Projets de trente fontaines pour l’embellissement de la ville de Paris/Planche V


PLANCHE V.



FONTAINE DE LA PLACE SAINT-SULPICE.


Au centre d’une place vaste et nue, en face d’une église colossale et un peu théâtrale, comme l’est celle de Saint-Sulpice, due au génie de l’architecte décorateur Servandoni, il faudrait une fontaine d’une importance véritable par sa dimension, sa forme et son effet. Ces trois points principaux m’ont guidé dans la composition de celle que je propose d’y élever. Ronde par son plan, elle est pyramidale par son élévation. Le jet d’eau abondant, qui part du centre, retombe dans une première cuvette, se répand ensuite en nappe dans une seconde, en couvrant de son voile un groupe d’Enfants occupés à soutenir la première vasque, puis retombe, toujours en nappes, dans un bassin premier, d’où l’eau s’échappe à son tour dans un second par seize têtes de Fleuves que lie entre elles un ornement continu régnant sur toute la partie supérieure du premier bassin, et par seize mascarons placés au centre d’autant de bas-reliefs répartis autour du slylobate servant de base à cette première partie de la composition ; arrivée à ce point, l’eau franchit par cascade trois autres bassins concentriques pour se rendre dans le dernier réservoir. Afin de conserver toute la plénitude de l’effet, qui s’amaigrirait vers le bas si l’on n’augmentait pas le volume d’eau, quatre figures de Fleuves, placées sur des socles à la hauteur du troisième bassin, et douze mascarons, répartis sur les faces des quatre socles, achèvent de procurer à cette fontaine l’abondance du fluide qui en fait le principal mérite.




FONTAINE DE LA PLACE SCIPION.


Cette fontaine est composée de deux vasques supportées par deux espèces de balustres très simples ; le jet qui l’alimente forme nappe après être retombé dans la première cuvette ; l’eau se répand ensuite, de la seconde cuvette dans le bassin d’usage, par seize mascarons placés autour de la partie supérieure de la vasque principale. La place pour laquelle cette fontaine est projetée est éloignée du centre de Paris et peu fréquentée des curieux.


FONTAINE DE LA PLACE DE LA COLLÉGIALE.


Cette place, située dans le même quartier que la précédente, est peut être une de celles qui réclament le plus impérieusement une fontaine jaillissante. Entourée d’usines, de fabriques qui répandent des odeurs nuisibles à la santé publique, et, pour la plupart, établies dans des rues étroites et très peuplées, l’air aurait besoin d’être raréfié par des masses d’eau mises en jeu, et par de nombreuses et abondantes irrigations. La fontaine que je propose d’y élever se compose d’une vasque, au milieu de laquelle est un Triton qui lance en l’air un jet-d’eau en soufflant dans une conque marine. L’effet des quatre aspirations, que le jet suppose au Triton, pourrait être facilement obtenu par quatre conduits de forme et de dimension différentes, il donnerait à ce petit monument une certaine originalité.


Lusson - Projets de trente fontaines pour l’embellissement de la ville de Paris, planche 5.jpg