Quelques épis d'une gerbe/Senteur des prés

LES QUATRE CHANSONS DE L’ANNÉE.


----

SENTEUR DES PRÉS.


Mai fait monter du sol la senteur printannière.

— « Ô folâtre lutin, tu vas la respirer.
« Pour les prés, le cœur gai, tu pars de ta chaumière ;
« Ton pied léger t’emporle où brille la lumière ;…
« Les beaux gars du hameau doivent tous t’adorer ? »

Mai fait monter du sol la senteur printannière.

— « Où s’épand son parfum je vais la respirer ;
« Où s’entr’ouvre la fleur j’arrive la première ;
« Je baigne mes pieds nus à l’eau de la rivière ;…
« Les beaux gars du hameau n’ont point à m’adorer. »

Mai fait monter du sol la senteur printannière.

— « Oh ! plus d’un avec toi voudrait la respirer ;
« Plus d’un voudrait sur lui voir s’ouvrir ta paupière ;
« Plus d’un a dû te suivre en t’offrant sa prière ;…
« Les beaux gars du hameau savent bien adorer ! »

Mai fait monter du sol la senteur printannière.

— « À deux peut-être un jour j’irai la respirer ;
« Mais je veux pour cela cœur d’or contre âme entière ?..,
— « Si le mien n’est tout or qu’il devienne tout pierre !…
— « Viens, beau gars du hameau, je me laisse adorer. »

Mai fait monter du sol la senteur printannière.