Différences entre les versions de « Page:Aristophane, trad. Talbot, 1897, tome 1.djvu/165 »

m
Phe: split
m (Phe: split)
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page non corrigée
+
Page non corrigée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
approchent. Enfant, allume la lampe, et apporte mon registre, pour que, l’ayant en main, je lise à combien de gens je dois, et que je suppute les intérêts. Voyons, que dois-je ? Douze mines à Pasias. Pourquoi douze mines à Pasias ? Pourquoi ai-je fait cet emprunt ? Parce que j’ai acheté Coppatias. Malheureux que je suis, pourquoi n’ai-je pas eu plutôt l’œil fendu par une pierre !
1 f4 LE s N u E E s.
 
  +
a >rochent. ——— Enfant allume la lam e et a orte mon
 
  +
PP ) P J P
 
 
{{personnageD|PHILIPPIDE|c|rêvant}} Philon, tu triches : fournis ta course toi-même.
registre, pour que, l’ayant en main, je lise à combien de
 
  +
gens je dois, et que je suppute les intérêts. Voyons, que
 
 
{{personnage|STREPSIADÈS|c}}. Voilà, voilà le mal qui me tue ; même en dormant, il rêve chevaux.
dois;-je? Douze mines à Pasias. Pourquoi douze mines à
 
  +
Pasias? Pourquoi ai·je fait cet emprunt? Parce que i’ai
 
 
{{personnageD|PHILIPPIDE|c|rêvant}} Combien de courses doivent fournir ces chars de guerre ?
acheté Koppatias. Malheureux que je suis, pourquoi n’ai—
 
  +
je pas eu plutôt l’œil fendu par une pierre!
 
  +
{{personnage|STREPSIADÈS|c}}. C’est à moi, ton père, que tu en fais fournir de nombreuses courses ! Voyons quelle dette me vient après Pasias. Trois mines à Amynias pour un char et des roues.
rninirrinès, rêvant.
 
  +
Philon, tu triches: fournis ta course toi·même.
 
 
{{personnageD|PHILIPPIDÈS|c|rêvant}}. Emmène le cheval à la maison, après l’avoir roulé.
· srnnrsmpts.
 
  +
Voila, voilà le mal qui me tue; même en dormant, il
 
  +
{{personnage|STREPSIADÈS|c}}. Mais, malheureux, tu as déjà fait rouler mes fonds ! Les uns ont des jugements contre moi, et les autres disent qu’ils vont prendre des sûretés pour leurs intérêts.
rêve chevaux. `
 
  +
ri-iinivrioès, rdvmlt.
 
  +
{{personnageD|PHILIPPIDÈS|c|éveillé}}. Eh ! mon père, qu’est-ce qui te tourmente et te fait te retourner toute la nuit ?
Combien de courses doivent fournir ces chars cle
 
guerre?
 
srnnsxxoès. ‘
 
Cest à moi, ton père, que tu en fais fournir de nom-
 
breuses courses! Voyons quelle dette me vient après Pa-
 
sias. Trois mines à Amynias pour un char et des roues.
 
vi-xioirrioiës, rêvant.
 
Emmène le cheval a la maison, après l’avoir roulé.
 
srnE1>s1A¤ùs. .
 
Mais, malheureux, tu as déjà fait rouler mes fonds! Les
 
uns ont des jugements contre moi, et les autres disent
 
qu’ils vont prendre des sûretés pour leurs intérêts.
 
Pmnirvioès, éveillé.
 
Eh! mon père, qu’est—ce qui te tourmente et te fait te
 
retourner toute la nuit?
 
Pied de page (noinclude) :Pied de page (noinclude) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
  +
<references/>
739 460

modifications