Différences entre les versions de « Page:Dictionnaire de Trévoux, 1771, I.djvu/25 »

apo typo
m (présentation)
(apo typo)
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 28 : Ligne 28 :
 
Quoique ''a'' soit un nom substantif, il ne souffre point d’''s'' après lui, quand il est au pluriel. On écrit plusieurs ''a'', & non plusieurs ''as''.
 
Quoique ''a'' soit un nom substantif, il ne souffre point d’''s'' après lui, quand il est au pluriel. On écrit plusieurs ''a'', & non plusieurs ''as''.
 
 
Il y a certains ''a'' qu'on étoit autrefois averti de prononcer longs par une réduplication, comme ''aage''. On y a substitué, ainsi qu’à l’''s'', un accent circonflexe, ''âge''.
+
Il y a certains ''a'' qu’on étoit autrefois averti de prononcer longs par une réduplication, comme ''aage''. On y a substitué, ainsi qu’à l’''s'', un accent circonflexe, ''âge''.
   
 
☞ ''A'' devant ''e'', avec lequel il fait une diphthongue, n’a point de son, & ne se fait point sentir, comme dans le mot ''Æole'', ''Æaque'', ''Æther'', &c. On prononce ''Eole'', ''Eaque'', ''Ether''. On trouve dans les meilleurs auteurs ''Æole'' & ''Eole'', ''Æther'' & ''Ether'' ; cependant on lit dans le Dictionnaire de l’Académie françoise ''Ether'', & cette orthographe paroît la plus suivie. A l’égard des mots qui dérivent du latin, l’usage semble avoir établi pour régle générale d’en bannir la lettre ''a :'' on écrit {{lang|la|''Cæsar''}} en latin, ''César'' en François ; {{lang|la|''Æstas''}}, ''Été'' ; {{lang|la|''æstimare''}}, ''estimer'', &c. Quand le son de l’''a'' ne doit point se confondre avec celui de l’''e'', cette dernière lettre doit être marquée de deux points, ce qu’on appelle ''ë'' tréma, comme dans ''Aërien''. A l’égard des mots dans lesquels ''a'' est suivi de l’''y'', lorsque cette dernière lettre n’est pas employée pour raison d’Etymologie, comme dans ''pays'', ''paysan'', elle vaut deux ''ii'', dont le premier se joint à l’''a'' pour produire le son ''pé'', & le second conserve la {{tiret|prononcia|tion}}
 
☞ ''A'' devant ''e'', avec lequel il fait une diphthongue, n’a point de son, & ne se fait point sentir, comme dans le mot ''Æole'', ''Æaque'', ''Æther'', &c. On prononce ''Eole'', ''Eaque'', ''Ether''. On trouve dans les meilleurs auteurs ''Æole'' & ''Eole'', ''Æther'' & ''Ether'' ; cependant on lit dans le Dictionnaire de l’Académie françoise ''Ether'', & cette orthographe paroît la plus suivie. A l’égard des mots qui dérivent du latin, l’usage semble avoir établi pour régle générale d’en bannir la lettre ''a :'' on écrit {{lang|la|''Cæsar''}} en latin, ''César'' en François ; {{lang|la|''Æstas''}}, ''Été'' ; {{lang|la|''æstimare''}}, ''estimer'', &c. Quand le son de l’''a'' ne doit point se confondre avec celui de l’''e'', cette dernière lettre doit être marquée de deux points, ce qu’on appelle ''ë'' tréma, comme dans ''Aërien''. A l’égard des mots dans lesquels ''a'' est suivi de l’''y'', lorsque cette dernière lettre n’est pas employée pour raison d’Etymologie, comme dans ''pays'', ''paysan'', elle vaut deux ''ii'', dont le premier se joint à l’''a'' pour produire le son ''pé'', & le second conserve la {{tiret|prononcia|tion}}