Différences entre versions de « Page:Pierre de Coubertin - Chronique de France, 1901.djvu/263 »

aucun résumé de modification
(→‎Page non corrigée : Page créée avec « vers lui pourtant par dégoût du présent. Ensuite, c’est l’âme Alsacienne, réclamée par la France et par la Germanie et qui,s’ignorant hier, commence à pren... »)
 
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 17 : Ligne 17 :
 
l’identité présumée des origines.
 
l’identité présumée des origines.
   
  +
On devine tout ce que Bazin a pu tirer de suggestif, de délicat et de poignant de la rencontre de ces éléments divers. Il a bien vu l’Alsace, bien compris le problème, bien dessiné les personnages, bien combiné les circonstances. Un reproche pourtant lui doit être tait ; par quelle inadvertance a-t-il négligé de placer l’Alsace protestante à coté de l’Alsace catholique ? Par quelle
On devine tout ce que Bazin a pu tirer de
 
suggestif, de délicat et de poignant de la rencontre
 
de ces éléments divers. Il a bien vu
 
l’Alsace, bien compris le problème, bien dessiné
 
les personnages, bien combiné les circonstances.
 
Un reproche pourtant lui doit être tait ; par quelle
 
inadvertance a-t-il négligé de placer l’Alsace protestante
 
à coté de l’Alsace catholique ? Par quelle
 
82 494

modifications