Ouvrir le menu principal

Page:Viollet-le-Duc - Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, 1854-1868, tome 5.djvu/174

Cette page a été validée par deux contributeurs.
[église]
— 172 —
CALVADOS. Arrond. de Caen. Ég. abb. de la Trinité à Caen[1], ég. abb. de Saint-Étienne, id.[2], ég. Saint-Gilles, id.[3], ég. Notre-Dame, id., ég. Saint-Pierre, id.[4], ég. Saint-Jean, id., ég. Saint-Nicolas, id.[5], ég. de Bernières, ég. de Saint-Contest, ég. de Fresne-Camilly, ég. du prieuré de Saint-Gabriel, ég. de Norey, ég. d’Ouistreham, ég. de Secqueville-en-Bessin, ég. de Thaon, ég. de Bretteville-l’Orgueilleuse, ég. de Langrune, ég. de Mathieu, ég. de Cully, ég. d’Audrien, ég. de Mouen, ég. de Douvres, ég. de Fontaine-Henry.
Arrond. de Bayeux. Ég. cathéd. de Bayeux[6], ég. de Tour près Bayeux[7], ég. de Saint-Loup, id.[8], ég. d’Asnières, ég. de Colleville, ég. d’Etreham, ég. de Formigny, ég. de Louvières, ég. de Ryes, ég. de Vierville, ég. de Campigny, ég. de Guéron, ég. de Marigny, ég. de Briqueville, ég. de Sainte-Marie-aux-Anglais[9], ég. de Vouilly.
Arrond. de Falaise. Ég. Saint-Gervais à Falaise, ég. Saint-Jacques, id., ég. de Guibray près Falaise, ég. de Maizières, ég. de Sassy.
Arrond. de Lizieux. Ég. de Saint-Pierre à Lizieux, ég. de Saint-Pierre-sur-Dive, ég. de Vieux-Pont-en-Auge, ég. du Breuil.
Arrond. de Pont-l’Évêque. Ég. de Saint-Pierre à Touques.
Arrond. de Vire. Ég. de Vire.
CANTAL. Arrond. d’Aurillac. Ég. de Montsalvi.
Arrond. de Saint-Flour. Ég. abb. de Ville-Dieu.
Arrond. de Mauriac. Ég. Notre-Dame des Miracles à Mauriac, ég. d’Ydes, ég. de Brageac, ég. Saint-Martin-Valmeroux.
Arrond. de Murat. Ég. de Bredons.
CHARENTE. Arrond. d’Angoulême. Ég. cathéd. d’Angoulême[10], ég. abb. de
  1. Fondée par Mathilde, femme de Guillaume le Conquérant, mais presque entièrement reconstruite au XIIe siècle. Abside sans collatéraux ; narthex ; un clocher sur le milieu de la croisée et deux clochers sur la façade.
  2. Fondée par Guillaume le Conquérant. Les parties supérieures de la nef refaites au XIIe siècle ; le chœur rebâti au XIIIe, avec bas-côtés et chapelles rayonnantes ; deux clochers sur la façade, un clocher sur le centre de la croisée.
  3. Nef d’une charmante église de la fin du XIIe siècle, dont les voûtes ont été refaites au XVe ; les archivoltes des bas-côtés sont plein cintre.
  4. Église presque entièrement du XVIe siècle, d’un style très-fleuri.
  5. Beau plan de la fin du XIIe siècle.
  6. Nef dont les parties inférieures datent du XIIe siècle et les parties hautes du XIIIe. Chœur du milieu du XIIIe siècle, style gothique normand ; deux clochers sur la façade, un clocher sur la croisée.
  7. Petite église dont l’abside, du XIVe siècle, présente une disposition particulière (voy. Abside, fig. 12) imitée de l’abside de la chapelle du séminaire de Bayeux, qui date du XIIIe siècle.
  8. Charmant clocher du XIIe siècle.
  9. Petite église du XIIe siècle, composée d’une seule nef avec abside carrée ; cette abside seule est voûtée ; elle conserve encore des traces de peintures du XIIIe siècle.
  10. Église à coupoles, XIe et XIIe siècles (voy. Cathédrale, fig. 41 et 42).