Différences entre versions de « Page:Verne - Hector Servadac, Tome 1.pdf/150 »

 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
<nowiki/>
  +
 
— Si Sa Majesté ne s’est pas encore mise en communication avec nous, c’est qu’elle n’a pas jugé convenable de le faire.
 
— Si Sa Majesté ne s’est pas encore mise en communication avec nous, c’est qu’elle n’a pas jugé convenable de le faire.
   
Ligne 17 : Ligne 19 :
 
« Caporal Pim, lui dit le brigadier, c’est aujourd’hui le 18 février, si nous comptons, comme tout bon Anglais doit le faire, suivant l’ancienne méthode du calendrier britannique.
 
« Caporal Pim, lui dit le brigadier, c’est aujourd’hui le 18 février, si nous comptons, comme tout bon Anglais doit le faire, suivant l’ancienne méthode du calendrier britannique.
   
— Oui, Votre Honneur, répondit le caporal.
+
— Oui, Votre Honneur, répondit le caporal.’ —— C’est donc l’anniversaire royal. »
—- C’est donc l’anniversaire royal. »
 
   
-Le caporal fit le salut militaire.
+
Le caporal fit le salut militaire.
   
 
« Caporal Pim, reprit le brigadier, les vingt et un coups de canon suivant l’ordonnance.
 
« Caporal Pim, reprit le brigadier, les vingt et un coups de canon suivant l’ordonnance.
   
A vos ordres, Votre Honneur.
+
À vos ordres, Votre Honneur.
   
 
— Ah ! caporal, ajouta le brigadier, veillez autant
 
— Ah ! caporal, ajouta le brigadier, veillez autant
2 984

modifications