Différences entre les versions de « Page:Lemaistre de Sacy - La sainte Bible 1855.pdf/405 »

m
typos
(→‎Page corrigée : mise en forme, italique, corrections)
m (typos)
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 5 : Ligne 5 :
 
21 Ces gens s’unirent ensemble contre lui, et le lapidèrent dans le parvis de la maison du Seigneur, selon l’ordre qu’ils en avaient reçu du roi.
 
21 Ces gens s’unirent ensemble contre lui, et le lapidèrent dans le parvis de la maison du Seigneur, selon l’ordre qu’ils en avaient reçu du roi.
   
22 Ainsi Joas ne se souvint point des extrêmes obligations qu’il avait à Joïada, père de Zacharie ; mais il fit tuer son flls, qui sur le point d’expirer, dit : Que le Seigneur le vole, et qu’il en tire ''lui-même'' la vengeance !
+
22 Ainsi Joas ne se souvint point des extrêmes obligations qu’il avait à Joïada, père de Zacharie ; mais il fit tuer son fils, qui sur le point d’expirer, dit : Que le Seigneur le vole, et qu’il en tire ''lui-même'' la vengeance !
   
 
23 L’année finie, l’armée de Syrie vint contre Joas ; elle entra dans Juda et dans Jérusalem, et fit mourir tous les princes du peuple, et elle envoya au roi de Damas tout le butin qu’elle fit.
 
23 L’année finie, l’armée de Syrie vint contre Joas ; elle entra dans Juda et dans Jérusalem, et fit mourir tous les princes du peuple, et elle envoya au roi de Damas tout le butin qu’elle fit.
Ligne 11 : Ligne 11 :
 
24 Et il est remarquable que ces Syriens étaient venus en fort petit nombre, et que Dieu leur livra entre les mains une multitude infinie, parce qu’ils avaient abandonné le Seigneur, le Dieu de leurs pères. Et ils traitèrent Joas même avec la dernière ignominie.
 
24 Et il est remarquable que ces Syriens étaient venus en fort petit nombre, et que Dieu leur livra entre les mains une multitude infinie, parce qu’ils avaient abandonné le Seigneur, le Dieu de leurs pères. Et ils traitèrent Joas même avec la dernière ignominie.
   
25 Ils se retirèrent ensuite, et le laissèrent dans d’extrêmes langueurs : ses serviteurs mêmes s’élevèrent contre lui, pour venger le sang du flls de Joïada, souverain pontife, et ils le tuèrent dans son lit. Il fut enterré dans la ville de David, mais non dans le tombeau des rois.
+
25 Ils se retirèrent ensuite, et le laissèrent dans d’extrêmes langueurs : ses serviteurs mêmes s’élevèrent contre lui, pour venger le sang du fils de Joïada, souverain pontife, et ils le tuèrent dans son lit. Il fut enterré dans la ville de David, mais non dans le tombeau des rois.
   
26 Ceux qui avaient conspiré contre lui étaient Zabad, fils de Semmaath, ''qui était une'' Ammonite, et Jozabad, flls de Sémarith, ''qui était une'' Moabite.
+
26 Ceux qui avaient conspiré contre lui étaient Zabad, fils de Semmaath, ''qui était une'' Ammonite, et Jozabad, fils de Sémarith, ''qui était une'' Moabite.
   
 
27 Ce qui regarde ses enfants, la grande somme d’argent qu’on avait amassée sous lui, et le rétablissement de la maison de Dieu, est écrit avec plus de soin ''et plus en détail'' dans le livre des Rois ; et Amasias, son fils, régna au lieu de lui.
 
27 Ce qui regarde ses enfants, la grande somme d’argent qu’on avait amassée sous lui, et le rétablissement de la maison de Dieu, est écrit avec plus de soin ''et plus en détail'' dans le livre des Rois ; et Amasias, son fils, régna au lieu de lui.
Ligne 41 : Ligne 41 :
 
11 Amasias plein de force ''et'' de confiance lit marcher son peuple, et se rendit dans la vallée des Salines, où il défit dix mille des enfants de Séir.
 
11 Amasias plein de force ''et'' de confiance lit marcher son peuple, et se rendit dans la vallée des Salines, où il défit dix mille des enfants de Séir.
   
12 Les flls de Juda prirent aussi dix mille prisonniers ; ils les menèrent sur la pointe du rocher, et les précipitèrent du haut en bas, de sorte qu’ils furent tous brisés.
+
12 Les fils de Juda prirent aussi dix mille prisonniers ; ils les menèrent sur la pointe du rocher, et les précipitèrent du haut en bas, de sorte qu’ils furent tous brisés.
   
 
13 Mais l’année qu’Amasias avait congédiée, afin qu’elle ne vînt point à la guerre avec lui, se répandit par toutes les villes de Juda, depuis Samarie jusqu’à Bethoron, et après avoir tué trois mille hommes, elle fit un grand butin.
 
13 Mais l’année qu’Amasias avait congédiée, afin qu’elle ne vînt point à la guerre avec lui, se répandit par toutes les villes de Juda, depuis Samarie jusqu’à Bethoron, et après avoir tué trois mille hommes, elle fit un grand butin.
17 314

modifications