« Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/399 » : différence entre les versions

m
clean up, remplacement: ° → {{e|o}} (4) avec AWB
m (clean up, remplacement: Ane. ext. → Anc. ext. (2) avec AWB)
m (clean up, remplacement: ° → {{e|o}} (4) avec AWB)
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 7 : Ligne 7 :
D’argent au lion coupé de gueules et de sinople, armé d’or ; aliàs : brisé pour les cadets, d’une bande d’azur, semée de fleurs de lys d’or (Sceau 1346) Devise : Repellam umbras.
D’argent au lion coupé de gueules et de sinople, armé d’or ; aliàs : brisé pour les cadets, d’une bande d’azur, semée de fleurs de lys d’or (Sceau 1346) Devise : Repellam umbras.


Quatre frères de cette illustre maison à la conquête d’Angleterre en 1O66 ; Alain, fils Pèan, croisé en 1239 et 1248; Galeran, petit-fils du précédent, marié en 1308 àAlixdeChampagné; Pèan, portait la bannière de Jean de Montfort à la bataille d’Auray en 1364. Cette maison a encore produit des grands maitres et plusieurs chambellans des ducs de Bretagne et sis chevaliers de l’ordre de 1569 à 1600. Elle a donné à l’église -.Jacques, évêque de Rennes, † 1482, oncle de quatre frères évêques, savoir : 1° André, cardinal et archevêque d’Arles, de Bordeaux et de Lyon, † 1500; 2° Jean, évêque de Mirepoix, puis de Nanteset de Léon, † 1503 ; 3° Jean, évêque de Valence et abbé d’Aiguevive,au diocèse de Tours ; 4° Robert, évêque de Nantes, † 1493; Françoise, sœur des précédents, abbesse de Saint-Georges de Rennes, † 1520 ; Robert, abbé de Saint-Crépin, au diocèse de Soissons en 1520 ; Louis, abbé du Tronchet en 1558 ; Charles, abbé du Tronchet et de Saint-Gildas-des-Bois et évêque de Dol.f *591 ; PeireWe.abbesse de Saint-Georges, † 1522; PAi7tppme,abbessede Saint-Georges, † 1583 ;Jean, abbé de Saint-Méen † 1604; Urbain, abbé de Boquen en 1652.
Quatre frères de cette illustre maison à la conquête d’Angleterre en 1O66 ; Alain, fils Pèan, croisé en 1239 et 1248; Galeran, petit-fils du précédent, marié en 1308 àAlixdeChampagné; Pèan, portait la bannière de Jean de Montfort à la bataille d’Auray en 1364. Cette maison a encore produit des grands maitres et plusieurs chambellans des ducs de Bretagne et sis chevaliers de l’ordre de 1569 à 1600. Elle a donné à l’église -.Jacques, évêque de Rennes, † 1482, oncle de quatre frères évêques, savoir : 1{{e|o}} André, cardinal et archevêque d’Arles, de Bordeaux et de Lyon, † 1500; 2{{e|o}} Jean, évêque de Mirepoix, puis de Nanteset de Léon, † 1503 ; 3{{e|o}} Jean, évêque de Valence et abbé d’Aiguevive,au diocèse de Tours ; 4{{e|o}} Robert, évêque de Nantes, † 1493; Françoise, sœur des précédents, abbesse de Saint-Georges de Rennes, † 1520 ; Robert, abbé de Saint-Crépin, au diocèse de Soissons en 1520 ; Louis, abbé du Tronchet en 1558 ; Charles, abbé du Tronchet et de Saint-Gildas-des-Bois et évêque de Dol.f *591 ; PeireWe.abbesse de Saint-Georges, † 1522; PAi7tppme,abbessede Saint-Georges, † 1583 ;Jean, abbé de Saint-Méen † 1604; Urbain, abbé de Boquen en 1652.


La branche aînée s’est fondue en 1598 dans Schomberg, d’où le marquisat d’Espinay a passé par alliance aux la Rochefoucauld et par acquêt en 1633 aux la Trémoille qui le revendirent en 1719 aux le Preslre de Châteaugiron ; la branche de Broons s’est fondue en 1689 dans Lorraine-Brionne et la seigneurie de Broons était possédée en 1775 par les de Bruc ; la branche du Bois-du-Liers s’est fondue en 1579 dans Tèhillac, puis Coêtlogon, Bois-Adam et par acquêt Gardin ; la branche de Vaucouleurs s’est éteinte en 1764.
La branche aînée s’est fondue en 1598 dans Schomberg, d’où le marquisat d’Espinay a passé par alliance aux la Rochefoucauld et par acquêt en 1633 aux la Trémoille qui le revendirent en 1719 aux le Preslre de Châteaugiron ; la branche de Broons s’est fondue en 1689 dans Lorraine-Brionne et la seigneurie de Broons était possédée en 1775 par les de Bruc ; la branche du Bois-du-Liers s’est fondue en 1579 dans Tèhillac, puis Coêtlogon, Bois-Adam et par acquêt Gardin ; la branche de Vaucouleurs s’est éteinte en 1764.