Différences entre les versions de « Page:Les guerres de la Vendée et de la Bretagne, 1790-1832.djvu/515 »

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
<noinclude>
<nowiki />
 
  +
{{table|largeurp=35|largeur=30
  +
|titre=Quatre-Chemins. — Trait d’audace de Joly. — Charette est nommé général en chef. — Ses efforts pour entraîner à sa suite les anciens soldats de la grande armée. — Arrivée de Larochejacquelein. — Son entrevue avec Charette. — Leur séparation|page={{pli|243|16}}}}</noinclude>
   
  +
{{Table|largeurp=35|indentation=-2|titre=Chap. XVI. — Rentrée de Charette dans le Bas-Poitou. — Combat de Machecoul. — Haxo s’empare de Noirmoutiers. — Conduite des chefs de l’armée républicaine. — Leur entrevue avec d’Elbée. — Exécution de d’Elbée et de sa femme. — Activité de Charette. — Succès de Larochejacquelein|page={{pli|253|16}}}}
   
  +
{{Table|largeurp=35|indentation=-2|titre=Chap. XVII. — Carrier à Nantes. — La Terreur dans les départements de l’Ouest.|page={{pli|260|16}}}}
   
  +
{{Table|largeurp=35|indentation=-2|titre=Chap. XVIII. — Les colonnes infernales.|page={{pli|289|16}}}}
Oiiairc-Chemins. — Trait d’audace de Joly. — CliarcUc est iiOiniiiu
 
géïK’ial en rlicl". — Ses ofToits pour cntrainor à sa suite les an ciens
 
soldats de la grande armée. — Arrivée do Larocliejacqueieiii.
 
   
  +
{{Table|largeurp=35|indentation=-2|titre=Chap. XIX. — Aveux de Turreau. — Les forces des insurgés augmentent. — Derniers combats de Larochejacquelein. — Mort de ce chef. — Stofflet le remplace. — Cholet est pris par Slofflet et repris par Cordellier. — Les républicains évacuent le centre de la Vendée. — Retour de Marigny. — Affaire de Mortagne. — Le parti révolutionnaire commence à blâmer le système de Turreau. — Charette et sa campagne d’hiver. — Situation.|page={{pli|306|16}}}}
— Son entrevue avec Cliarctle. — Leur séparation 243
 
   
  +
{{table|largeurp=35|indentation=-2
Chj>. W I. — Ilenlrée de Cliarette dans le Bas-Poitou. — Combat
 
  +
|titre=Chap. XX. — Langage des conventionnels en mission. — On donne un mois à Turreau pour finir la guerre. Nouveau plan de campagne de ce général. — Aucun parti n’obtient de succès décisifs. — Pacte fétléiatif formé entre les généraux vendéens. — Marigny est condamné à mort. — L’abbé Bernier. — Iéunion des
 
 
armées de (^harette et de Stofflet. — Leur séparation pres<|ue immédiate. — Les républicains forment des camps retranchés. -~
de Maeliecoul. — Haxo s’empare de Noirmouliers. — Conduite
 
  +
Jurreau est remplacé par Vinieux. — Les engagements devinnent fort rares. — Réorganis<ition des troupes v(’n( éennes. — Tiiïteniac apporte des nouvelU-s de l’Angleterre et des princes. Demande des insurgés. — E[)édition de Cballans. -— Mort de Joly. — Suspension d’armes. — Bernier est élu commissaire gé nérai. — Usage ([u’il fait de son pouvoir. — Epuisement des deux partis. — Ctiarctte reprend les armes.|page={{pli|320|16}}}}
 
des chefs de l’armée républicaine. — Leur entrevue avec d’Elbée.
 
 
— Kxéciition de d’Elbée et de sa femme. — Activité de Chareltc.
 
 
253
 
 
CiiAP. XVII. — Carrier à Nantes. — La Terreur dans les départe-
 
 
260
 
 
280
 
 
Chap. XIX. — Aveux de Turreau. — Les forces des insurgés augmentent.
 
— Derniers combats de Larochejarr|uelein. — Mort de
 
ce chef. — Stolllet le remplace. — Cliolet est pris par Sloftlct et
 
repris par (^ordellier. — • L^s républicains évacuent le centre de la
 
Vendée. — Retour de Marigny. — Affaire de Mortagne. — Le
 
parti révolutioiuiaire commence à blâmer le système de Turreaa.
 
 
— Charettc et sa campagne d’tiiver. — Situation &0g
 
 
DtAP. XX. —-Langage des conventionnels en mission. — On donne
 
un mois à Turreau pour finir Ja guerre. Nouveau plan de campagne
 
de ce générai. — Aucun parti n’obtient de succès décisifs.
 
 
— Pacte fétléiatif formé entre les généraux vendéens. — Marigny
 
est condamné à mort. — L’abbé Bernier. — Iéunion des
 
armées de (^harette et de Stofflet. — Leur séparation pres<|ue im ^
 
médiate. — Les républicains forment des camps retranc lés. -~
 
 
Jurreau est remplacé par Vinieux. — Les engagements devien-
 
 
nent fort rares. — Réorganis<ition des troupes v(’n( éennes. — Tiiïteniac
 
apporte des nouvelU-s de l’Angleterre et des princes.
 
Demande des insurgés. — E[)édition de Cballans. -— Mort de
 
Joly. — Suspension d’armes. — Bernier est élu commissaire gé nérai.
 
— Usage ([u’il fait de son pouvoir. — Epuisement des deux
 
partis. — Ctiarctte reprend les armes. 320
 
 
Chap. XXI. — L’abbé Bernier crée un papier-monnaie. •— Cliarette
 
 
se prononce contre cette mesure. — Il fi’ît bhtmer Stofflet par
 
les conseils militaires réunis des armées du Centre et du I^as-I><)i tou.
 
— Annulation officielle du pacte de Jallais. — Décret d’am nistie
 
rendu par le Comité du salut public. — La Convention i>ropose
 
la paix aux Vendéens. — Le représentant Ruelle, Canclaux^
 
M" Gasnicr-Chambon et Bureau de La lîatardi^re. — Cliarette
 
entre en négociation. — Traité de la Jaunais. — Cliarette à Nantes.
 
 
— Stofflet se prononce contre la pacification et appelle la Vendée
 
aux armes. — Inutilité de ses efforts. — 11 suit l’exemple de Cïîâ^
 
rette .139
 
   
  +
{{table|largeurp=35|indentation=-2
  +
|titre=Chap. XXI. — L’abbé Bernier crée un papier-monnaie. — Charette se prononce contre cette mesure. — Il fait blâmer Stofflet par les conseils militaires réunis des armées du Centre et du Bas-Poitou. — Annulation officielle du pacte de Jallais. — Décret d’amnistie rendu par le Comité du salut public. — La Convention propose la paix aux Vendéens. — Le représentant Ruelle, Canclaux, M" Gasnier-Chambon et Bureau de La Batardière. — Charette entre en négociation. — Traité de la Jaunais. — Cliarette à Nantes. — Stofflet se prononce contre la pacification et appelle la Vendée aux armes. — Inutilité de ses efforts. — Il suit l’exemple de Charette.|page={{pli|339|16}}}}
   
 
{{table|largeurp=35|indentation=-2
 
{{table|largeurp=35|indentation=-2
4 035

modifications