Différences entre les versions de « Page:Champollion - Précis du système hiéroglyphique des anciens Égyptiens, planches, 1824.djvu/11 »

aucun résumé de modification
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 1 : Ligne 1 :
  +
<!-- Texte retranscrit dans la page précédente -->
{|
 
|----
 
| id=TabA | || ||<!-- Les premières lettres du mot sont dans la page précédente, sinon bris dans la transcription. -- Cantons-de-l'Est, 2021-04-17 -->des exemples curieux de l’emploi des signes homophones.
 
 
 
|----
 
|----
 
| id=TabA | {{corr|Nos.|}} 63. || || {{lang|cop|Ⲃⲥ-(ⲡⲟⲩⲧⲉ)}}, ''le dieu Bés'' ou ''Bésa'' : si ce nom que je n’ai trouvé que fort rarement dans les textes hiéroglyphiques, n’est point une variante vicieuse du groupe {{lang|cop|ⲥⲃ}}, ''Séb'', {{Po|n}}56, il peut être considéré comme l’orthographe égyptienne du nom du dieu appelé ''Bésa'' dans les auteurs, et que l’on retrouve sous la forme de {{lang|cop|ⲃⲏⲥⲁ}}, dans plusieurs noms propres égyptiens coptes.
 
| id=TabA | {{corr|Nos.|}} 63. || || {{lang|cop|Ⲃⲥ-(ⲡⲟⲩⲧⲉ)}}, ''le dieu Bés'' ou ''Bésa'' : si ce nom que je n’ai trouvé que fort rarement dans les textes hiéroglyphiques, n’est point une variante vicieuse du groupe {{lang|cop|ⲥⲃ}}, ''Séb'', {{Po|n}}56, il peut être considéré comme l’orthographe égyptienne du nom du dieu appelé ''Bésa'' dans les auteurs, et que l’on retrouve sous la forme de {{lang|cop|ⲃⲏⲥⲁ}}, dans plusieurs noms propres égyptiens coptes.
Ligne 13 : Ligne 10 :
   
 
|----
 
|----
| id=TabA | 66. ||id=TabA |''a.''|| {{lang|cop|Ⲁⲡⲡ}} ou {{lang|cop|Ⲁⲡⲯ-(ϩⲱϥ)}}, ''Apap'', ''Apop'' ou ''Apoph'' ; divinité égyptienne figurée sous la forme d’un serpent gigantesque, combattu et couvert de blessures par différentes divinités. C’est l’''Apopis'' ou l’''Apophis'', ennemi du Soleil, dont parle Plutarque dans son ''Traité d’Isis'' et ''d’Osiris''. Le ''serpent'' qui suit le nom phonétique, est
+
| id=TabA | 66. ||id=TabA |''a.''|| {{lang|cop|Ⲁⲡⲡ}} ou {{lang|cop|Ⲁⲡⲯ-(ϩⲱϥ)}}, ''Apap'', ''Apop'' ou ''Apoph'' ; divinité égyptienne figurée sous la forme d’un serpent gigantesque, combattu et couvert de blessures par différentes divinités. C’est l’''Apopis'' ou l’''Apophis'', ennemi du Soleil, dont parle Plutarque dans son ''Traité d’Isis'' et ''d’Osiris''. Le ''serpent'' qui suit le nom phonétique, est <!-- Texte retranscrit de la page suivante pour assurer une mise en page sans coupure. -->ici un signe figuratif ou d’espèce. (''Voyez'' {{Po|n}}83. ''a.'')
 
|}