Différences entre les versions de « Page:Henri Poincaré - Théorie mathématique de la lumière, Tome 1, 1889.djvu/299 »

 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 10 : Ligne 10 :
 
et pour être rigoureux, il nous faudrait recommencer
 
et pour être rigoureux, il nous faudrait recommencer
 
pour les corps anisotropes la justification à laquelle nous
 
pour les corps anisotropes la justification à laquelle nous
sommes parvenus dans le chapitre III. Nous nous bornerons
+
sommes parvenus dans le chapitre {{rom-maj|III|3}}. Nous nous bornerons
 
à admettre la manière de raisonner de Huyghens sans en
 
à admettre la manière de raisonner de Huyghens sans en
 
chercher la justification.
 
chercher la justification.
Ligne 22 : Ligne 22 :
   
 
D’autre part, l’ébranlement initial du point <math>\mathrm{O}</math> mettra en
 
D’autre part, l’ébranlement initial du point <math>\mathrm{O}</math> mettra en
mouvement au bout du temps <math>1</math> les molécules du milieu élastique
+
mouvement au bout du temps <math>\mathrm{t}</math> les molécules du milieu élastique
 
qui, d’après la définition de la surface d’onde, sont situées
 
qui, d’après la définition de la surface d’onde, sont situées
 
sur la surface d’onde <math>\mathrm{S}</math> relative au point <math>\mathrm{O}.</math> Or, d’après
 
sur la surface d’onde <math>\mathrm{S}</math> relative au point <math>\mathrm{O}.</math> Or, d’après
22 710

modifications