Différences entre les versions de « Page:Schoebel - Le Mythe de la femme et du serpent.djvu/84 »

(→‎Page non corrigée : Page créée avec « <section begin="s1"/>{{tiret2|sym|bolique}} du mythe est transparente. Et pour compléter ces indications et celles déjà données dans le chap. {{rom-maj|III|3}}, rappel... »)
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
 
<section begin="s1"/>{{tiret2|sym|bolique}} du mythe est transparente. Et pour compléter ces
 
<section begin="s1"/>{{tiret2|sym|bolique}} du mythe est transparente. Et pour compléter ces
 
indications et celles déjà données dans le chap. {{rom-maj|III|3}},
 
indications et celles déjà données dans le chap. {{rom-maj|III|3}},
rappelons que le phallus trouve un équivalent aüssi
+
rappelons que le phallus trouve un équivalent aussi
 
dans l’amande. Il suffit à la jeune fille de la mettre dans
 
dans l’amande. Il suffit à la jeune fille de la mettre dans
 
son sein pour perdre sa virginité et devenir grosse :
 
son sein pour perdre sa virginité et devenir grosse :
{{grec}}ἐσθεμἐνης δἐ ἐς τὀν χόλπον... αὐτὴ ἐχὐεε <ref>Pausanias, ''Achaica'' ({{rom-maj|VII|7}}), c. 17.</ref>.
+
{{grec}}ἐσθεμἐνης δἐ ἐς τὀν χόλπον... αὐτὴ δἐ ἐχὐεε <ref>Pausanias, ''Achaica'' ({{rom-maj|VII|7}}), c. 17.</ref>.
 
<section end="s1"/>
 
<section end="s1"/>
<section begin="s2"/>{{t3|CHAPITRE VII.|lh=2em|m=2em|fs=100%}}
+
<section begin="s2"/>{{t3|CHAPITRE VII.|m=2em}}
 
J’espère que voilà des mystères <ref>N’oublions pas de mentionner que, dans, les mythes germaniques,
 
J’espère que voilà des mystères <ref>N’oublions pas de mentionner que, dans, les mythes germaniques,
 
il y avait le mystère de la noix. La noix y joue un rôle considérable
 
il y avait le mystère de la noix. La noix y joue un rôle considérable
Ligne 14 : Ligne 14 :
 
212. Cf. Mannhardt, ''Frô-Donar'', dans ''{{lang|de|Zeitsch. f. D. M.}}'', {{rom-maj|III|3}}, 95 sqq.)
 
212. Cf. Mannhardt, ''Frô-Donar'', dans ''{{lang|de|Zeitsch. f. D. M.}}'', {{rom-maj|III|3}}, 95 sqq.)
 
Ève, suivant une légende juive, avait la forme d’un noisetier, et le fruit
 
Ève, suivant une légende juive, avait la forme d’un noisetier, et le fruit
défendu était une noix. (Cf. Nork, ''Myth. R. W. B.'', 287, et ''{{lang|de|Andeutungen eines Syst. der Myth.}}'', p. 158.)</ref>. Il en faut ; le peuple
+
défendu était une noix. (Cf. Nork, ''{{lang|de|Myth. R. W. B.}}'', 287, et ''{{lang|de|Andeutungen eines Syst. der Myth.}}'', p. 158.)</ref>. Il en faut ; le peuple
 
d’en haut et d’en bas, éternellement enfant ou gobemouche,
 
d’en haut et d’en bas, éternellement enfant ou gobemouche,
 
ne peut s’en passer, et ses maîtres le servent à
 
ne peut s’en passer, et ses maîtres le servent à
46 339

modifications