Différences entre les versions de « Page:Courtois - Isocrate, le prêtre Testis unus et l'abbé Thise.djvu/13 »

État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 7 : Ligne 7 :
   
   
''Isocrate''. Oui, parce que les évêques dissidens et les prêtres non assermentés, qui sont leurs garçons de boutique, perdent de vue les devoirs de l’homme, pour ne s’occuper que des opinions des prêtres ; parce qu’ils ne demandent plus à un chrétien s’il craint Dieu, mais s’il est {{corr|ortodoxe|orthodoxe}} ; parce qu’ils lui demandent s’il est prêt à sacrifier son sang pour l’honneur des {{corr|mîtres|mitres}}, des rabats, des {{corr|soutannes|soutanes}}, de la daterie, de la rote, pour la science obscure et locogriphique de la théologie, pour reconquérir des droits féodaux, et une immensité de riches abbayes et autres biens ecclésiastiques perdus pour les évêques, et sur-tout pour les beaux yeux du cardinal Colier, qui n’a plus le moyen de faire servir la graisse et la rosée du ciel à l’entretien d’un sérail, d’un riche équipage, d’une foule de fainéans et de mille fantaisies toutes honteuses.
+
''Isocrate''. Oui, parce que les évêques dissidens et les prêtres non assermentés, qui sont leurs garçons de boutique, perdent de vue les devoirs de l’homme, pour ne s’occuper que des opinions des prêtres ; parce qu’ils ne demandent plus à un chrétien s’il craint Dieu, mais s’il est {{corr|ortodoxe|orthodoxe}} ; parce qu’ils lui demandent s’il est prêt à sacrifier son sang pour l’honneur des {{corr|mîtres|mitres}}, des rabats, des {{corr|soutannes|soutanes}}, de la daterie, de la rote, pour la science obscure et {{corr|locogriphique|logographique}} de la théologie, pour reconquérir des droits féodaux, et une immensité de riches abbayes et autres biens ecclésiastiques perdus pour les évêques, et sur-tout pour les beaux yeux du cardinal Colier, qui n’a plus le moyen de faire servir la graisse et la rosée du ciel à l’entretien d’un sérail, d’un riche équipage, d’une foule de fainéans et de mille fantaisies toutes honteuses.
   
   
7 055

modifications