Ouvrir le menu principal

À travers les grouins/Prix de vertu

P.-V. Stock, éditeur (p. 78-79).




PRIX DE VERTU



Maquillé, solennel, disert et peu joli,
Le frère de frère Yve, entre les vieilles dames
Pérore. Il a des solécismes tout pleins d’âme
Et, de le voir si vert, le Beau Frère a pâli.

Feu Monthyon, parrain d’une fâcheuse rue,
Inspire ses discours où de beaux mouvements
Enguirlandent, tels que du persil, les thomans
Dont la vertu est, en grand pompe, secourue.


Et ce sont des larbins intègres, des troupiers,
Qui remportent la gloire avec l’argent modique,
Puis un frère convers, sentant mauvais des pieds.

Mais l’orateur parcourt son thème fatidique,
Rhythmé par l’éventail au murmure berceur ;
Car, le trouvant lardé, comme elles, et pudique,

Les vierges de Prévost disent : « C’est une sœur ! »