Différences entre les versions de « Page:Revue de métaphysique et de morale, supplément 1, 1909.djvu/7 »

État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 41 : Ligne 41 :
 
par {{sc|Pierre Rousselot}}. 1 vol. in-8 de
 
par {{sc|Pierre Rousselot}}. 1 vol. in-8 de
 
{{romain|xxv}}-256 p. Paris, Alcan, 1908. — L’auteur
 
{{romain|xxv}}-256 p. Paris, Alcan, 1908. — L’auteur
 
étudie le principe central de l’intellectualisme
 
 
de saint Thomas. L’intelligence
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
étudie le principe central de l’intellec— u
 
tualisme de saint Thomas. L’intelligence d
 
 
est conçue par ce théologien comme une
 
est conçue par ce théologien comme une
vie, et comme ce qu’il y a de plus par— 1<
+
vie, et comme ce qu’il y a de plus parfait
fait dans la vie’. Elle est la faculté de : t]
+
dans la vie. Elle est la faculté de
l’être ; elle est en soi et elle possède ce ti
+
l’être ; elle est en soi et elle possède ce
qui est autre qu’elle-même en le deve— d
+
qui est autre qu’elle-même en le devenant.
nant. Elle ne doit donc pas, en sa forme s
+
Elle ne doit donc pas, en sa forme
essentielle, être définie faculté de dis— n
+
essentielle, être définie faculté de discerner,
cerner, d’enchaîner, d’ordonner, de dé— e
+
d’enchaîner, d’ordonner, de déduire,
duire, d’assigner les causes ou les raisons s
+
d’assigner les causes ou les raisons
des choses ; son œuvre est de les capter q
+
des choses ; son œuvre est de les capter
en elle-même. Elle atteint l’être dans son q
+
en elle-même. Elle atteint l’être dans son
fond ; et la vision béatifique, l’appréhen— b
+
fond ; et la vision béatifique, l’appréhension
sion de l’être infini, est œuvre d’intelli— p
+
de l’être infini, est œuvre d’intelligence.
gence. Ainsi ce n’est point, comme l’ont li
+
Ainsi ce n’est point, comme l’ont
voulu d’autres scolastiques, par un acte 1’
+
voulu d’autres scolastiques, par un acte
de volonté, c’est par un acte d’intelli— p
+
de volonté, c’est par un acte d’intelligence,
gence, que l’âme humaine s’élève à la ti
+
que l’âme humaine s’élève à la
suprême réalité. p
+
suprême réalité.
   
Mais si l’intellectualité de l’homme p
+
Mais si l’intellectualité de l’homme
 
repose sur l’intelligence ainsi comprise,
 
repose sur l’intelligence ainsi comprise,
dans son usage ordinaire elle lui est infé^rieure
+
dans son usage ordinaire elle lui est inférieure :
 
elle est Raison et non pas intellect.
 
elle est Raison et non pas intellect.
 
Intellect dit l’intime pénétration de
 
Intellect dit l’intime pénétration de
 
la vérité, et Raison, recherche et discours
 
la vérité, et Raison, recherche et discours
 
(58). Intellect et raison s’opposent
 
(58). Intellect et raison s’opposent
et s’impliquent Necessitas rationis est
+
et s’impliquent : ''Necessitas rationis est ex defectu intellectus ; certitudo rationis est ex intellectu''. Mais en un sens le discours
 
rationnel imite l’unité de l’intelligence :
ex defectu intellectus ; certitude rationis
 
 
''Quod non potest effici per unum, fiat aliqualiter per plura''.
est e& intellcctu. Mais en un sens le discours
 
rationnel imite l’unité de l’intelligence
 
Quod non potest effici per unum,
 
fiât aliqualiler per plura.
 
   
 
L’auteur étudie dans une série de chapitres
 
L’auteur étudie dans une série de chapitres
 
bien documentés la spéculation
 
bien documentés la spéculation
humaine etles succédanés del’iritellection
+
humaine et les succédanés de l’intellection
 
pure. Nous ne le suivrons pas dans cette
 
pure. Nous ne le suivrons pas dans cette
 
analyse. Bornons-nous à signaler deux
 
analyse. Bornons-nous à signaler deux
idées importantes qui sont comme les— °
+
idées importantes qui sont comme les
 
thèmes principaux de son travail et qui
 
thèmes principaux de son travail et qui
 
sont soutenues par une sérieuse étude de
 
sont soutenues par une sérieuse étude de
Ligne 108 : Ligne 91 :
 
l’étude du système thomiste le prouve,
 
l’étude du système thomiste le prouve,
 
l’intelligence est essentiellement le sens
 
l’intelligence est essentiellement le sens
du réel et cela parce qu’elle— est le sens
+
du réel et cela parce qu’elle est le sens
du divin. D’autre part ce même antiintellectualisme
+
du divin. D’autre part ce même anti-intellectualisme
 
reproche à la scolastique
 
reproche à la scolastique
 
 
de substituer à la religion même entendue
 
de substituer à la religion même entendue
 
comme vie, des énoncés dogmatiques
 
comme vie, des énoncés dogmatiques
Ligne 123 : Ligne 105 :
 
lui reconnaissait qu’une valeur de symbole
 
lui reconnaissait qu’une valeur de symbole
 
utile aux mœurs, on mentirait à la nature
 
utile aux mœurs, on mentirait à la nature
de l’intelligence » (p. xiv).
+
de l’intelligence » (p. {{romain|xiv}}).
   
 
Cette seconde thèse est développée dans
 
Cette seconde thèse est développée dans
le chapitre v (Systèmes et Symboles). La
+
le chapitre {{romain|v}} (Systèmes et Symboles). La
 
théologie thomiste n’est pas un aristotélisme
 
théologie thomiste n’est pas un aristotélisme
 
théologique. L’expression du
 
théologique. L’expression du
 
 
dogme en fonction d’une philosophie
 
dogme en fonction d’une philosophie
 
supposée adéquate aux choses d’ici bas,
 
supposée adéquate aux choses d’ici bas,
Ligne 137 : Ligne 118 :
 
quelque chose des sciences philosophiques,
 
quelque chose des sciences philosophiques,
 
non qu’elle en ait absolument
 
non qu’elle en ait absolument
 
 
besoin, mais pour manifester mieux ses
 
besoin, mais pour manifester mieux ses
propres notions (1 q. 1 a. 5 ad 2). « Elle
+
propres notions » (1 q. 1 a. 5 ad 2). « Elle
 
laisse ouverte la question de l’emploi, dans
 
laisse ouverte la question de l’emploi, dans
 
l’œuvre théologique, de telle ou telle
 
l’œuvre théologique, de telle ou telle
philosophie hors la véritable cette question,
+
philosophie hors la véritable : cette question,
 
saint Thomas semble la résoudre en
 
saint Thomas semble la résoudre en
 
pratique par ses fréquentes allusions au
 
pratique par ses fréquentes allusions au
platonisme de.certains Pères, lesquelles
+
platonisme de certains Pères, lesquelles
33 566

modifications