Différences entre les versions de « Page:Anatole France - Le Jardin d’Épicure.djvu/24 »

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 6 : Ligne 6 :
 
<br />
 
<br />
   
Le christianisme a beaucoup fait pour l’amour en en faisant un péché. Il exclut la femme du sacerdoce. Il la redoute. Il montre combien elle est dangereuse. Il répète avec l'''Ecclésiaste'' : « Les bras de la femme sont semblables aux filets des chasseurs, ''laqueus venatorum''. » Il nous avertit de ne point mettre notre espoir en elle : « Ne vous appuyez point sur un roseau qu’agite le vent, et n’y mettez pas votre confiance, car toute chair est comme l’herbe, et sa gloire passe comme la fleur des champs. » Il craint les ruses de celle
+
Le christianisme a beaucoup fait pour l’amour en en faisant un péché. Il exclut la femme du sacerdoce. Il la redoute. Il montre combien elle est dangereuse. Il répète avec l'''Ecclésiaste'' : « Les bras de la femme sont semblables aux filets des chasseurs, ''laqueus venatorum'' » Il nous avertit de ne point mettre notre espoir en elle : « Ne vous appuyez point sur un roseau qu’agite le vent, et n’y mettez pas votre confiance, car toute chair est comme l’herbe, et sa gloire passe comme la fleur des champs. » Il craint les ruses de celle
921

modifications