Différences entre les versions de « Page:Nerval - Voyage en Orient, II, Lévy, 1884.djvu/240 »

 
 
État de la page (Qualité des pages)État de la page (Qualité des pages)
-
Page corrigée
+
Page validée
Contenu (par transclusion) :Contenu (par transclusion) :
Ligne 2 : Ligne 2 :
 
aimable et qu’elle est embellie par le ''kohel'' et le ''henné''<ref>Le ''kohel'' est un collyre aromatique qui noircit les paupières supérieures et inférieures, et que l’on obtient en brûlant des coquilles d’amandes auxquelles on ajoute certaines herbes.
 
aimable et qu’elle est embellie par le ''kohel'' et le ''henné''<ref>Le ''kohel'' est un collyre aromatique qui noircit les paupières supérieures et inférieures, et que l’on obtient en brûlant des coquilles d’amandes auxquelles on ajoute certaines herbes.
 
<p>Le ''henné'' est une poudre végétale avec laquelle les femmes teignent certaines
 
<p>Le ''henné'' est une poudre végétale avec laquelle les femmes teignent certaines
parties de leurs mains et de leurs pieds.</p></ref>.
+
parties de leurs mains et de leurs pieds.</p></ref>.
  +
 
En général, un homme ne peut voir sans voile que ses
 
En général, un homme ne peut voir sans voile que ses
 
femmes légitimes et ses esclaves femelles, ou bien les femmes
 
femmes légitimes et ses esclaves femelles, ou bien les femmes
Ligne 11 : Ligne 12 :
   
 
On croit en Égypte qu’il est plus nécessaire qu’une femme
 
On croit en Égypte qu’il est plus nécessaire qu’une femme
couvre la partie supérieure, et même le derrière de sa tête,
+
couvre la partie supérieure, et même le derrière de sa tête,
 
que son visage ; mais ce qui est plus nécessaire encore, c’est
 
que son visage ; mais ce qui est plus nécessaire encore, c’est
 
qu’elle cache plutôt son visage que la plupart des autres parties
 
qu’elle cache plutôt son visage que la plupart des autres parties
Ligne 20 : Ligne 21 :
 
La plupart des femmes du peuple se montrent en public la
 
La plupart des femmes du peuple se montrent en public la
 
face découverte ; mais on dit que la nécessité les y force, parce
 
face découverte ; mais on dit que la nécessité les y force, parce
qu’elles n’ont pas les moyens de se procurer des ''borghots'' (voiles
+
qu’elles n’ont pas les moyens de se procurer des ''borghots'' (voiles de visage).
de visage).
 
   
 
Lorsqu’une femme respectable est surprise sans voile, elle se
 
Lorsqu’une femme respectable est surprise sans voile, elle se
 
couvre précipitamment de son ''tarhah'' (voile qui couvre la tête)
 
couvre précipitamment de son ''tarhah'' (voile qui couvre la tête)
et elle s’écrie : « Ô malheur ! ô peine extrême ! » Cependant,
+
et elle s’écrie : « Ô malheur ! ô peine extrême ! » Cependant,
 
nous avons remarqué que la coquetterie les engage quelquefois
 
nous avons remarqué que la coquetterie les engage quelquefois
 
à faire voir leur visage aux hommes, mais toujours comme par
 
à faire voir leur visage aux hommes, mais toujours comme par
155 897

modifications