Vieux manoirs, vieilles maisons/076

Ls.-A. Proulx (p. 237-242).

LE MANOIR NAIRNE OU DUGGAN À LA MALBAIE



C ’EST Champlain lui-même qui baptisa la Malbaie en 1608. Le mot male est un vieil adjectif qui signifiait jadis mauvais. Champlain, trouvant mauvais ancrage au pied du cap à l’Aigle, écrivit tout naturellement que c’était une male baie. Le nom est resté à l’endroit.

La Malbaie fut concédée par l’intendant Talon, le 7 novembre 1672, au sieur Gaultier de Comporté. Achetée un peu plus tard par François Hazeur, la seigneurie de la Malbaie fut vendue par ses fils, les deux chanoines Hazeur, en 1724, au gouvernement du Roi pour la somme de 20,000 livres.

Cette vaste étendue de terre fut, le 27 avril 1762, concédée de nouveau par le gouverneur Murray en deux concessions, l’une à Malcolm Fraser (Mount Murray) et l’autre à John Nairne (Murray Bay).

Les seigneurs Nairne et Fraser établirent dans leurs seigneuries un bon nombre de colons écossais : les Warren, les Harvey, les McLean, les Blackburn, etc., etc. Les descendants de ces colons ont formé de nombreuses familles écossaises de nom mais canadiennes françaises de foi, de langue et de coutumes.

En 1861, exactement cent ans après l’établissement du colonel Nairne à la Malbaie, son petit-fils et le dernier de ses descendants, John McNicol Nairne, décédait au manoir seigneurial.

En 1884, madame Nairne décédait à son tour, laissant la seigneurie et le manoir de la Malbaie à M. W.-E. Duggan, avocat.

Le propriétaire actuel de la seigneurie et du manoir est M. E.-J. Duggan, frère de feu M. W.-E. Duggan, décédé en 1898.

Roy - Vieux manoirs, vieilles maisons, 1927 page 274.jpg
Le manoir Nairne ou Duggan à la Malbaie

Façade principale du manoir Nairne ou Duggan, un des plus beaux et des mieux conservés de toutes nos anciennes maisons seigneuriales.

Roy - Vieux manoirs, vieilles maisons, 1927 page 275.jpg
Le manoir Nairne ou Duggan à la Malbaie

Cette façade du manoir Nairne ou Duggan donne sur le fleuve. De toutes les fenêtres et de la très large véranda de l’étage principal, la vue est superbe.

Roy - Vieux manoirs, vieilles maisons, 1927 page 276.jpg
Le manoir Cabbot à la Malbaie

La seigneurie de Mount Murray fut concédée à Malcolm Fraser par le gouverneur Murray, le 27 avril 1762. Elle resta la propriété de la famille Fraser jusqu’en 1860. Le colonel Reeve, marié à une demoiselle Fraser, la posséda ensuite jusqu’à sa mort, en 1888. M. John Fraser Reeve, fils du colonel Reeve, vendit la seigneurie de Mount Murray à M. George T. Bonner, en 1902. Madame Cabbot, fille de M. Bonner, est maintenant propriétaire de la seigneurie et du manoir.

Roy - Vieux manoirs, vieilles maisons, 1927 page 277.jpg
La maison Alfred Bouliane à la Malbaie

On donne deux cents ans d’existence à cette maison. Le carré de la maison Bouliane est certainement d’un âge fort respectable. Le toit, toutefois, n’a pas plus de cinquante à soixante ans.

Roy - Vieux manoirs, vieilles maisons, 1927 page 278.jpg
La maison Angers à la Malbaie

C’est dans cette maison que naquit mademoiselle Angers, plus connue sous son nom de plume Laure Conan. Ses œuvres sont appréciées dans tout le pays. Elle fut couronnée par l’Académie française.