Tiacre, le même que Triacre.

Tieri (le comte), père de Galopin. fr. 1181, 2581. Ce personnage, que le remanieur fr. identifie avec le Thierri d’Arderme de plusieurs chansons de geste, est appelé Tierri du Sud dans la saga, p. 132.

Tierri, voy. Thieri.

Tornebrant, roi païen, fr. 2236.

Trapes, fr. 65, Trébizonde ?

Triacle, voy. Triacre.

Triacre, roi païen, fr. 257, 364, etc., sag. p. 108, 109.

Truant de Baudas, païen, fr. 667.

Turc, fr. 1578 ; turs, fr. 2320, 2430.

Turfier, roi païen, fr. 1489, 2236.

Turnie, fr. 1056 (semble pouvoir s’identifier avec plusieurs noms géographiques de l’Europe orientale).

Turpin, l’archevêque de Reims, de la geste de Monglane, fr. 2498, 2520, 2533, 2612.

U

Ungarie, sag. p. 126, Hongrie. — Voy. Ongrie.

V

Valence (en France), fr. 2464.

Valodru, voy. Beraut.