Différences entre versions de « Page:Rozier - Cours d’agriculture, 1781, tome 1.djvu/219 »

m
aucun résumé de modification
m
m
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
<section begin="ABSORBANT"/>six à sept grains de rhubarbe en poudre, & autant de magnésie blanche, ou d’yeux d’écrevisses ; pour un enfant de deux ans, on double la dose ; on diminue, ou bien l’on augmente en raison des effets ; pour les personnes qui sont d’un âge fait, on donne vingt-quatre grains de l’un & de l’autre, s’ils éprouvent l’incommodité des aigreurs. (''Voyez'' ce mot) M. B.
+
<section begin="ABSORBANT"/>six à sept grains de rhubarbe en poudre, & autant de magnésie blanche, ou d’yeux d’écrevisses ; pour un enfant de deux ans, on double la dose ; on diminue, ou bien l’on augmente en raison des effets ; pour les personnes qui sont d’un âge fait, on donne vingt-quatre grains de l’un & de l’autre, s’ils éprouvent l’incommodité des {{RozierL|AIGREUR|aigreurs}}. (''Voyez'' ce mot) M. B.
   
   
Ligne 7 : Ligne 7 :
 
Les absorbans terreux ne se dissolvent jamais aussi complettement dans l’estomac que les sels alkalis : ces derniers sont plus incisifs ; ils augmentent plus la transpiration, & poussent davantage aux urines. On emploie les absorbans pour les animaux dans les mêmes cas qu’ils sont indiqués pour l’homme. Il sera bon de les unir aux stomaçhiques & aux fondans.
 
Les absorbans terreux ne se dissolvent jamais aussi complettement dans l’estomac que les sels alkalis : ces derniers sont plus incisifs ; ils augmentent plus la transpiration, & poussent davantage aux urines. On emploie les absorbans pour les animaux dans les mêmes cas qu’ils sont indiqués pour l’homme. Il sera bon de les unir aux stomaçhiques & aux fondans.
   
Le mot ''absorbant'' se dit encore des pores. (''Voyez'' ce mot) C’est par les pores que les maladies de la peau se communiquent, soit aux hommes, soit aux animaux ; & pour ceux-ci, le farcin, la gale, &c,
+
Le mot ''absorbant'' se dit encore des {{RozierL|PORE, POREUX, POROSITÉ|pores}}. (''Voyez'' ce mot) C’est par les pores que les maladies de la peau se communiquent, soit aux hommes, soit aux animaux ; & pour ceux-ci, le farcin, la gale, &c,
 
<section end="ABSORBANT"/>
 
<section end="ABSORBANT"/>
 
<section begin="ABSORBER"/><nowiki/>
 
<section begin="ABSORBER"/><nowiki/>
Ligne 19 : Ligne 19 :
   
   
ABSTERGER. L’on entend par absterger, nettoyer, laver. Abstergent est le nom que l’on donne aux remèdes intérieurs qui sont d’une nature savonneuse, & qui fondent les amas de bile ; effet que ne peuvent point produire les remèdes qui sont simplement aqueux. On donne encore ce nom aux remèdes extérieurs que l’on emploie pour nettoyer les plaies dont la suppuration est de mauvaise nature : l’eau simple & l’eau végéto-minérale sont les moyens qui réussissent le mieux. (''Voyez'' l’article {{sc|Plaie}}) M. B.
+
ABSTERGER. L’on entend par absterger, nettoyer, laver. Abstergent est le nom que l’on donne aux remèdes intérieurs qui sont d’une nature savonneuse, & qui fondent les amas de bile ; effet que ne peuvent point produire les remèdes qui sont simplement aqueux. On donne encore ce nom aux remèdes extérieurs que l’on emploie pour nettoyer les plaies dont la suppuration est de mauvaise nature : l’eau simple & l’eau végéto-minérale sont les moyens qui réussissent le mieux. (''Voyez'' l’article {{RozierL|PLAIE}}) M. B.
 
<section end="ABSTERGER"/>
 
<section end="ABSTERGER"/>
 
<section begin="ACABIT"/><nowiki/>
 
<section begin="ACABIT"/><nowiki/>
370 032

modifications