« Page:Potier de Courcy - Nobiliaire et armorial de Bretagne, 1890, tome 1.djvu/329 » : différence entre les versions

m
clean up, remplacement: sr → s{{e|r}} (3) avec AWB
m (VIGNERON: split)
 
m (clean up, remplacement: sr → s{{e|r}} (3) avec AWB)
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 3 : Ligne 3 :
D'azur au rencontre de cerf d'or, sommé d'une moucheture d'hermine d'argent. Devise : Firmus ut cornus.
D'azur au rencontre de cerf d'or, sommé d'une moucheture d'hermine d'argent. Devise : Firmus ut cornus.


Pierre, sr de la Haudelinière, époux en 1490 de Marie de Concoret et Pierre son fils, successivement capitaines des arquebusiers à cheval du sire de Chateaubriant en Us7 et 1525.
Pierre, s{{e|r}} de la Haudelinière, époux en 1490 de Marie de Concoret et Pierre son fils, successivement capitaines des arquebusiers à cheval du sire de Chateaubriant en Us7 et 1525.


Cette famille a produit deux maires de Nantes en 1569 et 1605; deux généraux des finances en *570 et 1588 ; un capitaine de cinquante hommes d'armes, gouverneur de Nantes en 1596 ; deux grands-maîtres des eaux et forêts et grands veneurs de Bretagne en 1602 et 1642 ; Pierre, abbé de Saint-Méen, de Blanche-Couronne et de Sainte-Croix de Guingamp et successivement évêque de Tréguier et de Rennes, -f-1639 ; Claude, aumênier du Roi, abbé de Blanche-Couronne, + 1681 ; sept présidents à mortier depuis 1640; quatre présidents aux comptes depuis 1674 et quatorze conseillers d'Etat; deux chevaliers de Saint-Lazare en 1681 et 1723 ; un chevalier de Malte en 1764, commandeur de la Roche-Villedieu en 1774 ; un chef de division des armées royales de la Vendée, f 1843 ; un commandant des chasseurs à pied de la garde, tué sur la brèche à l'assaut de Sébastopo 1 en 1855, frère d'un contre-amiral en 1868f 1886.
Cette famille a produit deux maires de Nantes en 1569 et 1605; deux généraux des finances en *570 et 1588 ; un capitaine de cinquante hommes d'armes, gouverneur de Nantes en 1596 ; deux grands-maîtres des eaux et forêts et grands veneurs de Bretagne en 1602 et 1642 ; Pierre, abbé de Saint-Méen, de Blanche-Couronne et de Sainte-Croix de Guingamp et successivement évêque de Tréguier et de Rennes, -f-1639 ; Claude, aumênier du Roi, abbé de Blanche-Couronne, + 1681 ; sept présidents à mortier depuis 1640; quatre présidents aux comptes depuis 1674 et quatorze conseillers d'Etat; deux chevaliers de Saint-Lazare en 1681 et 1723 ; un chevalier de Malte en 1764, commandeur de la Roche-Villedieu en 1774 ; un chef de division des armées royales de la Vendée, f 1843 ; un commandant des chasseurs à pied de la garde, tué sur la brèche à l'assaut de Sébastopo 1 en 1855, frère d'un contre-amiral en 1868f 1886.
Ligne 19 : Ligne 19 :
Eon, écuyer et son porte-targe, dans une montre de 1356, fut suivant la tradition, pendu à la Roche-Corroller avec 50 notables de Morlaix, en 1374 pour avoir exterminé la garnison anglaise que le duc Jean IV avait mise dans cette ville ; Pezron, épouse en 1540 Anne Gérault, dame de Kervescontou ; un gouverneur au château du Taureau en 1608.
Eon, écuyer et son porte-targe, dans une montre de 1356, fut suivant la tradition, pendu à la Roche-Corroller avec 50 notables de Morlaix, en 1374 pour avoir exterminé la garnison anglaise que le duc Jean IV avait mise dans cette ville ; Pezron, épouse en 1540 Anne Gérault, dame de Kervescontou ; un gouverneur au château du Taureau en 1608.


Corpel, sr de Languilforc'h, par. de Plouzané, —de Brescanvel, par. de Brélez.
Corpel, s{{e|r}} de Languilforc'h, par. de Plouzané, —de Brescanvel, par. de Brélez.
Rèf et montres de 1427 à 1534, par. de Plouzané, év. de Léon.
Rèf et montres de 1427 à 1534, par. de Plouzané, év. de Léon.
D'argent à trois piverts de sinople, becqués et membrés de gueules.
D'argent à trois piverts de sinople, becqués et membrés de gueules.
Ligne 28 : Ligne 28 :
De sinople à la fasce ondée d'argent, accomp. de trois coupes couvertes d'or. (G. le B.).
De sinople à la fasce ondée d'argent, accomp. de trois coupes couvertes d'or. (G. le B.).


Corpsnuds (de), sr dudit lieu et du Planteis, par. de Corpsnuds-les-Trois-Maries, — de
Corpsnuds (de), s{{e|r}} dudit lieu et du Planteis, par. de Corpsnuds-les-Trois-Maries, — de
Sainte-For, par. de Toussaints.
Sainte-For, par. de Toussaints.
Réf. de 1427 à 1513, dites par., év. de Rennes.
Réf. de 1427 à 1513, dites par., év. de Rennes.