« Page:Wagner - Une capitulation, Leduc.djvu/13 » : différence entre les versions

m
aucun résumé des modifications
mAucun résumé des modifications
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 50 : Ligne 50 :
{{sc|Victor Hugo}}. — Ah ! c’en est trop ! Mon âme se brise ! Mais je suis forcé de reconnaître combien j’illumine et inspire tout !
{{sc|Victor Hugo}}. — Ah ! c’en est trop ! Mon âme se brise ! Mais je suis forcé de reconnaître combien j’illumine et inspire tout !


{{sc|Le Choeur}}. - - On a appelé... Une {{corr|voit|voix}} gémit au fond de l’égout.
{{sc|Le Choeur}}. On a appelé... Une {{corr|voit|voix}} gémit au fond de l’égout.


{{sc|Hugo}}, <small>essayant de sortir du trou</small>. — C’est moi, Victor ! Victor ! Vous ne me reconnaissez pas ?
{{sc|Hugo}}, <small>essayant de sortir du trou</small>. — C’est moi, Victor ! Victor ! Vous ne me reconnaissez pas ?
111 787

modifications