« Études sur les glaciers/XIII » : différence entre les versions

m (Ernest-Mtl: match)
 
La surface inférieure de la glace elle-même, quoi­que lisse et unie comme un glaçon que l’on aurait poli sur une meule, est généralement garnie de petits grains de sable ou de petits fragments de roche qui la rendent plus ou moins âpre au toucher, et en font une sorte de râpe, comme serait une plaque de cire que l’on aurait fortement pressée sur du gravier. Des lignes si­nueuses plus ou moins distinctes indiquent les contours des fragments angulaires de la glace usée sur le fond par le frottement. C’est du contact de cette surface avec la roche solide du fond, aidé du mouvement du gla­cier, que résultent les polis, les stries et les sillons si variés que l’on voit sur le fond de tous les glaciers.
=== no match ===
 
 
== Notes ==
<references />